Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Repère

La mort de Raïssi : enjeux et conséquences

Aucun passager n'a survécu à l'accident d'hélicoptère qui transportait le président iranien vers Tabriz, y compris son chef de la diplomatie.

La mort de Raïssi : enjeux et conséquences

La carcasse de l'hélicoptère du président Ebrahim Raïssi qui s'est écrasé sur une montagne de la région de Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, le 20 mai 2024. Photo IRIB/WANA (West Asia News Agency)/Handout via REUTERS

Après des heures de recherche et d'opérations de sauvetage rendues difficiles en raison de conditions météorologiques défavorables, le président iranien a été déclaré mort lundi matin, tout comme son ministre des Affaires étrangères et les autres responsables présents dans l'appareil qui s'est écrasé dimanche.

Les faits :

• Les médias officiels en Iran ont fait état dimanche de l’« atterrissage brutal » d’un hélicoptère présidentiel faisant partie d’un convoi aérien ramenant une délégation de la province iranienne de l’Azerbaïdjan oriental.

• Le président Ebrahim Raïssi et son chef de la diplomatie, Hossein Amir-Abdollahian, étaient dans l’hélicoptère concerné. Faisaient également partie des passagers le gouverneur de la province de l’Azerbaïdjan oriental, Malek Rahmati, et le représentant du guide suprême dans cette région, l’ayatollah Mohammad Ali Ale-Hashem, selon al-Jazeera. Aucun passager n'a survécu.

• L’accident s’est produit dans une région montagneuse difficile d’accès et mal connectée au réseau de télécommunication, alors que les conditions météorologiques ont compliqué les opérations de sauvetage, les médias iraniens faisant état de brouillard et de pluie.

Plus d'informations ici

Les médias iraniens annoncent la mort du président Raïssi dans un accident d'hélicoptère

Le contexte :

• Durant les opérations de recherche, les tenants de la ligne dure du régime ont appelé les Iraniens à prier pour Ebrahim Raïssi, alors que celui-ci est proche du guide suprême Ali Khamenei, et était considéré par beaucoup comme un successeur potentiel au leader de 85 ans.

• Le président iranien avait rencontré plus tôt dans la journée son homologue azerbaïdjanais, Ilham Aliev, pour inaugurer un barrage dans la région frontalière. Bakou est un grand allié d’Israël, qui lui fournit la majorité de ses armes en échange de gaz, et d’un accès à l’Iran voisin, selon certains analystes.

Pour mémoire

Qu’attendre du scrutin pour renouveler l’Assemblée des experts en Iran ?

• Malgré les conditions météorologiques difficiles, nombreux sont ceux qui ont soulevé la question d’une implication de l’État hébreu dans cet accident, alors que la guerre à Gaza est dans son huitième mois et que « l’axe de la résistance » mené par Téhéran reste actif sur différents fronts. La télévision d’État a déclaré dimanche soir que l’accident était dû à de mauvaises conditions météorologiques.

• Le 13 avril, la République islamique a même lancé pour la première fois une attaque directe sur Israël, en riposte à une frappe imputée à l’État hébreu sur son annexe consulaire à Damas. Une armada sans précédent de plus de trois cents projectiles, dont des missiles balistiques et de croisière, à laquelle Tel-Aviv a répondu quelques jours plus tard près d’un site nucléaire dans les environs d’Ispahan.

Pour mémoire

Pourquoi le régime iranien a choisi Raïssi

• Élu en 2021, Ebrahim Raïssi représentait l’aile dure du régime. Le président faisait notamment l’objet d’une plainte en Suisse pour crimes contre l’humanité pour son rôle présumé dans les exécutions massives d’opposants en 1988, alors qu’il était juge. C’est sous sa présidence que la répression du mouvement « Femme, vie, liberté » s’est en outre organisée dès septembre 2022 suite à la mort de Mahsa Amini, faisant près de 500 morts parmi les manifestants, selon des organisations de défense des droits de l’homme.

Les enjeux :

• Ebrahim Raïssi était perçu comme un successeur potentiel au guide suprême, avec le fils de ce dernier. Un choix théoriquement laissé à l’Assemblée des experts réélue en mars dernier et qui représente une ligne très conservatrice, alors que l’ancien président Hassan Rouhani avait été empêché de se présenter à sa réélection pour cette institution. Si la question n’était pas encore tranchée, la mort du chef de l’État implique aussi la tenue d’une nouvelle élection présidentielle, le vice-président assurant l’intérim le temps qu’un nouveau scrutin soit organisé dans les 50 jours.

