Rechercher
Rechercher

Politique - Partis

Geagea pour un Conseil des ministres consacré au dossier des réfugiés

Geagea  pour un Conseil des ministres consacré au dossier des réfugiés

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, et le patriarche maronite Béchara Raï (au centre) lors de leur entretien en présence de Sethrida Geagea, députée FL. Photo tirée du site web des FL

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, a exhorté durant le week-end écoulé le gouvernement libanais à se réunir dans les plus brefs délais pour prendre des décisions concernant la gestion du dossier des réfugiés syriens au Liban.

« Que le gouvernement se réunisse, même s’il expédie actuellement les affaires courantes, pour prendre une décision qui affirmerait que les raisons ayant motivé le flux massif de Syriens au Liban n’existent plus, et demanderait à tous les réfugiés de rentrer chez eux (…) et nous avaliserons tous cette démarche », a déclaré le leader chrétien à l’issue d’un entretien avec le patriarche maronite, Béchara Raï, en marge d’un dîner tenu à Bqaakafra (Bécharré, Nord).

M. Geagea a, dans le même temps, précisé que la résolution du Parlement européen invitant le Liban à ne pas expulser les réfugiés syriens n’est pas contraignante. « Mais elle n’a pas pris en compte le fait que la décision sur ce plan relève de la souveraineté du Liban », a-t-il déploré, estimant que « la solution dans ce dossier est entièrement entre les mains du Hezbollah », grand allié local du régime syrien.

Sur un autre registre, Samir Geagea a évoqué la présidentielle qui fait du surplace depuis la séance électorale du 14 juin dernier. Il a assuré une nouvelle fois que les protagonistes de l’opposition –rangés avec le Courant patriotique libre derrière Jihad Azour, haut responsable du Fonds monétaire international et ex-ministre des Finances – ne feront pas marche arrière face au Hezbollah qui dit appeler à un dialogue élargi dans ce domaine. « La seule option possible est celle de se rendre à la Chambre et organiser des tours de vote successifs jusqu’à ce qu’un nouveau chef de l’État soit élu », a dit le chef des FL.  

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, a exhorté durant le week-end écoulé le gouvernement libanais à se réunir dans les plus brefs délais pour prendre des décisions concernant la gestion du dossier des réfugiés syriens au Liban.« Que le gouvernement se réunisse, même s’il expédie actuellement les affaires courantes, pour prendre une décision qui affirmerait que les raisons...
commentaires (2)

Le Liban n'est pas une dépendance de l'union europeenne . Si elle veut les syriens qu'elle vienne les chercher ou sinon les aide a retourner dans leur pays qui est a 30 min du Liban . Point final

nabil samir

12 h 43, le 17 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Le Liban n'est pas une dépendance de l'union europeenne . Si elle veut les syriens qu'elle vienne les chercher ou sinon les aide a retourner dans leur pays qui est a 30 min du Liban . Point final

    nabil samir

    12 h 43, le 17 juillet 2023

  • Il faut faire comme Erdogan et ne pas se contenter de discutions tant qu’elles ne sont pas accompagnées de menaces d’ouvrir nos frontières aussi bien terrestres que maritimes pour permettre à tous ceux qui désirent tenter leur chance en Europe et ailleurs d’y accéder. Ce monde appartient aux plus futés et aux plus désaxés. Finis les pourparlers et les négociations civilisés, maintenant il faut toujours montrer ses crocs pour être entendus.

    Sissi zayyat

    12 h 04, le 17 juillet 2023

Retour en haut