Rechercher
Rechercher

Politique - Conflit

Frappes israéliennes nocturnes sur le Liban-Sud et Gaza

L'armée israélienne affirme avoir frappé trois "infrastructures" appartenant au Hamas, dans la zone de Rachidiyé, où se trouve un camp de réfugiés palestiniens, près de Tyr.

Un homme regardant par le toit détruit d'un bâtiment après des frappes israéliennes, à Qolailé, au Liban-Sud, le 7 avril 2023. Photo REUTERS/Aziz Taher

Israël a attaqué vendredi avant l'aube le sud du Liban et la bande de Gaza, disant viser des positions du mouvement palestinien Hamas en riposte aux tirs de dizaines de roquettes contre son territoire. Les raids aériens ont commencé peu avant minuit à Gaza et ont duré plusieurs heures, et les bombardements sur le sud du Liban, brefs, vers 4h (heure locale). L'armée israélienne a affirmé y avoir frappé trois "infrastructures" appartenant au Hamas, dans la zone de Rachidiyé, où se trouve un camp de réfugiés palestiniens, près de Tyr.

Dans la matinée, la situation était revenue à la normale au Liban-Sud et un calmé précaire prévalait dans les zones touchées par les frappes, selon le correspondant de L'Orient-Le Jour dans la région, Mountasser Abdallah.

Renforts israéliens
Selon le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, des renforts ont été envoyés le long de la frontière nord de l'Etat hébreu "pour se préparer à tous les scénarios". "Nous faisons porter au gouvernement libanais la responsabilité de tout ce qu'il se passe sur son territoire, et notamment des tirs de roquettes du Hamas", a-t-il ajouté dans un tweet. Un autre porte-parole de l'armée israélienne, cité par l'agence Reuters, a souligné toutefois que "personne ne veut d'escalade pour le moment". "Nous répondrons au calme par le calme, au moins dans les prochaines heures", a-t-il ajouté. 

Lire aussi

“Le Hezbollah et le Hamas exécutent un même agenda”

De son côté, le ministre libanais sortant de la Défense, Maurice Slim, a fait état d'une "menace directe" représentée par la tension à la frontière entre le Liban et Israël, affirmant que l'armée libanaise "se tient prête à faire face à toute agression".

C'est la première fois qu'Israël confirme avoir attaqué le territoire libanais depuis avril 2022. Ces frappes sont le dernier épisode en date d'une brusque montée de tension au Proche-Orient depuis mercredi, après une accalmie toute relative du conflit israélo-palestinien observée depuis le début du ramadan, le 23 mars. Elles constituent aussi une escalade sur le front israélo-libanais sans équivalent depuis 2006.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, de violentes explosions ont été entendues dans la région de Tyr, dans le sud du Liban. Une source sécuritaire à Tyr a indiqué Mountasser Abdallah, que "quatre positions non-habitées ont été visées par six roquettes". Un habitant du camp de Rachidiyé, Abou Ahmad, a dit à l'AFP que "deux obus au moins sont tombés près du camp". Et un correspondant de l'AFP dans cette région a indiqué qu'un obus était tombé sur le toit d'une maison dans une plantation proche du camp, faisant des dégâts matériels. Selon L'Orient-Le Jour, une maison de la localité de Maaliyé a été endommagée par des débris de roquettes. Les frappes ont également provoqué des incendies dans des plantations proches.


Un homme au bord d'un cratère creusé par une frappe israélienne près de Qolailé, au Liban-Sud, le 7 avril 2023. Photo REUTERS/Aziz Taher

Jeudi, jour de la Pâque juive, une trentaine de roquettes avaient été tirées du Liban vers Israël, blessant une personne et causant des dégâts matériels. Ces tirs ont eu lieu au lendemain de l'irruption violente mercredi de la police israélienne dans la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, troisième lieu saint de l'islam, afin d'en déloger des Palestiniens qui s'y étaient barricadés.

"Payer le prix fort" 
L'armée israélienne a dit avoir la certitude que les tirs de roquettes du Liban, non revendiqués, étaient "palestiniens", et probablement selon elle l'œuvre du Hamas ou du Jihad islamique, autre mouvement palestinien, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis de faire "payer le prix fort" aux ennemis d'Israël.

