Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Iran

Les médias iraniens annoncent la mort du président Raïssi dans un accident d'hélicoptère

La Constitution prévoit que, en cas de décès, le président est remplacé par le premier vice-président, Mohammad Mokhber, en attendant la tenue d'une élection présidentielle dans les 50 jours.

Le président iranien Ebrahim Raïssi (au centre sur la photo), sur le site de Qiz Qalasi, un barrage construit par l'Iran et l'Azerbaïdjan sur la rivière Aras, avant son inauguration, le 19 mai 2024. Photo AFP / PRÉSIDENCE IRANIENNE

Les médias iraniens ont annoncé lundi matin la mort du président Ebrahim Raïssi et du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian dans l'accident la veille de leur hélicoptère dans le nord-ouest de l'Iran. Cette annonce ouvre une période d'incertitude politique en Iran, un acteur majeur au Moyen-Orient, région secouée par la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le Hamas.

L'information du décès du président a été donnée par les principales agences de presse et journaux, dans l'attente d'une déclaration des autorités après la découverte de l'épave de l'hélicoptère à l'aube. La télévision diffuse lundi matin des chants religieux en montrant des photos du président. « Le grand esprit du président populaire et révolutionnaire d'Iran a rejoint le royaume suprême », a indiqué l'agence officielle Irna, en saluant « le martyre » des victimes. Elle a précisé que le gouvernement publierait « une déclaration » en milieu de matinée.

Inquiétude internationale 
La perspective de découvrir vivants le président de 63 ans, élu en 2021, et les huit autres passagers, avait progressivement diminué durant la nuit. Parmi eux figuraient le gouverneur de la province d'Azerbaïdjan oriental, le principal imam de la région, ainsi que le chef de la sécurité du président et trois membres d'équipage.

L'hélicoptère a disparu dimanche en début d'après-midi alors qu'il survolait une région escarpée et boisée dans des conditions météorologiques difficiles avec de la pluie et un épais brouillard. L'épave a été découverte à l'aube et les secours ont rapidement indiqué qu'il n'y avait « aucun signe montrant que les passagers de l'hélicoptère » étaient en vie, selon la télévision d'Etat.

Lire aussi

La mort de Raïssi : enjeux et conséquences

L'avancée des recherches a été suivie avec attention à l'international, notamment aux Etats-Unis, en Russie, en Chine et dans les pays voisins. « Nous suivons de près les informations », a indiqué dimanche un porte-parole de la diplomatie à Washington, tandis que Pékin s'est dit « très inquiet » après la disparition de l'hélicoptère.

M. Raïssi, qui avait le titre d'ayatollah, présidait la République islamique depuis près de trois ans. Considéré comme un ultraconservateur, il avait été élu le 18 juin 2021 dès le premier tour d'un scrutin marqué par une abstention record pour une présidentielle et l'absence de concurrents de poids. Toujours coiffé de son turban noir et vêtu d'un long manteau de religieux, il avait succédé au modéré Hassan Rohani, qui l'avait battu à la présidentielle de 2017.

Il était soutenu par la principale autorité de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, qui a appelé dimanche soir les Iraniens à « prier » et « espérer que Dieu ramènera le président et ses compagnons dans les bras de la Nation ». « Le peuple iranien ne devrait pas s'inquiéter, il n'y aura pas de perturbation dans l'administration du pays », a-t-il assuré.

La Constitution prévoit que, en cas de décès, le président est remplacé par le premier vice-président, Mohammad Mokhber, en attendant la tenue d'une élection présidentielle dans les 50 jours.

Aide étrangère 
A la demande de Téhéran, Moscou avait annoncé envoyer en Iran une cinquantaine de spécialistes des opérations de sauvetage, des véhicules tout-terrain ainsi qu'un hélicoptère. Le président Vladimir Poutine s'est entretenu avec l'ambassadeur d'Iran en Russie, selon l'agence de presse officielle Tass.

Plusieurs pays du Golfe (Arabie saoudite, Qatar, Emirats arabes unis et Koweït) ont apporté leur soutien à Téhéran et offert de l'aider dans les recherches, au même titre que la Syrie et l'Irak.

La Turquie a déployé 32 secouristes et un drone de vision nocturne qui a été opérationnel durant la nuit, tandis que l'Union européenne a annoncé avoir activé, à la demande de l'Iran, « le service de cartographie de réponse rapide CopernicusEMS » pour épauler Téhéran dans les recherches.

Le président Raïssi se trouvait à bord de l'appareil en compagnie du ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, du gouverneur de la province et du principal imam de la région, selon l'agence Irna.

L'appareil, un Bell 212, faisait partie d'un convoi de trois hélicoptères transportant la délégation présidentielle, dont deux ont atterri sans encombre à Tabriz, la grande ville du nord-ouest, d'où M. Raïssi devait rejoindre Téhéran.

Le ministre de l'Intérieur Ahmed Vahidi a évoqué la possibilité d'un « atterrissage brutal » de l'appareil présidentiel, sans donner de détails.

La télévision d'Etat a diffusé des images de fidèles en train de prier pour la santé du président dans plusieurs mosquées, dont celle de la ville sainte de Mashhad (nord-est), cité natale de M. Raïssi.

Ultraconservateur 
M. Raïssi s'est rendu dimanche dans la province d'Azerbaïdjan oriental, où il a notamment inauguré un barrage en compagnie du président de l'Azerbaïdjan, Ilham Aliev, à la frontière entre les deux pays.

Au cours d'une conférence de presse commune, il a de nouveau apporté son soutien au Hamas face à Israël. « Nous pensons que la Palestine est la première question du monde musulman », a-t-il notamment déclaré.

