Rechercher
Rechercher

Politique - Port de Beyrouth

Reconstruction des silos : le Koweït demande à Amine Salam de retirer ses propos, le ministre s'explique

Le ministre libanais sortant de l'Economie avait évoqué un projet koweitien pour la reconstruction des silos du port de Beyrouth. Mais ses propos ont été "mal interprétés", estime-t-il. 

Reconstruction des silos : le Koweït demande à Amine Salam de retirer ses propos, le ministre s'explique

Les silos détruits du port de Beyrouth, le 3 août 2022. Photo d'archives Matthieu Karam

Le ministre koweïtien des Affaires étrangères, cheikh Salem al-Sabah, a critiqué samedi des propos du ministre libanais sortant de l'Economie, Amine Salam, dans lesquels il demandait, le 3 août, une aide du Koweït pour reconstruire les silos à grains du port de Beyrouth, partiellement détruits par la double explosion du 4 août 2020.

Le chef de la diplomatie koweïtienne s'est ainsi dit "étonné" par les propos de M. Salam qui "entrent en contradiction avec les usages politiques les plus simples et reflètent une incompréhension des prises de décision au Koweït, qui sont basées sur la Constitution et les institutions, y compris pour les dons et les prêts humanitaires". "Le Koweït refuse catégoriquement que l'on se mêle de ses décisions et de ses affaires intérieures", a encore dit cheikh Salem, tout en demandant au ministre libanais de retirer ses propos.

L'éditorial de Issa GORAIEB

La diplomatie du papier Q

Contacté par L'Orient-Le Jour, M. Salam assure qu'il n'avait pas l'intention de s'en prendre au Koweït et estime que ses propos ont été "mal interprétés". Il explique que le malentendu a été provoqué par l'utilisation, lors d'une prise de parole à la veille de la commémoration des explosions au port de Beyrouth, de l'expression "d'un trait de plume", en parlant d'une promesse koweitienne de reconstruire les silos, ce qui a été interprété par cette monarchie pétrolière du Golfe comme une marque de défi. "Il s'agit d'une expression populaire au Liban qui veut dire qu'une chose peut être faite rapidement. Je ne voulais pas du tout dire que nous allions imposer quoi que ce soit au Koweit", ajoute-t-il.

"Rien n'a été fait depuis"
"La réaction koweïtienne a été très dure envers le Liban. Il ne fallait pas en faire autant", indique le ministre, qui s'est expliqué plus tôt samedi, dans une conférence de presse à Beyrouth.

Pour mémoire

La démolition des silos, nécessité ou atteinte à la mémoire collective ?

"Le Koweït a promis au Liban, le 22 août 2020, de l'aider à reconstruire les silos, mais rien n'a été fait depuis. Je ne faisais que rappeler cette promesse et demander au Koweït de suivre de nouveau ce dossier", rappelle M. Salam à L'Orient-Le Jour. "Nous voulons tout simplement savoir si les autorités koweïtiennes veulent poursuivre ce projet ou si nous devons chercher quelqu'un d'autre", poursuit-il.

Lire aussi

Que se cache-t-il derrière l'appel aux ressortissants saoudiens à quitter le Liban ?

Par ailleurs, le Koweït a appelé, tôt samedi, ses ressortissants au Liban à rester vigilants et à éviter les "zones de troubles de la sécurité", sans toutefois leur demander de quitter le pays. Il emboitait ainsi le pas à l'Arabie saoudite qui a appelé vendredi ses ressortissants à quitter rapidement le Liban et à éviter les zones en proie à des conflits armés. Ces consignes sont intervenues après des combats meurtriers entre factions palestiniennes rivales dans le camp de réfugiés de Aïn el-Héloué, au Liban-Sud, qui avaient débuté le 29 juillet. Un calme précaire prévaut depuis jeudi.

Les relations entre le Liban et les pays du Golfe ont connu ces dernières années des tensions, en raison de l'influence grandissante du Hezbollah pro-iranien sur la scène politique. En octobre 2021, le royaume saoudien, ainsi que d'autres monarchies du Golfe, avaient suspendu leurs relations diplomatiques avec Beyrouth, avant de les rétablir en avril 2022.

