Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Guerre Hamas-Israël

Près de la moitié des bombes israéliennes larguées sur Gaza sont non guidées, selon les renseignements US

Selon un article exclusif de CNN, ces munitions dites « muettes » accroissent les risques pour les civils.

Près de la moitié des bombes israéliennes larguées sur Gaza sont non guidées, selon les renseignements US

Une femme se tient dans les décombres d'une habitation visée par des frappes israéliennes, le 14 décembre à Khan Younès dans la bande de Gaza. Photo REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Près de la moitié des munitions air-sol qu'Israël a utilisées à Gaza dans sa guerre contre le Hamas depuis le 7 octobre ne sont pas guidées, selon une nouvelle évaluation des services de renseignement américains, rapporte CNN dans un article exclusif.

Les munitions non guidées, dites « bombes muettes », sont généralement moins précises et peuvent constituer une plus grande menace pour les civils, en particulier dans une zone aussi densément peuplée que Gaza, précise la chaîne télévisée américaine. « La fréquence à laquelle Israël utilise les bombes non guidées peut contribuer à l'augmentation du nombre de civils tués », écrit CNN.

40 à 45 % de munitions non-guidées

Cette évaluation, compilée par le Bureau du directeur du renseignement national (ODNI) qui coordonne l'ensemble des agences américaines de renseignement, et décrite à CNN par trois sources qui l'ont consultée, indique qu' « environ 40 à 45 % des 29.000 munitions air-sol utilisées par Israël n'étaient pas guidées. Le reste est constitué de munitions à guidage de précision ».

Lire aussi

Gaza : Biden va-t-il enfin stopper Netanyahu ?

Mardi, le président américain Joe Biden a déclaré qu'Israël s'était livré à des « bombardements aveugles » à Gaza. Interrogé sur cette évaluation par CNN, le porte-parole de l'armée israélienne, Nir Dinar s’est abstenu de parler « du type de munitions utilisées ».

Des experts ont déclaré à CNN que si Israël utilise des munitions non guidées au rythme estimé par les États-Unis, cela met à mal l'affirmation israélienne selon laquelle ils essaient de minimiser les pertes civiles. « Je suis extrêmement surpris et inquiet », a déclaré Brian Castner, ancien officier de neutralisation des explosifs et munitions (NEDEX), aujourd'hui conseiller principal d'Amnesty International en matière d'armes et d'opérations militaires, cité par la chaîne. « Il est déjà assez grave d'utiliser des armes qui atteignent précisément leurs cibles. C'est un énorme problème pour les civils si elles n'ont pas cette précision (…) », a-t-il ajouté.

Le fossé se creuse entre Israël et les États-Unis

La publication de cette évaluation intervient à un moment extrêmement délicat dans les relations américano-israéliennes. Le fossé se creuse de plus en plus entre les deux pays sur la manière dont l'armée israélienne mène ses opérations à Gaza dans le cadre de sa guerre contre le Hamas, qui a déclenché le conflit et tué plus de 1.200 Israéliens le 7 octobre, selon les chiffres de l'Etat hébreu.

M. Biden évoquait mardi, une possible « érosion » du soutien occidental à Israël. Après plus de deux mois de guerre, quelque 18.600 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza, principalement des femmes et des mineurs, d'après le ministère de la Santé du Hamas.

Jeudi, le conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden, Jake Sullivan, entamera un voyage de deux jours en Israël, où il rencontrera le Premier ministre Benjamin Netanyahu et aura des « conversations extrêmement sérieuses » avec des responsables israéliens au cours de sa visite, a déclaré le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, lors d'une réunion d'information à la Maison-Blanche mercredi. M. Sullivan discutera avec les Israéliens « des efforts visant à mener des frappes plus chirurgicales et plus précises afin de réduire les pertes civiles », a indiqué M. Kirby.

Près de la moitié des munitions air-sol qu'Israël a utilisées à Gaza dans sa guerre contre le Hamas depuis le 7 octobre ne sont pas guidées, selon une nouvelle évaluation des services de renseignement américains, rapporte CNN dans un article exclusif.Les munitions non guidées, dites « bombes muettes », sont généralement moins précises et peuvent constituer une plus grande menace...
commentaires (1)

Reconnaître unilatéralement un état palestinien pour tous ceux qui ne l’ont pas encore reconnu, principalement la plus grande partie des européens, les États Unis d’Amérique. Le Canada, l’Australie, et quelques autres pays serait un Durand pas pour une première étape vers la paix entre la Palestine et Israël au grand dam de Netanyahu et de soc gouvernement d’extrémiste, le reste viendra. Comme proposition également, créer une force multinationale sous l’égide en Territoire palestinien pour contrecarrer toutes idées expansionniste des colons sionistes sur une partie du Territoire palestinien.

Mohamed Melhem

13 h 53, le 14 décembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Reconnaître unilatéralement un état palestinien pour tous ceux qui ne l’ont pas encore reconnu, principalement la plus grande partie des européens, les États Unis d’Amérique. Le Canada, l’Australie, et quelques autres pays serait un Durand pas pour une première étape vers la paix entre la Palestine et Israël au grand dam de Netanyahu et de soc gouvernement d’extrémiste, le reste viendra. Comme proposition également, créer une force multinationale sous l’égide en Territoire palestinien pour contrecarrer toutes idées expansionniste des colons sionistes sur une partie du Territoire palestinien.

    Mohamed Melhem

    13 h 53, le 14 décembre 2023

Retour en haut