Rechercher
Rechercher

Le visage le plus hideux de l’humanité


Comment se taire sans être un démon muet, comment parler sans ajouter du bourdonnement au bourdonnement ? La guerre d’Israël, au départ déclarée contre le Hamas, est désormais dirigée contre le peuple palestinien. Israël ne se contente pas de pourchasser et liquider les chefs du Hamas. Israël veut vider Gaza, prendre Gaza à son peuple, en finir avec l’idée de la misère ordinaire de Gaza derrière ce mur mitoyen par ses soins érigé. Israël ordonne aux habitants de quitter le Nord et bombarde les convois de l’exode vers le Sud. Israël bombarde les hôpitaux et les refuges, coupe l’électricité, l’eau et les vivres pour pousser les gens à prendre cette route incertaine au bout de laquelle, parqués par centaines de milliers dans un espace exigu, Israël espère les pousser vers l’Égypte. « Qu’ils restent entre Arabes » est la sentence du moment. Le gouvernement d’Israël ne dit pas quelle espèce d’animaux sont pour lui les Palestiniens, mais il a l’air convaincu que c’est une espèce qui doit survivre dans le désert après avoir subi ses tortures et ses humiliations.


Se taire. Simplement relayer les images et les témoignages des rares reporters encore vivants et actifs à Gaza. Les seuls mots qu’il vaut la peine de lire et d’entendre sont les leurs, eux qui risquent leur vie pour la vérité. Et les comptes rendus des médecins qui enchaînent les nuits blanches, débordés, épuisés, sans moyens, vinaigre pour nettoyer les blessures, amputations sans anesthésie, détresse partout. On a vu des soignants assembler les crânes de nourrissons avant de les livrer à leur famille. Les images sont réelles, prises sur le vif, datées. Les témoins sont présents dans les scènes qu’ils montrent.


Il n’est pas question ici de soutenir le Hamas ou l’attaque du Hamas contre des civils désarmés. Comprendre la longue histoire qui a mené à cette horreur n’est pas la justifier. Mais Israël, chouchou des grandes puissances occidentales qui le comptent comme un des leurs dans le monde arabe, montre aujourd’hui le visage le plus hideux de l’humanité. Les colons profitent de ce que les regards sont fixés sur Gaza pour s’attaquer aux Palestiniens de Cisjordanie dont ils convoitent encore et encore les maisons et les terres. Le gouvernement laisse libre cours à leur haine, à leurs tortures, leurs assassinats de bergers et d’agriculteurs en pleine saison de cueillette. Il n’en est pas à cette cruauté près. Ces colons font passer Israël pour un État sauvage, aux mœurs primitives, dépourvu du moindre sens de la justice et du droit. Ce qu’il est, apparemment, derrière son aspiration à passer pour le seul pays démocratique du Moyen-Orient.


Depuis le 7 octobre, l’un des moments les plus vils de cette guerre a été celui où les délégués israéliens à l’ONU ont épinglé à leurs revers l’étoile jaune de sinistre mémoire. Rarement mauvaise foi aura atteint un tel sommet. Encore et encore, frotter le nez de l’Europe dans son incurable culpabilité, avec la Shoah dont les Palestiniens sont innocents, justifiant ainsi l’horreur qu’on leur fait subir ? Pourtant, les vrais descendants des victimes de l’Holocauste sont aujourd’hui les seuls à faire entendre la voix de la justice et de la paix. Pourtant, les Palestiniens ont été les seuls au monde à accueillir avec générosité et compassion les migrants juifs de l’Exode.


Mohammad Hadid, le père des mannequins Gigi et Bella Hadid, confie que moins de trois ans avant sa naissance, en 1948, à Safad où sa famille était implantée depuis des siècles, un bateau était arrivé de Pologne à Haïfa après avoir erré de port en port. Le bateau portait une banderole qui disait en substance : « Nous avons perdu nos maisons et tout espoir. Nous rendriez-vous confiance en l’humanité ? » Chaque famille palestinienne, raconte-t-il, a accueilli deux familles de migrants juifs durant toute cette période. Sa mère, partie accoucher à Nazareth, revient à la maison son nourrisson dans les bras et trouve sa porte verrouillée. Le partage de la Palestine est en cours et les « invités » ont expulsé leurs hôtes.


Si aujourd’hui la décence exige que la seule prise de parole soit en faveur des victimes innocentes de cette guerre et d’un arrêt immédiat des bombardements, certaines vérités sur Israël n’en doivent pas moins être dites et redites. Un jour quelqu’un devra demander pardon, et c’est celui que le monde occidental absout d’avance.