Le ministre koweïtien des Affaires étrangères, cheikh Salem al-Sabah, a critiqué samedi des propos du ministre libanais sortant de l'Economie, Amine Salam, dans lesquels il demandait, le 3 août, une aide du Koweït pour reconstruire les silos à grains du port de Beyrouth, partiellement détruits par la double explosion du 4 août 2020.Le chef de la diplomatie koweïtienne s'est ainsi dit...
commentaires (16)

L'Institution "Liban" est tombée tellement bas qu'à ce niveau on trouve déjà du pétrole. Honte aux manipulateurs de tous bords qui ne se sont pas encore rassasiés de l'argent du peuple.

Joseph ADJADJ

00 h 49, le 07 août 2023

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • L'Institution "Liban" est tombée tellement bas qu'à ce niveau on trouve déjà du pétrole. Honte aux manipulateurs de tous bords qui ne se sont pas encore rassasiés de l'argent du peuple.

    Joseph ADJADJ

    00 h 49, le 07 août 2023

  • Depuis des décennies, nos politiciens véreux ont pris l’habitude de se servir dans les caisses de l’état pour ensuite aller faire l’aumône dans les pays arabes qui casquer sans demander son reste. C’est devenu un dû, d’où l’exigence de ce ministre imbu de sa personne qui ignore tout de la diplomatie et des bonnes manières puisqu’il a été placé la pour assurer de l’argent facile quelque soit sa provenance ou la méthode pour l’obtenir afin de les engraisser comme un gage de gratitude. Pauvre pays tu n’es pas au point culminant de la bassesse ni de la honte avec une clique pareille. Nous avons droit tous les jours et en grand titres illustrés à une humiliation de plus qu’on croit naïvement la dernière tellement ubuesque et pathétique jusqu’au lendemain qui nous prouve le contraire.

    Sissi zayyat

    10 h 40, le 06 août 2023

  • Si un test QI était obligatoire pour devenir éminemment ministre ou une autre indignité politique dont le Liban a seul la recette, on l’aurait su. Par ailleurs quand on navigue surtout autour du couple nombril-ego, la bienséance est reléguée au même rang que l’intelligence, celui des abonnés absents ! Vivent les bananes !

    Ayoub Elie

    10 h 40, le 06 août 2023

  • Ces gens là sont au pouvoir pour faire honte aux libanais. Ce peuple s’est toujours distingué par sa dignité et sa capacité à gagner sa vie partout où il allait en travaillant dur et en apportant un plus au pays qu’il l’a accueilli. Nous sommes devenus des citoyens de seconde zone grâce à nos représentants qui ne cessent de mendier sans pudeur sur notre dos alors qu’ils ont asséché les caisses et vidé les coffres de notre état pour nous humilier . Tous les pays qui comptent aider le Liban devrait s’abstenir de verser un sou troué tant que ces voleurs occupent le pouvoir. Ça rendrait service à tous les libanais.

    Sissi zayyat

    10 h 07, le 06 août 2023

  • Le Liban est devenu un pays mendiant, triste sort…

    CW

    10 h 03, le 06 août 2023

  • Un cafouillage de la politique de la mendicité de ce gouvernement. Double honte: Honte de mendier au lieu de réformer pour s'en sortir par nos propres moyens, Honte de n'avoir pas suivi les us et coutumes diplomatiques.....

    Moi

    23 h 07, le 05 août 2023

  • Je demande humblement pardon au Koweït et à l’émir du Koweït Nawaf Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah pour les propos insanes du ministre AmineSalam et des doubles bourdes qu’il a émis en rappelant des propos koweïtien et pour se justifier. Je cite, ( nous voulons tout simplement savoir si les autorités koweïtiennes veulent poursuivre ce projet ou si nous devons chercher quelqu’un d’autre ) C’est dit d’une insolence méprisable. Allez, Amine Salam, faites profil bas pour le Liban, où payez vous même la reconstruction des silos, …et pourtant Amin Salam à une réputation hors pair et de prestigieux diplômes. Qu’es ce qui lui a pris. Je ne voudrais pas juger ses propos, mais les rapporter tout simplement. Encore une fois, je demande humblement au Koweït et qu’il ne tienne pas rigueur au Liban, car je suis un binational Libano français. D’avance, merci.

