Liban

« Les menaces de l’État hébreu effraient les Israéliens et pas les Libanais », affirme Kassem

OLJ
14/08/2009
Député du Hezbollah, M. Nawwaf Moussaoui a affirmé hier lors d'un meeting organisé dans la banlieue sud, pour l'anniversaire de la naissance de l'imam Mahdi, que les menaces israéliennes « constituent pour le parti de Dieu une incitation à accroître sa capacité de défense ». « Plus les Israéliens multiplient les menaces, plus notre capacité de défense sera renforcée. L'équation est claire : s'il faut éviter la guerre, il faut bien s'y préparer et si nous parvenons à convaincre les Israéliens que leur guerre sera coûteuse, ils réfléchiront sept millions de fois avant d'oser commettre une nouvelle bêtise », en allusion à la guerre de 2006.
De son côté, le numéro 2 du Hezbollah, cheikh Naïm Kassem, a indiqué, lors d'un meeting similaire organisé à Bourj-Brajneh, que « la Résistance est prête à faire face à toute agression israélienne, quelle que soit sa dimension ». Il a estimé que les menaces de l'État hébreu « ne font plus peur aux Libanais, mais effraient les Israéliens », jugeant que si le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a baissé le ton, « c'est à cause de la réaction de ses compatriotes » à ses propos belliqueux
Quant au responsable du Liban-Sud au sein du Hezbollah, cheikh Nabil Kaouk, il a mis l'accent sur « l'engagement de la Résistance à libérer le territoire libanais encore occupé par Israël, quels que soient les circonstances et les changements régionaux et internationaux ». « Les États-Unis peuvent prendre les positions qu'ils souhaitent. Ils restent que nous sommes directement concernés par la protection de la souveraineté libanaise et par la dignité du monde arabe », a-t-il dit.
Cheikh Kaouk a tenu ces propos devant une délégation conjointe d'ulémas iraniens sunnites et chiites, qu'il a reçue à Khiam et qu'il a accompagnée pour visiter l'ancienne prison de Khiam. Il a indiqué qu'une discorde sunnito-chiite dans la région « constitue une planche de salut pour l'ennemi israélien », mettant l'accent sur la nécessité de barrer la voie à tout projet de discorde entre les deux communautés « afin que l'État hébreu perde tout espoir de perdurer, que la Palestine se renforce face aux projets de judaïsation et que le monde arabe puisse se prémunir contre les dangers de la normalisation » des relations avec Israël.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Devoirs de l’homme

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aoun déterminé à renvoyer la balle gouvernementale dans le camp du Parlement

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué