Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - ÉCLAIRAGE

Comment Mahmoud Abbas cherche à s’accrocher au pouvoir

Le président de l’Autorité palestinienne a nommé jeudi un de ses alliés-clés au poste de Premier ministre.

Comment Mahmoud Abbas cherche à s’accrocher au pouvoir

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Photo d’archives AFP

C’est un changement qui ne fait qu’assurer la continuité. Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne (AP), a nommé jeudi un nouveau Premier ministre dans un contexte d’affaiblissement renforcé des autorités de Ramallah depuis la guerre à...
C’est un changement qui ne fait qu’assurer la continuité. Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne (AP), a nommé jeudi un nouveau Premier ministre dans un contexte d’affaiblissement renforcé des autorités de Ramallah depuis la guerre à...
commentaires (5)

On ne peut pas sauver la Palestine en étant pro-américain !

Chucri Abboud

12 h 15, le 18 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • On ne peut pas sauver la Palestine en étant pro-américain !

    Chucri Abboud

    12 h 15, le 18 mars 2024

  • C est soit un incapable, soit un agent israelien. Pauvres palestiniens. Comme les libanais, brillants individiuellement mais mal gouvernés.

    Moi

    20 h 30, le 16 mars 2024

  • Barghoutti, une autre personnalité ayant le profil de Sinouar, après sa libération et après avoir bien appris l’hébreu, est pressenti, mais on verra. Ce président aura la même mission qu’Arafat en août 1994, de sévir contre les islamistes, si l’en reste encore. On peut souhaiter au futur président, de mener des négociations en vue d’un Etat, de Gaza au Golan, mais pour l’instant c’est la langue des armes et la langue de bois… La guerre, toujours la guerre et la mue qu’elle produit sur le terrain ne permettent de voir encore plus clair ; il est dit que pendant la mue le serpent est aveugle.

    NABIL

    14 h 47, le 16 mars 2024

  • Dans quelques années, Israël fêtera son premier centenaire, alors du côté arabe, le maintien d’innocents palestiniens dans des camps à travers des pays arabes, à Gaza et à Daffa Gharbiya, pour constituer de la chair à canon et s’assurer une reprise de la lutte armée pour la libération de la Palestine, est illusoire. Pour rappel, la reprise du Sinaï par l’Égypte selon le bilan comptable (body count) d’historiens sérieux a coûté 100.000 morts à l’Égypte. Personne n’est plus prêt à faire la guerre, et le remplacement du président Abbas ne se fera sans l’aval d’Israël…

    NABIL

    14 h 23, le 16 mars 2024

  • EQUITE OBLIGE : REVENT CEUX QUI PENSENT QUE LES JOURS DES RESISTANCES CONTRE L,OCCUPATION DE LA PALESTINE SONT FINIS ET CEUX QUI CROIENT EN UNE PALESTINE SUR LES FRONTIERES DE 1967. JE PREVOIS DE NOUVELLES ORGANISATIONS DE LIBERATION ( TEL EST LEUR NOM ) QUI POUSSERONT DES RESCAPES DU GENOCIDE EN COURS. 2 A 3 MILLIONS DE NOUVEAUX MIGRANTS JUIFS D,UKRAINE ET DE RUSSIE SE PREPARENT A VENIR EN PALESTINE. QUE LES ARABES Y PRENNENT NOTE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 05, le 16 mars 2024

Retour en haut