    Mohamed Melhem

    22 h 01, le 05 août 2023

  • C’est très pratique de ruiner le pays et de laisser les fossoyeurs le détruire sur la tête de ses citoyens puis venir demander sous forme d’ordres qu’un pays qui n’est pour rien de réparer leurs conneries. Des conneries ils ne se lassent pas de commettre et de prononcer à chaque fois que l’un d’eux ouvre sa g… bouche pour soit disant essayer de ramener les pays aidants à revoir leur copie. Bête comme leurs pieds ils avancent en commettant de bourdes se croyant légitimes alors qu’ils sont là parce que les fossoyeurs le veut bien pour exécuter leurs ordres. Du Bali bande de nuls.

    Sissi zayyat

    21 h 53, le 05 août 2023

  • Il faudrait que le gouvernement libanais comprenne qu’ il ne peut et ne doit compter sur l’aide d’autrui tant qu’il ne s’aide pas lui-même en se renflouant les poches avec l’argent volé par ses membres! Et, par la suite, commencer à aider son peuple.

    Caroline El Khoury

    21 h 34, le 05 août 2023

  • Sans honneur

    Tania

    21 h 19, le 05 août 2023

  • Les tempêtes dans un verre d'eau, sans queue ni tête, c'est vraiment saoulant...silos de stockage du blé pour tout le pays : pourquoi n'ont ils pas été reconstruits depuis 3 ans ? Financement sur les réserves budgétaires, dilapidées par ailleurs, par un consortium des négociants-importateurs, par les assurances, que sais-je encore...que les koweitiens se mêlent de leurs affaires, et que ce ministre poursuivent ses tournées de supermarchés, au cours desquelles il fronce les sourcils et fait mine de houspiller les commerçants.

    IBN KHALDOUN

    20 h 05, le 05 août 2023

  • Il est temps que les gens cessent de croire que si leur grand-père, ou père (ou beau-père haha) fut un "bon" homme politique ça implique qu'ils le seront aussi...

    Gros Gnon

    18 h 55, le 05 août 2023

  • On n'est pas étonné de ce que Salam déclare. On est habitué à ce ministre qui ne fait que des gaffes, et se croit brave..

    Esber

    18 h 40, le 05 août 2023

  • Sha7adeen msharteen.. TFEH!

    Murad Mazen

    17 h 58, le 05 août 2023

  • Soumis nous le sommes à jamais … nous n’osons plus rien faire plus rien dire. Mendiants de la ligue arabe à jamais … tfehhhh nous n’avons besoin de personne. Il suffit de semi privatiser ou BTO et c’est terminé ….

    Marc C

    17 h 13, le 05 août 2023

  • Ces gens au liban comettent des bourdes et le mot "désolé" n'existe pas dans leur lexique. Ils sont tellement au dessus de tout. Les kowitiens ont raison. On ne demande pas à un pays de l'aider via les médias. On ne rappelle pas "publiquement" " à l'ordre" un pays qui a promis et n'a pas exécuté sa promesse. C'est déjà bien que ces pays regardent dans notre direction avec toutes les insultes qu'ils ont subi directement ou indirectement. Bref... Le minimum requis diplomatiquement n'existe pas au liban. A l'epoque, un ex ministre des AE qui compare les pays du golf à des nomades voire bédouins ( qu'il le pense? Il est libre de ses pensées. Personne n'a jamais jugé les pensées... mais qu'il le dise surtout qu'il il occupe ce poste ?? Faut être sans aucune compétence diplomatique) et là ce ministre qui rappelle à l'ordre un pays donnateur potentiel... Ces gens vivent dans le déni et croient que tout leur est dû.....

    LE FRANCOPHONE

    17 h 11, le 05 août 2023

Retour en haut