Rechercher
Rechercher

Politique - Trois questions à...

Que se cache-t-il derrière l'appel aux ressortissants saoudiens à quitter le Liban ?

L'Orient-Le Jour a interrogé Michael Young, rédacteur en chef de Diwan, le blog du Malcolm H. Kerr Carnegie Middle East Center, sur la décision des autorités saoudiennes.

Que se cache-t-il derrière l'appel aux ressortissants saoudiens à quitter le Liban ?

Une des entrées du camp palestinien de Aïn el-Héloué, au Liban-Sud. Photo Mountasser Abdallah

Dans un bref communiqué publié vendredi soir, l'ambassade d'Arabie saoudite à Beyrouth a appelé ses ressortissants à quitter rapidement le Liban et à éviter les zones en proie à des conflits armés, sans préciser les zones qu'elle conseillait à ses ressortissants d'éviter. 

La mission diplomatique saoudienne a également souligné "l'importance de respecter l'interdiction de voyager au Liban". Elle a été suivie samedi par le Koweït qui, lui, a émis un avis appelant les Koweïtiens au Liban à rester vigilants et à éviter les "zones de troubles de la sécurité", sans toutefois leur demander de quitter le pays.

Des affrontements armés meurtriers se sont produits ces derniers jours dans le camp palestinien de Aïn el-Héloué, à la lisière de Saïda, au Liban-Sud. 

Les mises en garde saoudiennes seraient-elles directement liées à la situation à Aïn el-Héloué ? Auront-elles des répercussions sur le Liban, sachant que les relations entre Riyad et Beyrouth ont connu des tensions ces dernières années ?

L'Orient-Le Jour a interrogé Michael Young, rédacteur en chef de Diwan, le blog du Malcolm H. Kerr Carnegie Middle East Center, sur ce sujet.

La décision de l'Arabie saoudite d'appeler ses ressortissants à quitter rapidement le Liban est-elle uniquement liée aux combats à Aïn el-Héloué, ou serait-elle motivée par d'autres considérations ?

La demande de l’Arabie n’est pas seulement en rapport avec les affrontements de Aïn el-Héloué. Beaucoup pensent qu’elle pourrait être liée à un éventuel accord israélo-saoudien.

L’affaire de Aïn el-Héloué dépasse le camp, dans la mesure où elle reflète une certaine tension régionale. L’Iran essaie d’accumuler les cartes palestiniennes et de renforcer sa position, dans le cadre d’une éventuelle confrontation contre la normalisation entre les pays arabes et Israël.

Si un accord israélo-saoudien est signé, Riyad aura certainement peur de la réaction contre ses citoyens dans un pays comme le Liban.

Lire aussi

L'Arabie saoudite appelle ses ressortissants à quitter rapidement le Liban

Quelles peuvent être les conséquences d'une telle décision sur le Liban, en particulier sur le plan économique ?

N’exagérons rien. Cela fait des années que les pays du golfe sont réticents à l’idée de laisser leurs citoyens se rendre au Liban. Il n’y aura donc pas d’impact majeur à l’appel de Riyad à ses ressortissants (vendredi) à quitter le pays. Mais cet appel est certes la confirmation d’une politique qu’on constate depuis des années.

Les Saoudiens ont montré à maintes reprises un désintérêt officiel pour le Liban. Il ne faut donc pas exagérer l’impact de leur appel, mais y voir plutôt une confirmation de cette attitude.

Il n’empêche que cela porte un coup au niveau de la confiance que les pays arabes peuvent accorder au Liban. Il est inquiétant de voir cette résistance des pays arabes à considérer que le Liban est dans une situation normale.

Doit-on s'attendre à un regain de combats à Aïn el-Héloué, ou à d'autres dérapages sécuritaires dans les prochains jours ou semaines ?

Si les accrochages du camp de Aïn el-Héloué sont liés à des calculs régionaux, on devrait certainement s’attendre à d’autres dérapages sécuritaires.

Ce qui s’est passé à Aïn el-Héloué n’est pas encore clair et les théories sont nombreuses. Mais si ces incidents avaient un but régional, on ne devrait alors pas s’étonner d’un retour de tensions dans le camp.

Tout est donc possible. Aïn el-Héloué, c’est le point névralgique de la présence des Palestiniens au Liban, et c’est là que les groupuscules et les partis qui s’opposent au Fateh sont les plus forts. C’est donc l’endroit où de nouveaux dérapages seraient le plus à même de survenir.

Dans un bref communiqué publié vendredi soir, l'ambassade d'Arabie saoudite à Beyrouth a appelé ses ressortissants à quitter rapidement le Liban et à éviter les zones en proie à des conflits armés, sans préciser les zones qu'elle conseillait à ses ressortissants d'éviter. La mission diplomatique saoudienne a également souligné "l'importance de respecter l'interdiction de...

commentaires (9)

Apparemment plus personne ne se cache. Ils jouent tous à visage ps découverts, sûrs de leur impunité et de leur immunité.

Sissi zayyat

10 h 42, le 06 août 2023

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Apparemment plus personne ne se cache. Ils jouent tous à visage ps découverts, sûrs de leur impunité et de leur immunité.

    Sissi zayyat

    10 h 42, le 06 août 2023

  • Cet article est surréaliste, il en dit trop ou pas assez. Un lecteur peut-il m'éclairer ? Merci. En tous cas, c'est inquiétant.

    F. Oscar

    09 h 39, le 06 août 2023

  • Ils devraient plutôt s’atteler à libérer les passages obligés des touristes entrants et sortants de notre pays qui sont tenus et contrôlés par les fossoyeurs soit disant armés pour libérer la Palestine comme les réfugiés palestiniens avant eux et que la route de leur chemin menant à la destination souhaitée passait obligatoirement par Achrafieh, jounieh et toutes les régions chrétiennes. HN veut mener une guerre de libération depuis le port, l’aéroport et les ministères de notre état ainsi que le parlement, le siège du gouvernement et pourquoi pas de Yarzé pour tâter le terrain et prendre la température d’un nouveau remplacement. Non mais,… libérez ce pays des mercenaires et arrêtez de trembler à chacune de vos réunions en évitant d’évoquer le sujet qui fâche et qui est le seul problème qui détruit notre pays si vraiment vous avez l’intention de le sauver. Désarmez tous les partis sur son sol, c’est dans vos cordes.

    Sissi zayyat

    22 h 08, le 05 août 2023

  • Le palestiniens des camps sont à l'image des libanais, utilisés comme combustible des conflits régionaux.

    Esber

    21 h 55, le 05 août 2023

  • Alas Le Liban eat devenu un egout pour la region.

    hrychsted

    20 h 57, le 05 août 2023

  • Le déclin de notre cher corbeau, “ Two Face” Mr. Nubh !

    Samir Tabet

    15 h 49, le 05 août 2023

  • "... La demande de l’Arabie pourrait être liée à un éventuel accord israélo-saoudien ..." - Nous y voilà. Il ne reste donc plus que nous (enfin le hezbollah) pour libérer une Palestine dont même les palestiniens se fichent...

    Gros Gnon

    15 h 36, le 05 août 2023

  • Une interview, à n'en pas douter, qui restera dans les annales du journalisme...

    IBN KHALDOUN

    14 h 39, le 05 août 2023

  • Ça serait chouette si les Iraniens pouvaient faire de même et demander à leurs citoyens ET SYMPATHISANTS de quitter les lieux pour ne jamais y revenir...

    Gros Gnon

    14 h 37, le 05 août 2023

Retour en haut