Rechercher
Rechercher

L'Orient-Le Siècle : Nous étions là, nous serons là

Chers amis de L’Orient-Le Jour,

Cette année, nous célébrons les cent ans du groupe L’Orient-Le Jour.

L’aventure avait débuté en juillet 1924, avec la naissance de L’Orient, journal porté par la plume de Georges Naccache. La Première Guerre mondiale était terminée, les frontières du Grand Liban étaient nouvellement tracées et le pays était placé sous mandat français.

Proche de la vision d’Émile Eddé, L’Orient exprimait son soutien au mandat tout en dénonçant ses excès. Une décennie plus tard, Michel Chiha, coauteur de la Constitution libanaise, rachetait le quotidien Le Jour, partisan du courant destourien de Béchara el-Khoury et pressé comme lui de proclamer l’indépendance.

L’Orient et Le Jour furent les témoins privilégiés de l’histoire du Liban, livrant des batailles politiques, croisant les points de vue, ouvrant leurs colonnes à d’éminents penseurs. Cette émulation prit fin en 1971 lorsque, pour des considérations principalement économiques, les deux journaux francophones furent amenés à fusionner sous le titre L’Orient-Le Jour.

Fidèle à l’héritage de L’Orient et du Jour, L’Orient-Le Jour a toujours défendu l’État de droit et la liberté d’expression, milité pour la jeunesse, les femmes, les minorités et les couches les plus défavorisées de la société. Il a dénoncé les failles politiques, les dangers récurrents du partage de la Palestine, les ingérences des pays voisins, les ghettos engendrés par la guerre, la question des réfugiés, les défis écologiques, la corruption, la mal-gouvernance. Parallèlement, il a mis en lumière le Liban en tant que laboratoire du vivre-ensemble, célébré la richesse du patrimoine et de la diversité culturelle, salué cette joie de vivre souvent baignée d’insouciance et pointé du doigt le dynamisme de son secteur privé et les exploits des Libanais à travers le monde.

Au-delà des informations locales, l’actualité régionale et internationale abordait les sujets sensibles avec cet éclairage propre au sud de la Méditerranée.

Le développement du numérique et la nouvelle version en anglais L’Orient Today ont permis à notre voix d’atteindre un public toujours plus large.

Mais que de guerres, de pressions intérieures et extérieures, de crises politiques et financières et tant d’autres embûches ont défié nos équipes au fil des ans pour accomplir leur mission ! Comment ne pas rendre hommage à tous ces acteurs de notre longévité, fierté de notre passé et garants de notre futur, dans un métier en pleine mutation !

Notre existence dans la durée, nous la devons aussi et surtout à nos lecteurs, annonceurs, mécènes, partenaires, ainsi qu’aux actionnaires qui soutiennent le travail de nos équipes.

C’est cette grande communauté de L’Orient-Le Jour qui nous permet d’aller ensemble de l’avant.

« L’Orient-Le Siècle » : c’est sous ce label et à travers un espace dédié que va s’inscrire, tout au long de l’année, la célébration de notre centenaire : archives exclusives, interviews, analyses et podcasts… Nos équipes entourées de partenaires de renommée internationale, du Liban et de la diaspora, décortiqueront notre ADN, retraceront notre parcours de vie, celui de notre journal, de notre pays, de notre région, pour tirer les leçons du passé et poser les jalons pour l’avenir.

Nous étions là, nous serons là, pour un Liban pluriel, libre et souverain !

Suivez-nous sur tous nos supports, papier et numériques, restez informés, abonnez-vous, partagez et commentez !

Cette célébration culminera avec un grand événement festif dans la mesure où la situation sécuritaire le permettra.

Rendez-vous… pour les cent prochaines années !

Nayla de FREIGE

Chers amis de L’Orient-Le Jour,Cette année, nous célébrons les cent ans du groupe L’Orient-Le Jour.L’aventure avait débuté en juillet 1924, avec la naissance de L’Orient, journal porté par la plume de Georges Naccache. La Première Guerre mondiale était terminée, les frontières du Grand Liban étaient nouvellement tracées et le pays était placé sous mandat français.Proche de...

commentaires (14)

Je pense que Messieurs Fayad et Samrani ont « oublié » de mentionner le nom de Joseph Chami qui a contribué à la naissance du LE JOUR, a participé à la fusion avec L’ORIENT et a longtemps « bouclé » le journal en alternance avec Son Excellence Monsieur Marwan Hamadé. C’était alors l’époque idéaliste et enthousiaste du journalisme des années 70. Merci de ne pas l’oublier. Gloria Chami

Claude Ghazal

11 h 08, le 29 février 2024

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Je pense que Messieurs Fayad et Samrani ont « oublié » de mentionner le nom de Joseph Chami qui a contribué à la naissance du LE JOUR, a participé à la fusion avec L’ORIENT et a longtemps « bouclé » le journal en alternance avec Son Excellence Monsieur Marwan Hamadé. C’était alors l’époque idéaliste et enthousiaste du journalisme des années 70. Merci de ne pas l’oublier. Gloria Chami

    Claude Ghazal

    11 h 08, le 29 février 2024

  • Bravo Nayla pour cette brillante idée de reproduire si bien le passé. Vous revaloriser le passé en nous laissant une identité à nous Libanais

    Michele Philippides / ETS. MANASSEH

    11 h 04, le 29 février 2024

  • ?????

    Claude Khalifeh

    05 h 34, le 29 février 2024

  • (Commentaire parti avant la fin.) J'y suis abonnée même si je ne comprends plus rien aux groupes politiques et à certains noms. C'est un plaisir de lire de l'excellent français parfois teinté de charmants libanismes. Continuez et Bon Anniversaire.

    Lilou BOISSÉ

    01 h 17, le 29 février 2024

  • J'ai toujours vu L'Orient auquel mon père était abonné chez nous. Plus tard est paru Le Jour avec un ton plus agressif peut-être. Infidélité donc durant quelques années. J'ai quitté le Liban avant mes parents et n'ai donc pas connu le moment de la fusion des deux quotidiens. A présent j'y suis abonnée

    Lilou BOISSÉ

    01 h 12, le 29 février 2024

  • Bonne continuité pour notre Quotidien qui se distingue comme étant un arbitre et un journal qui satisfait tout le monde .

    Antoine Sabbagha

    17 h 41, le 28 février 2024

  • Bravo pour ce très bel éditorial, à l'image du travail accompli par les deux rédactions réunies depuis un demi-siècle. Longue vie à LOLJ et, bien sûr, au Liban.

    Koïnè

    13 h 27, le 28 février 2024

  • Bravo à vous toutes et tous qui nous apportez tous les jours des éléments de compréhension dans cette actualité si complexe et entremêlées d’injonctions contradictoires. Vous avez « rallumé » en moi l’amour que je porte au Liban et à toute la région. Je vous en remercie chaleureusement et infiniment. Longue vie à l’Orient Le Jour, longue vie au Liban Bien sincèrement & fidèlement !

    Jardin Benoit

    13 h 04, le 28 février 2024

  • FÉLICITATIONS à toute la famille de L’Orient-Le jour . Un grand merci pour votre travail assidu, qui n’est pas toujours facile dans un pays comme le Liban. Bonne continuation, vous êtes une équipe formidable.

    Elias

    10 h 51, le 28 février 2024

  • TRES BEL ET FRANC REPORTAGE, MADAME, DU PARCOURS DU JOURNAL AUQUEL NOUS SOUHAITONS NOUS AUSSI, COMME VOUS, UN DEUXIEME SIECLE DE PERFORMANCES ET DE SUCCES. QUAND AU SUPPORT DES LIBRES EXPRESSIONS, NOTEZ QUE CELLES DES ABONNES DANS LE FORUM DU JOURNAL SONT SUJETTES A UNE AIGRE CENSURE QUI LES BLESSE ET LES HUMILIE. DANS LA SITUATION DE LA REGION LES LIBRES EXPRESSIONS SONT DES LUMIERES QUE LA CENSURE S,ACHARNE A ETOUFFER. BONNE JOURNEE, MADAME, ET MERCI DE LIRE MA NOTE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 41, le 28 février 2024

  • Bravo et continuez !

    Renauld Patrick

    10 h 40, le 28 février 2024

  • Félicitations aux équipes de "L'ORIENT"et "LE JOUR",et aux anciennes et nouvelles équipes de L'ORIENT-LEJOUR qui ont tous fait un travail remarquable depuis cent ans. Elles ont couvert tous les événements politiques, sécuritaires, culturels, sociales, sportifs etc. Elles ont subi les conséquences désastreuses des différentes guerres et des crises économiques. Merci à tous, Anciens, Nouveaux et bonne continuation.Nabil de Freige, ancien représentant du Parlement au Parlement libanais à l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

    De freige Nabil

    08 h 36, le 28 février 2024

  • Félicitations et en avant ! Bravo pour tout ce que vous faites

    Maya B.

    07 h 50, le 28 février 2024

  • Bonne continuation et en avant ! Sus aux ennemis !

    Remy Martin

    07 h 00, le 28 février 2024

Retour en haut