Pour mémoire

Derrière la présidentielle iranienne, l’enjeu de la succession du guide suprême

• L’Azerbaïdjan et l’Iran avaient entamé des initiatives laissant présager d’un rapprochement pragmatique ces derniers mois, suite à la guerre éclair du Haut-Karabakh en septembre dernier, qui a permis à Bakou de reprendre ce territoire à majorité arménienne – qui s’est vidé de ses habitants depuis. Alors que les relations ont souvent été tendues entre les deux voisins, Téhéran pourrait revenir sur ces mesures de détente s’il s’avérait que cet accident d’hélicoptère était en réalité une opération préméditée et que l’Azerbaïdjan y aurait joué un rôle quelconque.

• Une telle hypothèse, si elle était prouvée, pourrait surtout remettre en question les discussions indirectes en cours entre l’Iran et les États-Unis pour éviter un embrasement régional face à la guerre à Gaza. Récemment, l’Iran a en outre fait savoir, par la voix d’un conseiller du guide suprême, que le pays pourrait revoir sa doctrine nucléaire – dont la portée officielle est uniquement civile – si la République islamique devait faire face à un « risque existentiel ».

Après des heures de recherche et d'opérations de sauvetage rendues difficiles en raison de conditions météorologiques défavorables, le président iranien a été déclaré mort lundi matin, tout comme son ministre des Affaires étrangères et les autres responsables présents dans l'appareil qui s'est écrasé dimanche.Les faits :• Les médias officiels en Iran ont fait état dimanche de...
commentaires (22)

CEUX A QUI IL FAUT DANS CHAQUE ARTICLE 4/7 INTERVENTIONS POUR S,EXPRIMER, C,EST DU BLA BLA BLA.

LA LIBRE EXPRESSION

20 h 59, le 20 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (22)

  • CEUX A QUI IL FAUT DANS CHAQUE ARTICLE 4/7 INTERVENTIONS POUR S,EXPRIMER, C,EST DU BLA BLA BLA.

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 59, le 20 mai 2024

  • ANTI-SIONISME... OUI ! ANTISEMITISME... NON !

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 53, le 20 mai 2024

  • Tout ce que je souhaite c'est que le prochain soit fidèle à la cause palestinienne, dans sa politique et son action.. Quant à l'antisémitisme dont parle Libre Expression, il devrait savoir que l'anti-sémitisme a une cause, actuellement c'est le massacre des populations palestiniennes, et qu'il faut donc s'attaquer à la cause et non à son résultat! C'est la seule façon d'abolir ce fléau. Espérons le meilleur pour l'Iran, magnifique pays et magnifique peuple.

    Hélène SOMMA

    17 h 58, le 20 mai 2024

  • PAS DE MAINS EXTERNES. MAIS UNE MAIN INTERNE. FIN D,UNE PERIODE D,ANTISEMITISME IRANIEN. DEMANTELEMENT DES ACCESSOIRES TERRORISTES A TOUR DE ROLE. EMBRASSEMENT DE LA REALITE POLITIQUE ET MILITAIRE QUI NE PESE PAS AU PROFIT DE L,IRAN. NOUVELLE EQUIPE REALISTE QUI NE VEUT JETER, MEME SI C,EST EN PAROLES, PERSONNE A LA MER. QUI FIT CE COUP VEUT S,OUVRIR SUR LE MONDE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 26, le 20 mai 2024

  • Accident ? Ou attentat ? Conflit interne et guerre de succession ? Ou attentat dans le cadre des tensions et guerres régionales ( Azerbaïdjan inclus? ) l’enquête sera-t-elle menée sérieusement ?

    LE FRANCOPHONE

    13 h 04, le 20 mai 2024

  • Sur 3 hélicoptères : Celui du président a chuté. Y aura-t-il une enquête ? Leur guide est malade et ce président était favori. Bizarre cette disparition qui nous fait penser à la disparition de Feu l’imam Moussa sadr. La vérité n’a jamais été élucidée. La vérité sur cette chute d’hélicoptère sera t elle vraiment élucidée?

    LE FRANCOPHONE

    12 h 54, le 20 mai 2024

  • Surprenant que le Liban n'ait pas proclamé cinq jours de deuil public, pour le ministre des affaires étrangères, et jusqu'à la fin de l'annee pour le président. En outre on attend les condoléances au cher peuple iranien ..

