Rechercher
Rechercher

Sport - Ligue des champions

Manchester City revient de loin contre Leipzig

Menés 2-0 à la pause, les Citizens ont su renverser les Allemands (3-2) pour assurer leur première place du Groupe G.

Phil Foden (à dr.) au duel avec Mohammad Simakan (à g.) lors du match entre Manchester City et le RB Leipzig mardi à l'Etihad Stadium. Paul Ellis/AFP

Manchester City, plus fébrile qu'à l'accoutumée, a remonté deux buts précoces de Loïs Openda pour griller Leipzig (3-2) sur le fil mardi et s'assurer de finir en tête du groupe G de la Ligue des champions, avant même le dernier match.

Les champions d'Europe en titre, déjà qualifiés pour les huitièmes de finale au coup d'envoi, ont rempli la mission fixée par Pep Guardiola, avec la première place acquise, mais les superpouvoirs habituels de ses joueurs n'ont pas illuminé le ciel anglais, pour une fois.

Heureusement, l'entraîneur espagnol a pu puiser dans la richesse de son banc pour remettre un peu d'ordre après la mi-temps, où il s'est sûrement demandé comment son équipe pouvait compter deux buts de retard.

« La première période a été la pire que j'ai jamais vue de notre part. Le courage et la motivation ont changé la donne. Cette équipe a une grande mentalité et cela fait plaisir à voir », a commenté Phil Foden, un des hommes de la révolte, sur TNT Sports.

Le handicap est venu de sa défense un peu attentiste et, aussi, de la réussite insolente d'Openda. Déjà buteur à l'aller, le Belge de 23 ans a causé des tourments à Manuel Akanji (13e, 1-0), puis Ruben Dias et Josko Gvardiol (33e, 2-0), pour s'offrir un doublé.

À ce moment-là se profilait une défaite aussi surprenante qu'historique pour City, dont le dernier revers européen dans sa citadelle de l'Etihad remonte à plus de cinq ans, contre Lyon en septembre 2018.

Haaland, 40 buts

Guardiola n'avait pourtant pas pris le RB de haut, optant pour une composition d'équipe où Stefan Ortega, le gardien n° 2, faisait office de seul intrus parmi les titulaires.

Son buteur vedette Erling Haaland, très peu en vue, a remis les siens dans le sens de la marche (54e, 1-2) sur un service de Julian Alvarez, tout juste entré à la place du défenseur Kyle Walker.

Le géant norvégien a atteint au passage la barre des 40 buts en Ligue des champions, après seulement 35 matches, pulvérisant l'ancien record détenu par Ruud van Nistelrooy, le plus rapide à y parvenir avec dix rencontres de plus au compteur.

L'option offensive prise par Guardiola, avec Jérémy Doku également lancé dans l'arène, a remis du tonus dans une équipe qui en manquait tant. Ses Skyblues ont finalement remporté la partie grâce à des buts de Phil Foden (70e) et Alvarez (87e).

Le tacticien avait érigé la première place du groupe comme une priorité absolue, car elle permet de disputer le huitième de finale retour à domicile, un avantage primordial à ses yeux. Il l'a obtenue avec cinq victoires en cinq matches et pourra aller tranquillement à Belgrade défier l'Étoile Rouge le 13 décembre, pour du beurre.

Manchester City, plus fébrile qu'à l'accoutumée, a remonté deux buts précoces de Loïs Openda pour griller Leipzig (3-2) sur le fil mardi et s'assurer de finir en tête du groupe G de la Ligue des champions, avant même le dernier match.

Les champions d'Europe en titre, déjà qualifiés pour les huitièmes de finale au coup d'envoi, ont rempli la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut