Liban

Découvrez le Japon et sa langue à l’USJ

Culture Le Centre académique japonais propose depuis plus d'un an des cours de japonais pour les débutants, mais aussi pour ceux qui souhaitent parfaire leur maîtrise de la langue. Avec également des cours de karaté et d'autres activités culturelles, c'est une initiation à la culture japonaise que le centre souhaite offrir à ses étudiants.
George ACHI | OLJ
30/09/2009
À l'heure où tout Beyrouth pétille et s'illumine pour les Jeux de la francophonie, vous avez peut-être envie de trouver une activité plus originale que de simplement parler français. Quelque chose de plus exotique et de plus compliqué. Nous avons trouvé la solution pour vous : apprenez le japonais !
Et pour cela, vous n'êtes pas obligé de vous rendre tout de suite de l'autre côté de la planète. Le Japon vient à votre rencontre, au Liban, avec sa culture millénaire et sa langue pleine de richesses, au Centre académique japonais (Cajap) de l'Université Saint-Joseph (USJ). Celui-ci a ouvert ses portes sur le campus des sciences sociales de la rue Huvelin il y a plus d'un an à la suite de nombreux échanges entre un professeur libanais et un professeur japonais. Le Cajap est ainsi inauguré en mars 2008 après plusieurs années de travail qui ont permis de mettre en place un système efficace, mais également ludique, pour enseigner la culture japonaise au Liban.
« Nous n'offrons pas simplement des cours de langue », explique le professeur Khalil Karam, directeur du Cajap (et décidément porté sur les langues puisqu'il est également représentant du président de la République pour la francophonie). « Nous proposons un aperçu de la culture japonaise dans ses aspects les plus divers, continue-t-il. L'un de nos points forts est notre cours de karaté. » Le karaté, art martial emblématique du Japon et discipline sportive très populaire dans le monde occidental, est enseigné au Cajap par le karatéka Hachem Makki. Tous les mois, des projections de films sont également organisées dans le centre ainsi que différentes activités culturelles.
L'enseignement de la langue reste cependant l'attrait principal du Cajap. C'est Mitsuko Sano qui est en charge des cours. Elle est elle-même arrivée au Liban au début des années 2000 pour apprendre l'arabe à l'USJ. L'université à profité de sa présence pour lui proposer de donner des cours de japonais, et l'idée a depuis lors fait son petit chemin. Les premiers cours ont officiellement commencé en février 2005, à l'Institut de langues et de traduction de l'USJ - en partie financés par la Japan Foundation, organisme relevant du ministère japonais des Affaires étrangères.
Ces quelques cours ont pu se développer et finalement aboutir à la création du centre (qui propose désormais quatre niveaux de langue) grâce à une collaboration rapprochée entre Khalil Karam et Atsushi Okuda, professeur à l'Université de Keio - celle-ci est l'une des institutions d'enseignement supérieur les plus prestigieuses du Japon. M. Okuda, qui s'est converti à l'islam lors d'un séjour prolongé en Syrie, se dit fasciné par la culture arabe. Il est lui-même professeur d'arabe à Keio et organise pour ses étudiants des voyages de découverte au Moyen-Orient. Les étudiants libanais qui apprennent le japonais sont, en échange, invités sur l'archipel nippon pour parfaire leur maîtrise de la langue.
« Je suis ravi de pouvoir venir ici pour découvrir la culture arabe », dit Yuta Mase, l'un des étudiants qui ont accompagné M. Okuda lors de son dernier voyage au Liban. « Notre civilisation est très différente et nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres », ajoute-t-il.
Les cours de « nihongo » (« japonais » en... japonais) ont commencé la semaine dernière au Cajap, et de nombreuses activités culturelles seront organisées par l'équipe du centre tout au long de l'année.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants