Rechercher
Rechercher

Politique - Enquête sur le 4 août 2020

Comment Ziad el-Aouf a pu quitter le Liban pour les États-Unis

Le Libano-Américain, chef du département de la sécurité au port de Beyrouth, fait partie des 17 personnes libérées sur décision du procureur Ghassan Oueidate. 

Comment Ziad el-Aouf a pu quitter le Liban pour les États-Unis

Ziad el-Aouf dans l’avion qui l’a ramené aux États-Unis. Photo tirée de Twitter

Son principal atout est de détenir un passeport américain. Mohammad Ziad el-Aouf, un Libano-Américain qui faisait partie des 17 personnes encore détenues dans le cadre de l’enquête sur la double explosion au port et libérées mercredi, a été l’une...
Son principal atout est de détenir un passeport américain. Mohammad Ziad el-Aouf, un Libano-Américain qui faisait partie des 17 personnes encore détenues dans le cadre de l’enquête sur la double explosion au port et libérées mercredi, a été l’une...
commentaires (18)

Si seulement on pouvait voir exfliltrer tous les vendus vers l’Iran! C’est un vœu qui peut être réalisable si les libanais décident de récupérer leur dignité et leur pays sans crainte ni peur. Ils les verront enfin déguerpir de notre pays avec les doigts en V comme certains avant eux.

Sissi zayyat

12 h 17, le 27 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (18)

  • Si seulement on pouvait voir exfliltrer tous les vendus vers l’Iran! C’est un vœu qui peut être réalisable si les libanais décident de récupérer leur dignité et leur pays sans crainte ni peur. Ils les verront enfin déguerpir de notre pays avec les doigts en V comme certains avant eux.

    Sissi zayyat

    12 h 17, le 27 janvier 2023

  • au moins on peut apprendre des américains comment protéger les concitoyens...

    Jack Gardner

    11 h 06, le 27 janvier 2023

  • D’un côté, une ingérence aussi grossière dans les affaires libanaises est choquante, d’un autre côté, ce n’est pas normal qu’une détention provisoire (!) dure plus de 2 ans. Cet homme était en taule alors qu’il n’avait pas été jugé. La faute à qui paralyse le travail de Bitar.

    Marionet

    10 h 22, le 27 janvier 2023

  • CELUI-LA C,EST OUEIDATE QUI L,A LACHE SANS INTERDICTION DE QUITTER LE PAYS QUAND IL A INTERDIT A TOUS LES AUTRES LIBERES AVEC LUI DE QUITTER LE PAYS. COMPRENNE QUI POURRA.

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    10 h 21, le 27 janvier 2023

  • Des pourritures en action ... le Liban est de toute façon fini.

    Zeidan

    09 h 29, le 27 janvier 2023

  • On insulte les USA et on se soumet à leurs désirs. La récompense leur sera versée sous la table. Comme pour le tracé des frontières maritimes. Etre corrompu est devenu une condition nécessaire pour occupper de hautes fonctions dans ce pauvre pays.

    Goraieb Nada

    09 h 22, le 27 janvier 2023

  • L'affaire du port commence a dévoilé toute la vérité sur les traîtres qui œuvrent pour et avec les ennemis du pays et ceux qui le défendent pour qu'il reste libre, souverain et indépendant. Si Ouaidate est un pion au Parti de Dieu et que leur complice, du port a fuit vers .... les USA, il ne fait que conforter l’idée que le Hezbollah est un allié des USA et donc de facto d’Israël qu'il prétend vouloir effacer de la terre. Pourtant, il n'y a pas longtemps, il a signé avec lui un traité reconnaissant les frontières maritimes, donc d’Israël, en bradant une partie de nos droit territoriaux. En bref, ceux qui crient le plus au loup sont ceux qui l'on fait entrer dans la bergerie! N'y a -t-il pas une contradiction entre les dires et les faits? Ceux qui adule ou continue d'encenser HN, MA ou GB, il est temps qu'ils se réveillent et vite car le temps passe et il ne coule pas en leur faveur.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    09 h 15, le 27 janvier 2023

  • "… il a purgé sa peine et bien plus, s’il devait être accusé de négligence professionnelle …" - Et pour complicité, ça va chercher dans les combien?