Comment se taire sans être un démon muet, comment parler sans ajouter du bourdonnement au bourdonnement ? La guerre d’Israël, au départ déclarée contre le Hamas, est désormais dirigée contre le peuple palestinien. Israël ne se contente pas de pourchasser et liquider les chefs du Hamas. Israël veut vider Gaza, prendre Gaza à son peuple, en finir avec l’idée de la misère ordinaire...
commentaires (19)

Merci pour vos éditos, ainsi que ceux de Gaby Nasr et d'Issa Goraieb. Vos analyses sont correctes, et hélas en raison de la proximité, fondées aux meilleures sources. Lorsque j'essaye d'exprimer dans un commentaire de lecteur de la presse suisse seulement le quart de ce que vous écrivez ici, je suis "modéré". C'est peut-être pour cette raison que, quoique le lisant fort peu, je soutiens avec plaisir "L'Orient-Le Jour". Encore merci.

Gaillard Jacques

12 h 49, le 04 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • Merci pour vos éditos, ainsi que ceux de Gaby Nasr et d'Issa Goraieb. Vos analyses sont correctes, et hélas en raison de la proximité, fondées aux meilleures sources. Lorsque j'essaye d'exprimer dans un commentaire de lecteur de la presse suisse seulement le quart de ce que vous écrivez ici, je suis "modéré". C'est peut-être pour cette raison que, quoique le lisant fort peu, je soutiens avec plaisir "L'Orient-Le Jour". Encore merci.

    Gaillard Jacques

    12 h 49, le 04 novembre 2023

  • Oeil pour oeil... soumet la région toute entière à l'aveuglement néfaste.

    Wlek Sanferlou

    13 h 18, le 03 novembre 2023

  • Je veux bien vous croire que l’Iran est la source des malheurs au proche orient. Vous oubliez un détail: Israël occupe la partie qui revient aux palestiniens. Que les israéliens rentrent dans leur frontieres et les choses iront beaucoup mieux ….

    HIJAZI ABDULRAHIM

    00 h 16, le 03 novembre 2023

  • J'ai relayé votre article sur les réseaux sociaux où j'ai un compte. J'essaie de faire comprendre ce point de vue qui n'est pas celui que l'on trouve sur CNN aux USA ou dans "Le Monde" en France. Mais qui, en occident, est capable de comprendre "Il n’est pas question ici de soutenir le Hamas ou l’attaque du Hamas contre des civils désarmés. Comprendre la longue histoire qui a mené à cette horreur n’est pas la justifier. "? L'Iran a tendu par la violence terroriste le piège de l'affrontement - prétexte. Il le fait depuis 40 ans. Depuis "Drakkar" il est derrière ses terroristes. SES terroristes et pas CES terroristes. Pour détruire systématiquement toute chance de paix au Moyen-Orient et rester au premier rang d'une diplomatie d'assassins. Et les médias occidentaux relaient. Les terroristes deviennent riche sur le dos et le sang de leurs "martyrs" qu'ils exploitent au maximum. Et il y a 7000 vrais palestiniens morts dans les "territoires occupés" depuis 1967 dont on oublie de parler.

    CODANI Didier

    18 h 40, le 02 novembre 2023

  • Censure ! Qui peut s'exprimer librement ? Nous sommes en guerre, et tout n'est que propagande. Madame Abou Dib, si vous voulez lire mon commentaire, adressez-vous à la censure, pardon au service de modération du journal. Merci.

    L’OLJ PRIVE SES LECTEURS DE LA VERSION "PDF"

    18 h 01, le 02 novembre 2023

  • A envoyer d'urgence aux grands quotidiens francophones occidentaux!

    Politiquement incorrect(e)

    16 h 58, le 02 novembre 2023

  • Toujours courageuse et juste Fifi !

    Danielle Sara

    16 h 12, le 02 novembre 2023

  • Excellent. Merci

    Brunet Odile

    14 h 49, le 02 novembre 2023

  • MON COMMENTAIRES A ETE COUPE PAR LE MAXIMUM DE CHARACTERES PERMIS PAR L'ORIENT JE VOULAIS JUSTE AJOUTER QUE SI UNE ATTAQUE SERA DECIDE DEMAIN PAR HB ET QUE LA REPONSE ISRAELIENNE SERA DESASTREUSE POUR LES LlBANAIS , VOUS N'ECRIREZ PAS EXACTEMENT LE MEME TEXTE EN CHANGEAN TJUSTE LE MOT GAZA PAR LIBAN LA DEUXIEME VERITE: TOUT CELA N'EXCLU PAS L'HORREUR DE CE QUI SE PASSE A GAZA MAIS METTRE LA FAUTE SUR ISRAEL UNIQUEMENT EST FAUX OMME LA GUERRE DE

