Rechercher
Rechercher

Société - REPORTAGE

À Bebnine, l’insupportable attente des familles de migrants libanais détenus à Chypre

Partis de ce village du Akkar pour rejoindre l’île voisine clandestinement, trente hommes y sont actuellement emprisonnés. Leurs familles demandent à l’État libanais de négocier leur retour.

À Bebnine, l’insupportable attente des familles de migrants libanais détenus à Chypre

Doha, tenant son dernier-né dans les bras, porte les photos de son mari et de son beau-frère, tous deux détenus à Chypre. Photo Mohammad Yassine

« Je vous en prie, entrez ! » À 23 ans, la jeune Doha el-Dali est mariée depuis une dizaine d’années. Elle a quatre enfants et tient le plus jeune, un an et demi, dans ses bras. Approchant deux chaises en plastique dans son modeste logis à Bebnine,...
« Je vous en prie, entrez ! » À 23 ans, la jeune Doha el-Dali est mariée depuis une dizaine d’années. Elle a quatre enfants et tient le plus jeune, un an et demi, dans ses bras. Approchant deux chaises en plastique dans son modeste logis à Bebnine,...
commentaires (5)

"À 23 ans, la jeune Doha el-Dali est mariée depuis une dizaine d’années", elle a quatre enfants....quelle triste jeunesse....

Vero M

07 h 49, le 17 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • "À 23 ans, la jeune Doha el-Dali est mariée depuis une dizaine d’années", elle a quatre enfants....quelle triste jeunesse....

    Vero M

    07 h 49, le 17 mai 2024

  • Le poisson développe l'intelligence et stimule l'imagination du pêcheur. Pourtant, la misère de ce pécheur devrait mener à la révolte ou à la soumission. Mais voilà que cette misère, devenu une fatalité, se transforme en un phénomène ENTRETENU et iNDISPENSABLE à la seule PROSPÉRITÉ D'UN PETIT GROUPE sans scrupules. Les véritables responsables de l'injustice social : LES 128 Anciens+Actuels+Future. À ces soumis : tant pis pour vous, démord….vous ! TOUT SEUL .

    aliosha

    12 h 03, le 16 mai 2024

  • Ils vivent dans la misère et font des enfants pour souffrir c’est inouï

    Eleni Caridopoulou

    11 h 12, le 16 mai 2024

  • La misère dans toute son horreur. Les libanais dans leur majorité sont abandonnés à leur triste sort et vivent dans une misère noire depuis des décennies, pendant que les dirigeants qui sont élus pour veiller sur leur bien être roulent sur l’or et importent leur nourriture de l’étranger à bord de jet privé avec l’argent volé des citoyens. Tout ça dans le but de rendre dépendants les citoyens de leur zaims en leur jetant des miettes. Si ça n’est pas un crime ça s’y apparente. Il faut que notre pays se soulève et chasse ces fossoyeurs du peuple avant qu’il ne soit trop tard. Pas d’autre solutio

    Sissi zayyat

    10 h 43, le 16 mai 2024

  • Quelle tristesse, j'espère que MSF peut faire quelque chose.

    F. Oscar

    09 h 26, le 16 mai 2024

Retour en haut