Lire aussi

Israël-Liban : l’Iran et le Hezbollah veulent changer les règles du jeu

La Force intérimaire des Nations unies (Finul), déployée dans le sud du Liban, a pris contact avec les autorités israéliennes et libanaises, appelant "toutes les parties à cesser toutes leurs actions". "Les deux parties ont dit qu'elles ne voulaient pas de guerre", a assuré la Finul dans un communiqué.

L'armée israélienne a affirmé pour sa part qu'elle n'autoriserait "pas l'organisation terroriste Hamas à opérer à partir du Liban et qu'elle [tenait] l'Etat libanais pour responsable de tout tir dirigé [vers Israël] à partir de son territoire."

Condamnant "dans les termes les plus forts possibles l'agression israélienne épouvantable" à Gaza et au Liban, le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, a dit tenir Israël "entièrement responsable des conséquences d'une agression aussi grave".

Des soldats de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul) inspectent le lieu d'impact de frappes israéliennes à Qoleilé, au Liban-Sud, le 7 avril 2023. Photo envoyée par notre correspondant Mountasser Abdallah

Le ministère de la Santé de Gaza a fait état de "dégâts" à l'hôpital pédiatrique al-Dorra (dans l'est de la ville de Gaza) à la suite des raids israéliens et a condamné un acte "inacceptable".

"Je vois ces informations, nous sommes en train de les examiner", a déclaré à la presse le lieutenant-colonel Richard Hecht, porte-parole de l'armée israélienne.

"Explosion pour explosion"
"A chaque explosion répondra une explosion [...] et toute attaque contre Al-Aqsa ou les fidèles [musulmans] trouvera une réponse", a affirmé le Jihad islamique.

Israël et le Liban restent techniquement en état de guerre après différents conflits. La ligne de cessez-le-feu est contrôlée par la Finul.

Le ministère libanais des Affaires étrangères a assuré que le Liban voulait préserver "le calme et la stabilité" dans le Sud. Il a appelé la communauté internationale à "faire pression sur Israël pour arrêter l'escalade".

Lire aussi

Le Hezbollah consacre « l’unité des fronts »

Plus tôt jeudi, le Hezbollah, maître de fait du sud du Liban, avait proclamé son soutien à "toutes les mesures" que les groupes armés palestiniens pourraient prendre contre Israël en dénonçant "avec force l'assaut" des forces israéliennes" contre la mosquée Al-Aqsa. "Si les sionistes pensent qu'ils peuvent souiller la mosquée Al-Aqsa, ils doivent comprendre (...) que cela pourra faire flamber la région tout entière", a prévenu Hachem Safieddine, un dirigeant du Hezbollah, cité par la chaîne du mouvement.

En visite au Liban, le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh a déclaré que les Palestiniens ne resteraient "pas les bras croisés" face aux "agressions" d'Israël sur l'esplanade.

Dans la bande de Gaza, l'armée israélienne a dit avoir mené plusieurs raids aériens dans la nuit, visant au total dix cibles, dont des tunnels, une mitrailleuses lourde et des ateliers de fabrication d'armes appartenant au Hamas. En riposte, plusieurs dizaines de missiles ont été tirés à partir de la bande de Gaza. Un seul a touché une zone urbaine, Sderot, tout près de la bande de Gaza, endommageant une maison, selon le lieutenant-colonel Hecht.

Israël a attaqué vendredi avant l'aube le sud du Liban et la bande de Gaza, disant viser des positions du mouvement palestinien Hamas en riposte aux tirs de dizaines de roquettes contre son territoire. Les raids aériens ont commencé peu avant minuit à Gaza et ont duré plusieurs heures, et les bombardements sur le sud du Liban, brefs, vers 4h (heure locale). L'armée israélienne a affirmé...
commentaires (11)

Malheureusement l’armée libanaise ne peut rien faire face au Hezbollah et le Hamas. C’est tout dit Israël et les USA veulent le Liban pour loger les palestiniens. Un mûr pour protéger les chrétiens. Et si Israël veut expulser tout ce qui n’est pas juifs et les lieux saints chrétiens que deviennent ils ?

Eleni Caridopoulou

17 h 34, le 07 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Malheureusement l’armée libanaise ne peut rien faire face au Hezbollah et le Hamas. C’est tout dit Israël et les USA veulent le Liban pour loger les palestiniens. Un mûr pour protéger les chrétiens. Et si Israël veut expulser tout ce qui n’est pas juifs et les lieux saints chrétiens que deviennent ils ?

