Rechercher
Rechercher

Société - Aéroport de Beyrouth

Le patron de la MEA menace (encore) de recourir aux chasseurs pour se débarrasser des mouettes

Ces oiseaux sont attirés par la décharge de Costa Brava, qui se trouve à proximité de l’AIB, ce qui représente un danger pour le transport aérien, insiste le PDG de la MEA. 

Le patron de la MEA menace (encore) de recourir aux chasseurs pour se débarrasser des mouettes

Des mouettes tuées en 2017 par des chasseurs à la demande du PDG de la MEA. Anwar Amro/Photo d’archives AFP

Le président du conseil d’administration de la Middle East Airlines (MEA), Mohammad el-Hout, a menacé de « recourir à des chasseurs » pour se débarrasser des mouettes qui rôdent autour de l’Aéroport international de Beyrouth (AIB), en raison de sa proximité avec la décharge côtière de Costa Brava, lors d’une intervention sur la chaîne al-Jadeed dimanche soir.

M. Hout a appelé le ministre sortant de l’Intérieur Bassam Maoulaoui à s’occuper de ce dossier, sous peine de devoir recourir à la solution adoptée en 2017, lorsque la MEA avait recruté 125 chasseurs qui ont abattu plus de 10 000 mouettes, sous prétexte qu’elles présentaient un danger pour l’aviation civile. « Nous attendons que le ministre de l’Intérieur se saisisse de cette affaire. Il faudrait une intervention des forces de sécurité ou que l’on nous autorise à engager des chasseurs », a indiqué le directeur de la MEA.

Pour mémoire

Haro sur les mouettes ! La chasse est ouverte jusqu'à la fin du mois près de l'aéroport de Beyrouth

Les mouettes sont protégées par des traités internationaux, notamment l’accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), signé par le Liban en 1999, et la convention de Barcelone pour la protection de la mer Méditerranée contre la pollution.

Interrogé mercredi par al-Jadeed, le ministre sortant de l’Environnement Nasser Yassine a déclaré que son ministère avait envoyé une note au ministre de l’Intérieur il y a un mois, lui proposant d’installer des machines émettant des sons destinés à effrayer les oiseaux présents dans le pourtour de l’aéroport, afin d’éviter de recourir à l’abattage des oiseaux.

Plusieurs responsables, ainsi que le Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) estiment néanmoins que la présence de la décharge de Costa Brava ainsi que la pollution du fleuve Ghadir, due au déversement des eaux usées et à l’amoncellement de déchets, constituent la principale cause de la prolifération des volatiles non loin de l’AIB.

Pour mémoire

Chasse aux mouettes sur le site de Costa Brava : les écologistes s'indignent

Ce dossier avait relancé en 2017 le débat autour du site de Costa Brava et, plus largement, du plan de gestion des ordures ménagères adopté en 2016 pour mettre fin à une crise des déchets qui avait frappé Beyrouth et sa banlieue à l’été 2015. Ce plan avait été conçu pour la sortie de crise, mais il avait les mêmes défauts que ses prédécesseurs, puisqu’il s’appuyait sur deux décharges centrales (le précédent, mis en place en 1997, reposait sur une seule décharge, celle de Naamé, dont la fermeture a fait exploser la crise des déchets en 2015). Les systèmes de tri et de recyclage étant pratiquement inexistants, ces décharges accueillent plus de 90 % des déchets municipaux (et autres parfois) du pays, notamment les déchets organiques qui composent la majeure partie des détritus. Elles ont donc été saturées bien avant la date prévue de leur fermeture : la décharge de Costa Brava a déjà été agrandie une fois, et il a été question dans le dernier Conseil des ministres d’un nouvel agrandissement passé pratiquement inaperçu.

De ce fait, l’appel du PDG de la MEA au ministre de l’Intérieur a de quoi intriguer : le problème de sécurité que posent les mouettes à proximité de l’AIB vient de plusieurs années de mauvaise gestion des déchets, dont la responsabilité incombe au CDR comme à de nombreux ministères, et il ne saurait être réglé que par un meilleur traitement dans le site de Costa Brava. L’affaire est donc bien plus complexe qu’elle n’y paraît, et une chasse sauvage des oiseaux ne serait qu’une aberration de plus.

Le président du conseil d’administration de la Middle East Airlines (MEA), Mohammad el-Hout, a menacé de « recourir à des chasseurs » pour se débarrasser des mouettes qui rôdent autour de l’Aéroport international de Beyrouth (AIB), en raison de sa proximité avec la décharge côtière de Costa Brava, lors d’une intervention sur la chaîne al-Jadeed dimanche soir.
M. Hout a appelé...
commentaires (10)

Il vaudrait mieux engager des chasseurs pour tirer sur les connards qui jettes les poubelles près de la mer. Il faudrait d’ailleurs la rebaptiser la "Merde Méditerranée “…

Gros Gnon

09 h 43, le 05 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Il vaudrait mieux engager des chasseurs pour tirer sur les connards qui jettes les poubelles près de la mer. Il faudrait d’ailleurs la rebaptiser la "Merde Méditerranée “…

    Gros Gnon

    09 h 43, le 05 janvier 2023

  • Il est temps d'ouvrir l'aéroport Camille Chamoun

    Naji KM

    09 h 05, le 05 janvier 2023

  • Liban, pays de toutes les absurdités et négligences, politiques et religieuses...qui encouragent la corruption en tout. Ces malheureuses mouettes, elles, n'y sont pour rien, elles suivent tout simplement leur instinct animal ! - Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 34, le 05 janvier 2023

  • One less neuron and they’ll be shitting all over the floor

    Robert Moumdjian

    05 h 12, le 05 janvier 2023

  • Quels cons!

    Jean-Paul Khayat

    05 h 06, le 05 janvier 2023

  • Quelle honte …

    Eleni Caridopoulou

    00 h 31, le 05 janvier 2023

  • Ce qui menace vraiment le trafic aerien ce sont les abrutis qui tirent en l'air pour celebrer n'importe quoi. Une balle tiree en l'air, ca retombe. Et comme on tire beaucoup autour de l'aeroport, le resultat est previsible. Derniers en date, deux avions de ligne touches la nuit du 31 decembre.... Mais cela, MM Hout et Mawlawi ne peuvent que le deplorer. Sans pouvoir bien sur y remedier de quelque maniere que ce soit. Le pays est en voie de sous-developpement accelere.....

    Michel Trad

    23 h 36, le 04 janvier 2023

  • Mr HOUT n'a qu'à inviter, encore une fois, toute la clique, qu'il arrose de cadeaux sous forme de voyages, à venir tirer eux mêmes sur ces mouettes.

    Citoyen

    22 h 31, le 04 janvier 2023

  • Autre suggestion: proposer aux hordes de la banlieue de se défouler sur les pauvres mouettes au lieu des avions de la MEA. On entend dire ils auraient des stocks de munitions à épuiser… Tous moyens sont acceptés: balles, bazookas, canons antiaériens, missiles Zelzal, machettes, à mains nues etc. Une bonne idée de sortie familiale pour le week-end! La MEA pourrait même organiser un méchoui de remerciements après l’effort.

    Mago1

    21 h 15, le 04 janvier 2023

  • Des incompétents à la pelle. Nos cerveaux émigrent et brillent à l’étranger et nos mono neurones ont des postes de hauts responsables au Liban où ils brillent aussi mais par leur incompétence.

    Lecteur excédé par la censure

    19 h 49, le 04 janvier 2023

Retour en haut