L'Iran a lancé une attaque inédite le 13 avril contre Israël, avec 350 drones et missiles, dont la plupart ont été interceptés avec l'aide des Etats-Unis et de plusieurs autres pays alliés.

M. Raïssi était sorti renforcé des législatives qui se sont tenues en mars, premier scrutin national depuis le mouvement de contestation qui a secoué l'Iran fin 2022 à la suite du décès de Mahsa Amini, une jeune femme arrêtée pour non-respect du code vestimentaire strict de la République islamique.

Né en novembre 1960, M. Raïssi a effectué l'essentiel de sa carrière dans le système judiciaire, en étant notamment procureur général de Téhéran puis procureur général du pays.

M. Raïssi figurait sur la liste noire américaine des responsables iraniens sanctionnés par Washington pour « complicité de graves violations des droits humains », des accusations balayées comme nulles et non avenues par les autorités de Téhéran.

Agé de 60 ans, Hossein Amir-Abdollahian avait été nommé à la tête de la diplomatie iranienne par M. Raïssi en juillet 2021.

Les médias iraniens ont annoncé lundi matin la mort du président Ebrahim Raïssi et du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian dans l'accident la veille de leur hélicoptère dans le nord-ouest de l'Iran. Cette annonce ouvre une période d'incertitude politique en Iran, un acteur majeur au Moyen-Orient, région secouée par la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et...
commentaires (16)

HN va profiter pour ajouter leurs deux photos sur celles existantes dans son salon et sur les routes de l’aéroport. Dans son esprit tou assassin mort est un martyr qu’il faut glorifier.

Sissi zayyat

10 h 44, le 20 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • HN va profiter pour ajouter leurs deux photos sur celles existantes dans son salon et sur les routes de l’aéroport. Dans son esprit tou assassin mort est un martyr qu’il faut glorifier.

    Sissi zayyat

    10 h 44, le 20 mai 2024

  • Il y a quand même un bon dieu. NEXT…

    Sissi zayyat

    10 h 35, le 20 mai 2024

  • Il y a vraiment des libanais « ou pas » qui sont timbrés et qui croient que l’Iran et le HB ont fait un quelconque bien à notre pays. Les Mollahs sont incapables de servir leur propre peuple ni de le protéger bien au contraire, ils sont là pour l’humilier et le tuer pour se maintenir au pouvoir. Alors les autres pays ne feront pas d’exception. Il faut arrêter d’être dupe en croyant que les assassins sont des sauveurs qui aspirent à la paix surtout lorsqu’ils usurpent un autre pays dans le but de le détruire pour exister.

    Sissi zayyat

    10 h 33, le 20 mai 2024

  • Trois hélicoptères qui volent ensemble sont en contact radio permanent. Les deux autres n’ont rien remarqué?

    Gros Gnon

    08 h 59, le 20 mai 2024

  • Qu’il est facile de cracher sur la mort de quelqu’un .. et qui oublient que les responsables des massacres à Gaza et autres pays victimes de bombes atomiques .. continuent de vivre comme si de rien n’etait !! L’aide iranienne en armements a permis à une partie des libanais de montrer à l’ennemi sioniste qu’il est trés vulnérable et que ce sont ces hommes du Hezb qui ont viré les fous de daesh des frontieres nord et nord est sans eux … que serait devenu le Liban ..

    TAMIN FAROUCK

    08 h 48, le 20 mai 2024

  • on est en train de la pondre cette nouvelle...doucement mais surement

    Elementaire

    07 h 56, le 20 mai 2024

  • 'Divine intervention'

    Sabri

    05 h 15, le 20 mai 2024

  • Sale temps pour les DICTATEURS : aprés le slovaque FICO, l iranien RAÏSSI…qui sera le prochain sur la liste ?POUTINE ?

    HABIBI FRANCAIS

    01 h 55, le 20 mai 2024

  • Trois hélicoptères volent de concert et l'un d'entre eux disparaît corps et biens ? Étrange!Pas de perturbations nous assure Lhamenei, et il a raison puisque c'est lui-même qui détient tout le pouvoir. Aussi n'est qu'un simple exécutant.

    Yves Prevost

    23 h 03, le 19 mai 2024

  • Qu'ils reviennent sur la scène, l'humanité a besoin d'eux

    peacepeiche@gmail.com

    19 h 32, le 19 mai 2024

  • C'est un assassin de son peuple, ce n'est certainement pas une perte ... ils ont d'autres assassins sous la main pour le remplacer.

    Zeidan

    19 h 13, le 19 mai 2024

  • Les avions et les hélicoptère tombent assez souvent par laba, toujours autant d'accidents regrettables.... il pourra transmettre le bonjour à sont amis Prigojine. La signature des Bassijistes est évidente

    Aboumatta

    19 h 13, le 19 mai 2024

  • Le suivant c’est Khamenei ?

    AntoineK

    18 h 18, le 19 mai 2024

  • A la mémoire de toutes les personnes qu'il a fait tuer.

    Francoise hereng

    17 h 48, le 19 mai 2024

  • Il faut lire le verset suivant dans l'ancien testament dans l'Exode chapitre 14 verset 14 " L'Eternel combattra pour vous et vous tenez vus tranquille ".

    Dorfler lazare

    17 h 42, le 19 mai 2024

  • Aucune inquiétude. Les fripouilles ont la peau dure et en tous cas il y a toujours pire pour les remplacer

    M.E

    17 h 00, le 19 mai 2024

Retour en haut