    LA VERITE

    14 h 20, le 02 novembre 2023

  • Votre article m'a touche profondement et je l'ai relu a 3 reprises. Que de verite poignantes y sont inclus et puis j'ai eu un moment de reflection: C'est bien Sharon qui a enleve toute trace d'israeliens a Gaza en laissant intacte toutes les maisons et les regions agricoles crees par EUX au palestiniens? C'est bien l'autorite palestinienne sous Arafat qui a gouverne Gaza puis un coup d'etat de certains extremistes ont pris le pouvoir par la force et liquide toutes les personnes de Gaza proche de Arafat? Meme Israel aidait Hammas car les forces Islamistes etaient cense etre plus dangereux a leurs yeux. Nest ce pas Nataniahou qui transportait les fonds du Qatar a Hammas? PAS VRAIMENT DES GESTES DE TERREUR DANS TOUT CELA. LA VERITE: HAMMAS POUSSE ET FINANCE PAR L'IRAN A CREE TOUT CES MASSACRES ET DEVANT L'HORREUR DU 7 OCTOBRE ISRAEL N'AVAIT PLUS LE CHOIX HAMMAS SE CACHANT SOUS TERRE ESPERONT QUE NASRALLAH NE COMMETRA PAS LA MEME ERREUR DEMAINT N'ATTACRA

    LA VERITE

    14 h 13, le 02 novembre 2023

  • Excellent%20%F0%9F%91%8C%20

    Raymond Daou / WINPRO SAL OFFSHORE OLJ00755

    13 h 59, le 02 novembre 2023

  • Magnifique%20fifi%20%E2%9D%A3%EF%B8%8F%0A%F0%9F%A4%90%F0%9F%98%A5%F0%9F%98%A2%F0%9F%98%B3

    Audi Lina

    13 h 45, le 02 novembre 2023

  • Tout est bien sauf le superlatif, non seulement par rapport aux crimes déjà perpétrés en Palestine et ailleurs (en Syrie par exemple), mais aussi par rapport à l'avenir. "Never think you've seen the last of anything" (Eudora Welty)

    M.E

    11 h 56, le 02 novembre 2023

  • On a ouvert la porte des injustices et on a laissé triompher des fossoyeurs de l’humanité le jour où on a laissé un boucher qui a pris la liberté de tuer, brûler gazer et chasser les citoyens de son pays. Il est toujours le président de ses victimes. Un autre, encore plus barbare a renouvelé l’expérience en Ukraine sans que cela n’ébranle la conscience de tous les prétendus défenseurs de cette humanité il continue de commettre des crimes et des exactions aux droits humains sans jamais être arrêté ni du moins empêché. Ce monde est devenu une jungle où tout est permis, il suffit de crier plus fort et d’être plus menaçant pour agenouiller le reste du monde avec son silence qui sonne comme un permis de tuer. Par leur silence lâche et leur manque de stratégie pour arrêter les horreurs commises sur des civiles qui ont un jour cru dans leur modèle démocratique et le défendent. Leur manque de réaction à ouvert la porte de l’enfer à tous les pays démocratiques qui se retrouvent piégés

    Sissi zayyat

    11 h 51, le 02 novembre 2023

  • Ecrire, le gouvernement d’Israël, oui, précisément son gouvernement, pour ne pas se faire reprocher de critiquer Israël, rien que son gouvernement. Mais un fanatique la tête de ce gouvernement, porté au pouvoir par des électeurs non moins extrémiste, et que donc, la responsabilité n’est en rien collective ? Ce pays ne reconnait pas la justice internationale, rien que sa justice pour qu’il ne rende compte à personne, alors que les atrocités sont vues, reconnues et documentées.

    L’OLJ PRIVE SES LECTEURS DE LA VERSION "PDF"

    10 h 52, le 02 novembre 2023

  • Un éditorial empreint de justice et d'humanité. Toute personne en occident devrait le lire, il instillerait dans son cœur aveuglé et endurci, un peu d'empathie pour le peuple palestinien meurtri.

    BASSIL Antonio

    09 h 56, le 02 novembre 2023

  • Bouleversant texte d’humanité et de justesse même si la justice n’a malheureusement plus d’écho…

    Lara Nader

    09 h 09, le 02 novembre 2023

  • Un article … malheureusement vrai … Et dire que le bourreau pourrait échapper à la justice sur terre.

    LE FRANCOPHONE

    08 h 33, le 02 novembre 2023

  • Plus on est proche de la vérité, moins on devient audible. De nos jours un éditorial à l'instar de celui-ci n'est considéré que par celles et ceux qui veulent voir, une poignée de personnes devenues douteuses au regard d'un monde qui sait au fond de lui qu'il n'a plus de prise sur la créature qu'il a engendré.

    stop béton

    07 h 39, le 02 novembre 2023

Retour en haut