    C…

    11 h 57, le 20 mai 2024

  • Les enjeux ? La mort du Président dans des conditions inconnues donne lieu à toutes les interprétations, les rumeurs, non pas celle d’Orléans, mais de l’Orient compliqué. Exemple : lors de ses conversations avec Ilham, (le prénom suffit pour l’allusion, Ilham pour ceux qui ne le savent pas, c’est Inspiration en français) il a soufflé une idée pour l’augmentation du prix du gaz. Interceptée, cette proposition ne plaisait pas lors d’un troc d’armes contre gaz. Qui pratique ce troc ? Une dernière question : Que change à l’enfer des amis Gazaouis l’élimination d’un "radical" à Téhéran ?

    NABIL

    11 h 51, le 20 mai 2024

  • Les enjeux ? Alors là, avant de commenter, j’invite la rédaction à remettre à disposition de ses très chers lecteurs, un autre article de l’OLJ datant de 2018, vieux de six ans donc, si je fais bien les comptes : https://www.lorientlejour.com/article/1117551/lamitie-atypique-entre-israel-et-une-republique-chiite.html Il y a dans cet article une matière à creuser.

    NABIL

    11 h 31, le 20 mai 2024

  • Le contexte? Pour être pédagogique, il ne suffit de contextualiser pour comprendre! Soyons franc, le président Raïssi avait gravi les échelons du pouvoir à une vitesse qui peut traverser le mur du son. Il fut procureur à 20 ans! Une révolution de palais fomentée par des jaloux? Déterminés à l’envoyer plus haut au ciel avant de le statufier guide suprême? Les tenants de la modération en Iran veulent se débarrasser d’un extrémiste pour le remplacer par un des leurs? Sa légende dit qu’il n’avait de concurrents importants lors de son élection. Conclusion:l’ordre du monde en marche ne changera pas.

    NABIL

    11 h 19, le 20 mai 2024

  • Un jour de deuil imposé par HN ? En effet le président et surtout le ministre des affaires étrangères. " C'est un doublé"

    Dorfler lazare

    11 h 09, le 20 mai 2024

  • Les Faits ? Que sait-on de la mort du président Raïssi mort au milieu de nulle part ? Que son hélico s’est crashé, alors que les deux autres du convoi ont poursuivi leur trajet ? Une avarie du moteur ? Erreur de pilotage ? Mauvaises conditions météo ? Une bombe mise dans la cabine ? Tant de questions, mais jusqu’à présent, une et seule certitude, Ibrahim Raïssi est mort… Les experts en aviation n'ont pas donné toutes leurs conclusions. Une autre question à laquelle je n’ai aucune réponse, pourquoi je ne peux télécharger la version PDF de l’OLJ depuis mercredi 15 mai dernier ? Pourquoi ?

    NABIL

    10 h 56, le 20 mai 2024

  • Le temps est toujours maussade ici-bas !

    peacepeiche@gmail.com

    10 h 40, le 20 mai 2024

  • Dieu existe, et ils finissent par le rencontrer, eux qui jouent son rôle sur terre en ôtant la vie à des humains sans défense les voilà rappeler à lui pour rendre des comptes. Next…

    Sissi zayyat

    10 h 25, le 20 mai 2024

  • Raïssi va pouvoir enfin retrouver les milliers de sympathisants de gauche qu'il a envoyé à la mort entre 1979 et 1981.

    Le borgne

    10 h 05, le 20 mai 2024

  • Il est, très peu, fait mention de la disparition du chef de la diplomatie, Hossein Amir-Abdollahian ... Dans ce pays, exemplaire s'il en est, il existe donc une échelle des valeurs humaines... Le paradis lui promet il autant de vierges en tant que martyr ?

    C…

    09 h 45, le 20 mai 2024

  • Le temps etait maussade et le ciel voilé.

    Aboumatta

    09 h 30, le 20 mai 2024

  • Qui trop embrase mal éteint !

    PROFIL BAS

    07 h 04, le 20 mai 2024

  • En tant que président, Rzïssi n'avait aucun pouvoir, sa disparition ne changera donc rien dans l'immédiat. Par contre, il était favori dans la course à la succession de Khamenei. La question est donc de savoir si le prétendant suivant sera moins mauvais ou encore pire.

    Yves Prevost

    23 h 11, le 19 mai 2024

  • Certains se demandent s'il se trouve sur le chemin de coudss!?

    Wlek Sanferlou

    23 h 06, le 19 mai 2024

  • Si facile de parler de paix, mais qui attise tant de haine.

    Mohamed Melhem

    21 h 33, le 19 mai 2024

  • On pense au peuple Iranien, comme ils ont ete maltraites, tortures, assassines, par ce regime....

    Sabri

    21 h 04, le 19 mai 2024

Retour en haut