Rechercher
Rechercher

Ersatz en stock

Il y a des moments comme ça, des espèces de périodes « entre deux », pendant lesquelles le grouillot libanais de base, affublé d’un mental de base, peine à se trouver de quoi lui titiller le neurone orphelin. Alors, il se rabat sur les quelques ersatz en stock, question de secouer un peu la léthargie de son quotidien misérable. Parmi ces succédanés disponibles, les interventions télévisées en vrac des vice-rois exotiques du landerneau qui déboulent dans les chaumières et viennent alimenter le chaudron local, déjà au bord de l’éclatement.

Un discours chasse l’autre, et le suivant fait oublier le précédent. Avec les comiques troupiers qui monopolisent les crachoirs pour commenter cette présidentielle aux idées courtes, ce n’est pas la société du spectacle, c’est le spectacle des cas sociaux. La coupe est pleine, fermez le ban… et le Liban par la même occasion !

Premier rigolo, le patron enturbanné du Parti à barbe. S’il y en a un qui a le goût du spectacle, c’est bien celui-là. On le voit tellement à la télé ces derniers temps que les techniciens ont pris l’habitude de cadrer son image pour régler leurs caméras. Dans une de ses dernières prestations politiques, il a affiché son soutien au Franju du Nord pour la présidentielle. Déjà stigmatisé pour son étiquette de Bacharo-compatible, ce dernier n’en demandait pas tant, le pauvre. Certes, le Conducator barbu reste ouvert à un candidat de compromis, ce qui ne l’empêche pas de rappeler en termes très peu scandinaves à ses adversaires qu’il est juché sur un tas de ferraille qu’il n’est pas près de lâcher.

L’autre grognard est à califourchon sur le Parti agrume. Faute de sujets sérieux, il s’acharne régulièrement à vendre à ses partisans un laïus digne d’un « Liban pour les nuls ». Au mieux de sa forme, le Basileus ressort les mêmes vieilleries vengeresses qui le travaillent depuis plus de 20 ans : lui et le Tondu, lui et les Hariri, lui et Istiz Nabeuh. Aujourd’hui, il a bloqué le gouvernail en direction du Hezbollah. Qu’est-ce qu’il va s’emmerder celui-là, le jour où il n’aura plus d’ennemi…

Le tableau ne serait pas complet sans le Déplumé de Meerab, qui manœuvre pour barrer la voie à la Frangipane de Zghorta. Avec quand même le risque de se faire avoir une fois de plus par le tandem imberbo-barbu qui, à défaut d’un Basileus alourdi par les sanctions et les casseroles judiciaires, peut soudain changer de monture et opter pour un de ses poulains. Ne restera plus alors qu’à convaincre les orphelins du Mollasson du Futur et le Derviche tourneur de Moukhtara. Il est connu que les mouches peuvent changer d’âne à tout instant… et le Tondu l’aura alors dans le baba.

Pour l’heure, et en attendant de savoir si oui ou non un amendement de la Constitution sera voté au chausse-pied à la dernière minute pour embarquer le Aoun 2.0, la République reste aux abonnés absents.

Candidat à la présidentielle, c’est un métier usant. On commence droit dans ses bottes, on finit maladroit dans ses babouches.

gabynasr@lorientlejour.com

Il y a des moments comme ça, des espèces de périodes « entre deux », pendant lesquelles le grouillot libanais de base, affublé d’un mental de base, peine à se trouver de quoi lui titiller le neurone orphelin. Alors, il se rabat sur les quelques ersatz en stock, question de secouer un peu la léthargie de son quotidien misérable. Parmi ces succédanés disponibles, les...
commentaires (5)

J'adore ! Excellent ???

Brunet Odile

21 h 41, le 10 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • J'adore ! Excellent ???

    Brunet Odile

    21 h 41, le 10 mars 2023

  • LE DERNIER MOT DIVERSION NE FAIT PAS PARTIE DE LA NOTE. MERCI.

    LA LIBRE EXPRESSION

    18 h 49, le 10 mars 2023

  • - VOUS ETES GABY, TEL LE MYTHIQUE SATYRE, - DES NYMPHES FRERE AIME, MAIS HAI DES BARBUS. - VOTRE STYLE AMUSANT MEME S,IL NOUS FAIT RIRE, - DES TRAITS EMPOISONNES IL LANCE AUX CORROMPUS. - JE VOUS SALUE ! MERCI DE NOUS DONNER LA CHANCE, - D,UN PEU RIRE DANS NOTRE AMERE PROVIDENCE. DIVERSION

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 53, le 10 mars 2023

  • ""Il est connu que les mouches peuvent changer d’âne à tout instant""… Comme c’est bien connu également que les mouches du coche ne décollent pas ni du petit écran, ni de la radio, ni des crachoirs des réseaux sociaux ""pour commenter cette présidentielle"", selon l’orientation politico-confessionnelle de tout un chacun. Pour revenir au ""Tondu"", et ""le risque de se faire avoir une nouvelle fois de plus par le tandem..."", sauf s'il peut ""soudain changer de monture et opter pour un de ses poulains"". Pour quel poulain ? S’il ne reconnaît que lui-même dans sa formation. Il peut se tromper cette fois-ci, comme il s’est trompé par le passé en payant très cher ses choix… Les choix du ""Tondu"", le "" déplumé"" vous savez, c’est le du pari perdu au jeu en s’en foutant des conséquences, comme par exemple soutenir un candidat qui n'est pas de sa formation tout en se déclarant hors course...

    NABIL

    14 h 11, le 10 mars 2023

  • Excellent. On ne lasse pas. Vous êtes le meilleur des peintres pour croquer leurs portraits oh combien caricaturales et nauséabonds.

    Sissi zayyat

    10 h 28, le 10 mars 2023

Retour en haut