    Gros Gnon

    04 h 53, le 27 janvier 2023

  • Ce serait chouette si tous les juges libanais Puissent être ex filtrés à l’extérieur du Liban?! Une idée comme ça

    Paul SIDANI

    21 h 53, le 26 janvier 2023

  • Son avocat évoque le fait qu’il souffrait de « sérieux problèmes de dos et d’estomac », sur les photos il semble plutôt etre bien nourri .. et grassouillet et on ose encore critiquer la cuisine Libanaise !!!

    C…

    21 h 51, le 26 janvier 2023

  • Un témoin dangereux pour Israël. Survivra-t-il aux USA ?

    Bibette

    20 h 49, le 26 janvier 2023

  • Cet énergumène a filé et emporte son secret avec lui ....Pourrait-on encore croire que les libanais arriveront à savoir la vérité sur ce qui s¡est passé le 4 Août ? Abandonnez la partie ! Le grand témoin vous a filé d'entre les mains !

    Chucri Abboud

    20 h 04, le 26 janvier 2023

  • Tant mieux pour lui, il a purgé plus que la peine théorique qu il aurait pu avoir, et ce n'est pas lui le gros poisson à attraper. Celui responsable, c est celui qui se terre dans son bunker sous terrain, qui n'hésite pas à stocker armes et munitions partout, ainsi que 100 milles missiles sous nos pieds.

    Aboumatta

    19 h 59, le 26 janvier 2023

  • Dans le jeu des grands les petits ne comptent point . Pauvres martyrs .

    Antoine Sabbagha

    19 h 35, le 26 janvier 2023

  • Il y a eu par le passé (2019) le cas de Amer Fakhoury, le bourreau de Khiam, quand le président Trump évoque son cas particulier devant les caméras, pour qu’un hélicoptère le transporte pour des raisons médicales. On peut comprendre que pour des raisons médicales, un bourreau est libérable, allant jusqu’à fermer les yeux devant une telle procédure, mais que le nom est évoqué au plus sommet de l’Etat américain. Alors là, que peut faire la justice libanaise…

    NABIL

    19 h 25, le 26 janvier 2023

  • Le "cirque" ne s'arrêtera jamais. The show must go on...

    IBN KHALDOUN

    19 h 18, le 26 janvier 2023

  • On peut croire ce que rapporte le conseil du Libano-américain, et sa déclaration est peut-être conforme à la réalité, mais qu’une ambassadrice s’occupe d’un cas particulier (non pour des raisons médicales), rendant toute la justice au courant de son statut de binational, et personne à l’aéroport ne s’est inquiété de son départ. C’est sûr que dans la foulée de sa libération, tous les prévenus se sont fait prendre la malle, au nom pas deux poids deux mesures. Tous sont libérables alors, mais l’un d’eux est plus libre que les autres, puisqu’il rentre chez lui en famille, aux States. Je ne suis pas technicien du droit, mais la méthode de travail de l’instruction connait ses limites, quand les avocats hurlent à l’arbitraire. Ce n’est pas un hasard que pendant plus qu’un an, le magistrat ne pouvait pas rejoindre son bureau, rendant la thèse de l’arbitraire un peu plus crédible…. Tenez bon Mr Bitar, et allez jusqu’au bout, pour dire finalement que vous avez eu raison contre tout le monde.

    NABIL

    19 h 14, le 26 janvier 2023

  • BRAVO MILLE FOIS BRAVO. PLUS ROCAMBOLESQUE QUE M.CARLOS GHOSN ! LIBAN PAYS DES CONCOURS… CES TEMPS CI, C’EST DE QUOI ÊTRE FIER .

    aliosha

    18 h 55, le 26 janvier 2023

Retour en haut