Rechercher
Rechercher

Couleuvres sur canapés

Comme chaque début de calendrier, faut se farcir en guise d’étrennes les élucubrations de quelques surchauffés du cortex, venus nous annoncer la main sur le cœur et le cœur sur le porte-monnaie notre lot de heurts et de malheurs pour l’année qui vient. On savait déjà les Koullounas gobeurs gloutons des canulars de leurs vieux canassons politiques, restait encore à démontrer leur capacité à avaler les couleuvres sur canapés que leur servent les voyants et autres marabouts marchands de visions virtuelles. Alors, myopes, astigmates, hypermétropes et aveugles, du balai ! Les surdoués de la pupille voient bien au-delà de vos misérables rétines et vous racontent, à l’avance et dans le détail, le programme de vos futures misères.

Non pas tant qu’il s’agisse de prédictions invraisemblables, notre république de poche ayant, Dieu merci, expérimenté les mayonnaises les plus saugrenues. Mais aligner autant d’inepties par colonne de journal, autant d’âneries par gigaoctets de messages sur les réseaux, donnerait du boulot à une batterie de thérapeutes qui ne pourront en dire que psy que pendre. Le neuneu crédule de base pourra ainsi picorer entre l’incontinence urinaire de Nabih Berry, l’apoplexie gazeuse de Hassan Nasrallah et les hémorroïdes de Nagib Mikati… À moins qu’il ne trouve son bien-être dans les giclées d’hémoglobine du Salon du missile au Liban-Sud ou du drone explosif à vibromasseur turbophasé dans la banlieue sud. À ce stade, ce n’est plus de la voyance mais du voyeurisme…

Et d’abord, le mâle du groupe. Lui est un druide sévèrement disjoncté. Sa boule de cristal est imparable : chaque année, il entrebâille les portes de l’enfer et promet les sept châtiments du jugement dernier. Sur les 365 jours de l’année, pas un dixième de seconde de bonheur. Puis, comme il faut quand même un nuage d’optimisme pour faire frémir la ménagère de plus de cinquante ans, sa collègue astro-hallucinée entre aussitôt en transe. « Je vois un Liban merveilleux qui se reconstruit », balance-t-elle en se retenant de pouffer, aux derniers crétins qui y croient encore.

Mais la palme des bobards cuvée 2023 revient incontestablement à l’une des fées Carabosse qui s’était étalée en prophétisant l’élection d’un président de la République. Un bide ! Total râteau ! Qu’à cela ne tienne, une collègue cavale aussitôt à son secours toute ruisselante de marc de café et raconte qu’elle prévoit une bataille entre plusieurs candidats. Ce qui ne mange pas de pain, vu qu’il y en a au moins deux qui dorment sur le paillasson en attendant le scrutin. Quand l’un d’entre eux sera vraiment élu, la sorcière pourra toujours se rattraper en disant qu’elle avait été la première à l’imaginer.

Bref, on a beau tout savoir, on ne peut pas tout prévoir. D’ailleurs l’an dernier, les farfelus de la voyance avaient même prédit qu’ils se tromperaient, et ils ont eu raison. Pour l’heure, ils attendent juste 2025 pour nous dire ce qu’ils avaient prévu pour 2024.

gabynasr@lorientlejour.com

Comme chaque début de calendrier, faut se farcir en guise d’étrennes les élucubrations de quelques surchauffés du cortex, venus nous annoncer la main sur le cœur et le cœur sur le porte-monnaie notre lot de heurts et de malheurs pour l’année qui vient. On savait déjà les Koullounas gobeurs gloutons des canulars de leurs vieux canassons politiques, restait encore à démontrer leur...
commentaires (3)

Les voyants et les marabouts ont toujours existés. Les médias qui se respectent ne devraient pas transmettre leurs voyances aux lecteurs et auditeurs et leur donner de l'importance. Une femme qui lisait les horoscopes à la radio pendant la guerre il y a 40 ans ne devient par expérience une voyante éclairée. Parfois chacun peut avoir une intuition qui se réalise, eux aussi, mais pas plus.

Céleste

17 h 35, le 08 janvier 2024

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Les voyants et les marabouts ont toujours existés. Les médias qui se respectent ne devraient pas transmettre leurs voyances aux lecteurs et auditeurs et leur donner de l'importance. Une femme qui lisait les horoscopes à la radio pendant la guerre il y a 40 ans ne devient par expérience une voyante éclairée. Parfois chacun peut avoir une intuition qui se réalise, eux aussi, mais pas plus.

    Céleste

    17 h 35, le 08 janvier 2024

  • - LES MARCHANDS DE LA SORNETTE, - TROUVENT PRENEURS CHEZ LES SOTS. - QUI VIENNENT AVEC SAUCETTE, - POUR REMPLIR DE VENT LEURS SEAUX. - JE N,ENTENDS PAS LES BLESSER. - CONTENT DE LES APPELER, - MOULEURS D,AIR ET DE SALIVE, - POUR NAIF ET POUR NAIVE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 37, le 05 janvier 2024

  • Ça me rappelle Abracadabritude du 4 janvier 2008…

    Gros Gnon

    05 h 24, le 05 janvier 2024

Retour en haut