Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Conflit au Liban-Sud

Champs gaziers, centrales électrique et nucléaire... Les infrastructures israéliennes menacées par le Hezbollah

La formation chiite a publié samedi une nouvelle vidéo montrant des vues satellite de sites sensibles israéliens.

Champs gaziers, centrales électrique et nucléaire... Les infrastructures israéliennes menacées par le Hezbollah

Capture d'écran de la vidéo publiée par le Hezbollah samedi dernier présentant des infrastructures israéliennes pour cible

Alors que la tension est récemment montée d’un cran dans la guerre opposant le Hezbollah et Israël au Liban-Sud depuis octobre dernier, la formation chiite a publié samedi une nouvelle vidéo montrant des vues satellite de sites sensibles israéliens, accompagnées de plusieurs coordonnées géographiques maritimes. Cette nouvelle campagne intervient une semaine à peine après la publication d’un autre clip filmé à partir d’un drone survolant la ville de Haïfa et que l’armée israélienne n’aurait pas détecté. 

Dans la nouvelle vidéo, le parti de Hassan Nasrallah présente une vaste revue des infrastructures israéliennes. Une revue sous forme de menace, qui donne au moins l’occasion de comprendre pourquoi ces installations sont cruciales pour le fonctionnement de l’État hébreu, et quelles seraient les conséquences d’une attaque massive sur celles-ci.

Lire aussi

Hassan Nasrallah dans le viseur d’Israël ?

Parmi les cibles mises en évidence, l’on retient plusieurs grandes catégories :

- L’infrastructure énergétique israélienne, dont la fragilité avait déjà été mise en exergue par les déclarations de Shaul Goldstein, PDG de NOGA, la compagnie israélienne de l’énergie. Lors d’une conférence dédiée à la sécurité nationale jeudi dernier, celui-ci avait pointé du doigt l’impréparation israélienne à protéger ces installations, avançant que le pays serait « tout simplement inhabitable » après 72h sans approvisionnement en électricité... avant de se rétracter devant l’ampleur de la polémique causée par ses propos.

Prenant toutefois bonne note de cette faiblesse supposée, le Hezbollah a montré sa volonté de cibler plusieurs des infrastructures indispensables au fonctionnement de la grille électrique israélienne : terminaux pétroliers, raffineries, ou encore la centrale thermique d’Orot Rabin, la plus grande du pays. La centrale nucléaire de Dimona, située dans le sud du pays, n’a pas non plus échappé aux menaces du parti.

- Les infrastructures d’extraction et d’importation pétrolière et gazière sont elles aussi clairement identifiées dans la vidéo : le champ gazier de Tamar, à proximité de la frontière maritime avec le Liban, et celui de Thetys, terminal flottant de gaz naturel liquéfié au large de la ville de Hadera. Il est à noter que l’approvisionnement pétrolier et gazier couvre plus de 80 % des besoins énergétiques israéliens, selon le rapport annuel de British Petroleum.

Lire aussi

Ce que la guerre au Liban-Sud dévoile des capacités militaires du Hezbollah

- Sont par ailleurs montrées plusieurs usines des secteurs pétrochimiques et militaires israéliens : l’usine d’explosifs de Chen, qui fournit des clients civils et militaires en Israël, mais aussi les bureaux de l’entreprise israélienne de défense Elbit Systems, qui produit notamment les drones Hermès pour le compte de l’armée. Les voisins d’Elbit System sont bien connus du grand public : Microsoft, Apple, Google, Philips... Enfin, aux côtés des cibles annoncées, on retrouve pêle-mêle des emplacements importants pour le fonctionnement quotidien d’Israël comme l’aéroport Ben-Gourion ou une usine de désalinisation d’Ashdod.

Alors que la tension est récemment montée d’un cran dans la guerre opposant le Hezbollah et Israël au Liban-Sud depuis octobre dernier, la formation chiite a publié samedi une nouvelle vidéo montrant des vues satellite de sites sensibles israéliens, accompagnées de plusieurs coordonnées géographiques maritimes. Cette nouvelle campagne intervient une semaine à peine après la...
commentaires (5)

Si cela peut calmer les ardeurs bellicistes des "élus de Dieu" , pourquoi pas ? D'autant plus qu'on connaît la lâcheté des vaillants soldats de l'armée "la plus morale du monde", qui sauve ses propres otages en les tuant.

Politiquement incorrect(e)

13 h 02, le 26 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Si cela peut calmer les ardeurs bellicistes des "élus de Dieu" , pourquoi pas ? D'autant plus qu'on connaît la lâcheté des vaillants soldats de l'armée "la plus morale du monde", qui sauve ses propres otages en les tuant.

    Politiquement incorrect(e)

    13 h 02, le 26 juin 2024

  • - INFRASTRUCTURES ISRAELIENNES, - SOUS LA MENACE DU HEZBOLLAH. - LE RESTE DE NOS INFRASTRUCTURES, - SUITE AU *SI JE SAVAIS* DU BARBU, - PLUS LES STRUCTURES DU HEZBOLLAH, - SONT SOUS LA MENACE DE TSAHAL. = - LES DEUX SACHANT CHACUN SES FAIBLESSES, - TRES EXPOSEES LES ISRAELIENNES, - PLUS EXPOSEES CELLES DU LIBAN, - ET SUREXPOSEES CELLES DU HEZB, = - YAHU, LE CONSEIL DE SLEEPING JOE, - BARBU, D,AMOS DU MEME ENDORMI, - EST VOTRE SUPREME SAUVETAGE. = - SOUFFLEZ LE VENT HORS DE VOS DEUX BOITES. - LAISSEZ GLISSER UN PEU DE MATIERE, - A NOS PEUPLES LA PAIX ! NON LA GUERRE.

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    09 h 56, le 26 juin 2024

  • Je ne suis pas un adepte ni un fan des barbus, mais si cette information est vraie et surtout si elle est exploitable, je dirais bravo, c'est effectivement une mise en garde qui a son poids.

    Citoyen

    21 h 10, le 25 juin 2024

  • Seule la menace de représailles utilisant des armes capables d'infliger un niveau de destruction sans précédent pourra dissuader l'ennemi. Sommes-nous arrivés à ce point ?

    Chorzow Factory

    18 h 43, le 25 juin 2024

  • En affichant ces clichés, peut être que les israéliens y réfléchiront à deux fois, sacré coup de bluff ou une stratégie militaire visant par ces infos à mystifier les israéliens et à calmer leurs velléités, les dommages collatéraux risquant d'être plus importants qu'ils ne le pensent.

    C…

    18 h 19, le 25 juin 2024

Retour en haut