    Eleni Caridopoulou

    17 h 34, le 07 avril 2023

  • Si on comprend bien: les libanais émigrent pour aider leurs familles restées au liban et assurer un certain avenir ( avenir potentiel étant donné que la crise économique et l’instabilité touche la planète). Et en contrepartie les palestiniens armés + civils syriens ( dits réfugiés): Eux ils s’y installent ? Est-ce bien ce qui se passe au liban? Ou de loin, nous n’avons pas bien compris ?

    LE FRANCOPHONE

    16 h 03, le 07 avril 2023

  • Quel est le point de vue du candidat Frangieh sur ce sujet? Que ferait-il s'il etait President? Il n'y a pas de honte a s'exprimer...

    Mago1

    15 h 08, le 07 avril 2023

  • Le plan à long terme de Bibi et de sa coalition est de vider Israel de tous les habitabts non.juifs et de les expulser , surtout au Liban , (d'où les chrétiens seraient obligés à s'exiler en masse vers l'Occident conformément au Plan Kissinger /Condoleeza/Dean Brown) ) , et ceci pour terminer par faire du Liban une Palñestine de remplacement : Ce qui se passe aujourd'hui à Jérusalem , où la judéisation de la Mosquée continue sa marche lente et inexorable de rouleau compresseur , n'est qu'un élement dece plan infernal . Y résister est vital pour tous les libanais !

    Chucri Abboud

    14 h 12, le 07 avril 2023

  • Si le HB n’était pas l’allié du prétendu ennemi, Israël opterait pour le frapper là où il s’attend le moins. Seulement voilà le Liban sert de bouc émissaire à ces deux amis ennemis pour régler leurs problèmes de domination en le détruisant sans vergogne puisqu’il est abandonné par son pouvoir et son peuple. Il se permettent de le sacrifier à l’autel de leurs intérêts communs. Mais que fait notre armée? Son devoir n’est il pas d’assurer la sécurité et la souveraineté de son pays et de son peuple? Pourquoi laisserait elle un parti vendu disposer de son territoire pour défendre un autre pays au prix de la destruction du nôtre et de la vie de ses citoyens sans qu’elle ait un mot à dire? C’est quoi son rôle au juste?

    Sissi zayyat

    13 h 10, le 07 avril 2023

  • Le Liban va porter plainte devant le Conseil de sécurité de l'ONU après les frappes israéliennes de la nuit de jeudi à vendredi sur le Liban-Sud.. j'ai manqué un chapitre ? Que l'on sache Israel a riposté aux attaques du hamas, ( avec la bénédiction du hezbollah) Il faudrait arrêter ces démarches stériles qui finiront comme tant d'autres à la poubelle... les Etats unis bloqueront toute initiative et puis est ce que le Liban est à jour de ses cotisations à l'ONU ?

    C…

    13 h 05, le 07 avril 2023

  • Eh Joseph Aoun, où est votre leadership ? Pourquoi ne rentrez-vous pas en force dans le camp pour mettre un terme aux opérations des petites mains de Téhéran ? À quoi bon les équipements et millions déversés par les USA ? Pour rappel, les accords du Caire ont été abrogés par Amine Gemayel et Salim el Hoss !

    IBN KHALDOUN

    12 h 16, le 07 avril 2023

  • Le liban , paraît-il, va porter plainte pour le bombardement subi au sud liban. Faut changer d’opticien les gars!!! Vous voyez la réaction mais vous ne voyez pas l’ACTION du hamas qui a utilisé NOTRE pays pour lancer ses roquettes ???? Portez plainte contre le HAMAS AUSSI , si vous ne savez pas contrôler le pays. Sinon pourquoi l’autre ministre de l’intérieur nous saoule à longueur de journée en nous disant que la sécurité est CONTRÔLÉE SUR TOUT LE TERRITOIRE LIBANAIS par les forces de l’ordre Libanaises ??

    LE FRANCOPHONE

    11 h 16, le 07 avril 2023

  • L'armée Libanaise ne doit pas permettre à qui que ce soitde tirer des missiles vers Israël. La décision d'envoyer des missiles sur Israël doit être prise par le gouvernement Libanais.

    K1000

    10 h 41, le 07 avril 2023

  • Mais qu’ils aillent se taper sur la gueule jusqu’à tous crever MAIS PAS CHEZ NOUS.

    Lecteur excédé par la censure

    09 h 36, le 07 avril 2023

  • Back to the 70’s.

    Tabet

    08 h 58, le 07 avril 2023

Retour en haut