Rechercher
Rechercher

Politique - Liban-Israël

Après la mort d'un de ses commandants, le Hezbollah riposte par des « dizaines de roquettes »

Gallant revient à la charge : « Bientôt, nous devrons prendre une décision sur la manière de faire revenir les Israéliens dans leurs maisons dans le Nord ».

Après la mort d'un de ses commandants, le Hezbollah riposte par des « dizaines de roquettes »

Hassan Nasrallah recevant Khalil el-Hayyé, numéro deux du Hamas à Gaza, et Oussama Hamdane, porte-parole du mouvement au Liban. Photo fournie par le bureau de presse du Hezbollah/AFP

Le Hezbollah a affirmé mercredi avoir intensément ciblé des objectifs militaires dans le nord d'Israël, en réponse à une frappe israélienne qui a tué la veille un commandant local de la formation pro-iranienne. Dans un communiqué, le Hezbollah a déclaré avoir lancé « des dizaines de roquettes Katioucha » sur la base militaire de contrôle aérien de Meron, dans le nord d'Israël, et avoir également visé la caserne de Biranit. Ce bombardement est intervenu en riposte « à l'assassinat mené par l'ennemi israélien dans le sud du Liban », mardi tard dans la soirée, a ajouté le communiqué. Les sirènes d'alarme ont retenti à Meron, selon l'armée israélienne qui, citée par le Haaretz, a fait état de 60 roquettes tirées à partir du Liban, faisant des « dégâts mineurs ». Plus tôt le matin, l'armée israélienne a annoncé avoir « éliminé » dans une frappe aérienne un commandant local du Hezbollah, Hussein Makki, dans la ville côtière de Tyr. La formation chiite a confirmé la mort de Makki, 55 ans, originaire de Beit Yahoun, sans préciser son statut. Mais une source proche du Hezbollah a indiqué à l'AFP qu'il était un « commandant local » du parti. Quant à l'armée de l'État hébreu, elle a indiqué qu'il était « responsable de la planification et de la mise en œuvre de nombreuses opérations terroristes » contre Israël. Cette frappe menée par un drone a ciblé un véhicule à el-Haouch, une route au sud de Tyr. Trois missiles ont été lancés sur le véhicule selon une source sécuritaire citée par notre correspondant dans le Sud Mountasser Abdallah. Une personne a été tuée dans ce tir et deux autres ont été blessées. L'agence de presse officielle libanaise ANI avait fait état de deux morts. Une source proche du Hezbollah a cependant indiqué mercredi à l'AFP que la frappe avait fait un mort

et un blessé. Cette frappe ciblée était intervenue après l'annonce par l'armée israélienne qu'un civil israélien avait été tué et cinq soldats blessés dans le Nord par une roquette tirée depuis le Liban.

Le Hamas aussi

En outre, les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, ont annoncé mercredi en début de soirée avoir bombardé depuis le Liban-Sud la caserne israélienne de Liman, « avec une salve de roquettes, en réponse à la poursuite de l'agression et des massacres sionistes contre les civils à Gaza ». Selon une source sécuritaire, l'une des roquettes n'a pas atteint sa cible et est tombée sur une maison dans une zone agricole à Mansouri, au sud de Tyr, blessant cinq

personnes de nationalité syrienne. Une source médicale a rapporté à notre correspondant qu'une des victimes a succombé à ses blessures.Sur le plan politique, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a reçu une délégation du Hamas, dont faisaient partie Khalil el-Hayyé, le numéro deux du mouvement palestinien à Gaza, et Oussama Hamdane, son porte-parole au Liban, selon un communiqué du parti chiite qui ne mentionne ni la date exacte de cette rencontre ni le lieu.Les derniers développements à Gaza et sur les « différents fronts de soutien », à savoir le Liban, l'Irak ou encore le Yémen, ont été abordés lors de cette réunion, selon le communiqué du Hezbollah. Les responsables ont également discuté « des dernières négociations (pour une trêve à Gaza), des positions internationales (à ce sujet) et des mouvements estudiantins dans le monde », en soutien à Gaza.

Du côté de Tel-Aviv, le ton est toujours aux menaces. « Bientôt, nous devrons prendre une décision sur la manière de faire revenir les Israéliens dans leurs maisons dans le Nord, par le biais d'un accord ou d'une action militaire », a affirmé le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, cité par le Haaretz.

Le Hezbollah a affirmé mercredi avoir intensément ciblé des objectifs militaires dans le nord d'Israël, en réponse à une frappe israélienne qui a tué la veille un commandant local de la formation pro-iranienne. Dans un communiqué, le Hezbollah a déclaré avoir lancé « des dizaines de roquettes Katioucha » sur la base militaire de contrôle aérien de Meron, dans le nord d'Israël, et...
commentaires (2)

HN continue de jouer avec la vie des citoyens libanais. Il ne cesse de parler de ripostes en oubliant que c’est bien lui qui a ouvert le bal en voulant sacrifier notre pays pour défendre un seul,son fournisseur d’armes.Où se trouvent ses limites, et quel serait la ligne rouge pour lui pour éviter à notre pays la destruction totale pour sauver un autre pays qui n’est autre que l’Iran. Tout le monde sait que les palestiniens sont utilisés par ces protagonistes pour servir les mollahs afin de pouvoir monnayer un semblant de paix contre leur bombe et leur économie en ruine. Un jeu de dupes macabre

Sissi zayyat

10 h 16, le 17 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • HN continue de jouer avec la vie des citoyens libanais. Il ne cesse de parler de ripostes en oubliant que c’est bien lui qui a ouvert le bal en voulant sacrifier notre pays pour défendre un seul,son fournisseur d’armes.Où se trouvent ses limites, et quel serait la ligne rouge pour lui pour éviter à notre pays la destruction totale pour sauver un autre pays qui n’est autre que l’Iran. Tout le monde sait que les palestiniens sont utilisés par ces protagonistes pour servir les mollahs afin de pouvoir monnayer un semblant de paix contre leur bombe et leur économie en ruine. Un jeu de dupes macabre

    Sissi zayyat

    10 h 16, le 17 mai 2024

  • Ils se soucient des morts civils à Gaza maintenant? Eux qui les ont jeté dans cet enfer sachant, sans l’ombre d’un doute, qu’un massacre aura lieu. Ils s’appuient sur leurs cadavres pour pouvoir crier victoire, forts de la naïveté du monde qui chante les louanges du Hamas et du HB les seuls responsables de ce massacre en cours et celui à venir sur nos terres,en se gargarisant de leur résistance ordonnée par un pays qui massacre en silence sa propre population pour se maintenir au pouvoir. En Iran, ils affichent les mêmes photos d’enfants morts pour faire oublier les iraniens tués par les molla

    Sissi zayyat

    10 h 04, le 17 mai 2024

Retour en haut