Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Deux secouristes et un combattant tués dans une frappe israélienne à Blida, selon le Hezbollah

Ce village est lourdement pilonné par Israël depuis jeudi soir.

De la fumée noire est visible après une frappe israélienne sur les localités de Ramiyé et Marwahine, au Liban-Sud, le 21 février 2024. Photo AFP

Deux secouristes affiliés au Hezbollah et un combattant ont été tués lors d'une frappe israélienne jeudi sur le village frontalier de Blida (caza de Marjeyoun), dans le sud du Liban, selon un communiqué de l'organisation liée au parti et un annonçant le décès du combattant. L'information avait été confirmée, plus tôt dans la matinée à notre correspondant dans le Sud, Mountasser Abdallah, par des sources médicales. 

L'armée israélienne avait indiqué jeudi avoir identifié des combattants "entrant dans un complexe militaire du Hezbollah dans la région de Blida", dans le sud du Liban. "Des avions de chasse ont été envoyés et ont frappé le complexe", a-t-elle ajouté.

Le Comité sanitaire islamique a annoncé dans un communiqué la mort de deux secouristes, tués dans une attaque israélienne qui a détruit, selon lui, un centre de défense civile dans le village de Blida ainsi que des ambulances. Le Hezbollah a également annoncé la mort d'un de ses combattants.

Suivez notre direct

Le plan d'après-guerre de Netanyahu "ne réussira jamais”, assure le Hamas : Jour 140 de la guerre de Gaza

La périphérie de Blida et son cimetière ont également été ciblés par des tirs de mitrailleuse, alors que des habitants et partisans du Hezbollah y étaient rassemblés pour les funérailles de deux secouristes du parti chiite tués dans la localité.

En réponse aux frappes israéliennes, le Hezbollah a indiqué vendredi avoir lancé une attaque de drone sur Kiryat Chmona, dans le nord d'Israël, après avoir revendiqué jeudi des tirs de roquettes de représailles sur une caserne israélienne.

L'armée israélienne a, elle, mené plusieurs autres attaques sur le village de Blida depuis hier soir. 

Depuis octobre, au moins 276 personnes en majorité des combattants du Hezbollah pro-iranien et d'autres formations qui lui sont alliées mais également 44 civils, ont été tuées dans le sud du Liban, selon un décompte de l'AFP. Côté israélien, dix soldats et six civils ont été tués, selon l'armée.

Deux secouristes affiliés au Hezbollah et un combattant ont été tués lors d'une frappe israélienne jeudi sur le village frontalier de Blida (caza de Marjeyoun), dans le sud du Liban, selon un communiqué de l'organisation liée au parti et un annonçant le décès du combattant. L'information avait été confirmée, plus tôt dans la matinée à notre correspondant dans...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut