Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Gaza

La Russie tente d’accaparer la réconciliation palestinienne pour peser dans l’après-guerre

En invitant une douzaine de factions, dont le Hamas et le Jihad islamique, Moscou rappelle son poids diplomatique et se positionne à nouveau en leader du Sud global, quitte à froisser Israël. 

La Russie tente d’accaparer la réconciliation palestinienne pour peser dans l’après-guerre

Le président russe Vladimir Poutine, le 27 mars 2023. Mikhail Klimentyev/Sputnik/AFP

Quasiment absente de la scène diplomatique régionale depuis le 7 octobre 2023, la Russie brandit la carte palestinienne pour rappeler sa présence. Moscou se prépare à accueillir 12 à 14 groupes palestiniens la semaine prochaine, selon l’agence...
Quasiment absente de la scène diplomatique régionale depuis le 7 octobre 2023, la Russie brandit la carte palestinienne pour rappeler sa présence. Moscou se prépare à accueillir 12 à 14 groupes palestiniens la semaine prochaine, selon l’agence...

commentaires (8)

La Russie de Poutine apporte une opposition au nouvel ordre mondial atlantiste dans les relations internationales puisqu'elle lutte contre cet ennemi. Cependant, n'oubliez pas qu'elle se positionne qu'en faveur de ses intérêts. Son intervention en Syrie s'est strictement limité à combattre l'occupation belligérante et ne s'implique pas à aider à la reconstruction de cette nation. Poutine cherche, avant tout, à favoriser l'instauration de force politique afin d'équilibrer un contre-pouvoir mondial face à la suprémacie de son adversaire.

peacepeiche@gmail.com

06 h 25, le 10 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • La Russie de Poutine apporte une opposition au nouvel ordre mondial atlantiste dans les relations internationales puisqu'elle lutte contre cet ennemi. Cependant, n'oubliez pas qu'elle se positionne qu'en faveur de ses intérêts. Son intervention en Syrie s'est strictement limité à combattre l'occupation belligérante et ne s'implique pas à aider à la reconstruction de cette nation. Poutine cherche, avant tout, à favoriser l'instauration de force politique afin d'équilibrer un contre-pouvoir mondial face à la suprémacie de son adversaire.

    peacepeiche@gmail.com

    06 h 25, le 10 mars 2024

  • Sans l'appui de Saint Vladimir à Bachar , la Syrie aurait disparu (et le Liban bien avant elle ! Natanyahou ne rêve que de l'occuoer du Sud au Nord ! Et personne ne l'aurait arrêté , ne parlons même pas de Biden)

    Chucri Abboud

    01 h 52, le 24 février 2024

  • DE TOUS LES TYRANS LE PLUS INTELLIGENT ET LE PLUS FRANC. IL NE SE PRETEND PAS DEMOCRATE ET DEFENSEURS DES DROITS DE L,HOMME COMME LES OCCIDENTAUX. DES ARABES CA NE VAUT MEME PAS LA PEINE D,EN PARLER.

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 04, le 22 février 2024

  • Oh là doucement sur les pédales. On voit le résultat de la superpuissance et de la confiance accordée à Poutine pour être sauvé. La Syrie en est le meilleur exemple. Un pays en friche abandonné à son sort après le massacre de sa population et une destruction totale. N’est ce pas ce même Poutine qui a prêté main forte à l’autre boucher pour combattre le Hamas et les autres islamistes? St Poutine priez pour eux.

    Sissi zayyat

    11 h 42, le 22 février 2024

  • Actuellement M. Poutine est le seul dirigeant parmi ceux d'Europe , des USA ou du Canada en qui on peut avoir confiance. Les autres sont des marionettes qui suivent lâchement un Israél sioniste et génocidaire! Le monde n'a jamais connu encore in crime contre l'humanité comme celui que l'on voit à Gaza. Et ceux qui n'exigent pas l'arrêt de ce massacre ou qui ne font rien pour l'arrêter sont des criminels aussi!

    Hélène Somma

    03 h 40, le 22 février 2024

  • Saint Vladimir est le stratège le plus futé de tous : Le Hamas pourrait se réconciler sous son égide avec le Fateh et former le prochain gouvernement de la Palestine en contribuant avec force aux décisions cruciales qui devront être prises concernant le tournant que prendront les évènements . Le Hamas ne saurait être écarté . Simple comme bonjour !

    Chucri Abboud

    12 h 40, le 21 février 2024

  • En fait la Russie reserve surtout la place á l'Iran. Si la reconnaissance du futur Etat Palestinien est conditionnée á la disparition du Hamas (au moins dans sa pseudo branche militaire) , l'ran perdra pied. Or le scénario est plausible: defaite militaire ou arret de l'intervention israelienne moyennant evacuation des combattants du Hamas. Reprise de Ghaza par l'AP. Les pays du Golfe et l'Europe paient. Les Israeliens et le monde reconnaissent la nouvelle Palestine. On voit mal ce qu'amenera l'Iran.

    Moi

    12 h 29, le 21 février 2024

  • De tous les pays de la planète , seul la Russie n'a pas baissé d'un cran son appui à la cause et au peuple de Palestine ! Quand on a un ami comme la Russie , on peut compter dessus ! Elle ne tourne jamais casaque ! La Russie est fiable , contrairement aux américains qui abandonnent toujours , sans broncher leurs alliés lorsque ses propres intérêts l'exigent !

    Chucri Abboud

    12 h 27, le 21 février 2024

Retour en haut