Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle

Berry jette un premier pavé dans la mare

Les parlementaires ont été convoqués à une séance électorale demain à 11 heures.

Berry jette un premier pavé dans la mare

Le président de la Chambre, Nabih Berry, présidant une séance législative, le 26 septembre 2022. Photo Ali Fawaz/Compte Flickr du Parlement

« Je me suis conformé à la Constitution et aux lois en vigueur et j’ai rempli mes devoirs en tant que président de la Chambre, loin de tout message politique à qui que ce soit. » C’est ainsi que le président de la Chambre, Nabih Berry,...

« Je me suis conformé à la Constitution et aux lois en vigueur et j’ai rempli mes devoirs en tant que président de la Chambre, loin de tout message politique à qui que ce soit. » C’est ainsi que le président de la Chambre, Nabih Berry,...

commentaires (6)

Je vote alors pour monsieur Moussalli syriaque catholique car c’est une communauté noble qui a pleinement conscience des multiples dangers environnants et de la valeur de la vie humaine vu les épreuves qu’elle parcourt depuis des siècles,,, Sinon , une femme présidente serait la bienvenue !

Wow

17 h 34, le 28 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Je vote alors pour monsieur Moussalli syriaque catholique car c’est une communauté noble qui a pleinement conscience des multiples dangers environnants et de la valeur de la vie humaine vu les épreuves qu’elle parcourt depuis des siècles,,, Sinon , une femme présidente serait la bienvenue !

    Wow

    17 h 34, le 28 septembre 2022

  • L'invitation de berri est la vacillation du courant avant la coupure finale... par manque d'éléphants volants (totyiir fioules?) Pour le courant et par manque de libanisme pour le maitre d'espoir (amal?) allah yirhamak ya Sadr...

    Wlek Sanferlou

    15 h 10, le 28 septembre 2022

  • Berry n'a fait que respecter la constitution. Pour une fois! Bien entendu nous savons tous qu'il ne le fait qu’éclectiquement et en fonction de ses intérêts personnels. Il faut donc chercher les raisons de cette action dans les coulisses des combines dont il a l'habitude de nous servir. En agissant de la sorte il a tout a gagner. Il montre a tout le monde qu;il respecte la constitution même s'il l'a bafoué moult fois avant. Il coince le CPL et pousse indirectement Bassil vers la porte de l’élimination. Il coince les opposants qui n'ont toujours pas de candidat officiel. Il élimine de facto les candidatures des deux femmes. Il serait intéressant de voir la réaction du Hezbollah, si par exemple, parmi les 5 candidats déclarés, le vote du premier tour se porte sur les deux dames ou une des dames et Geagea. Oh que nous aimerions voir comment Berry interprétera la constitution et le Hezbollah l’aberration du prétendu consensus requit. Mon Dieu faite que cela arrive. Les gens ont besoin d'un peu de distraction au milieu de cette misère.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    09 h 39, le 28 septembre 2022

  • En fait, avec cette décision, Berry ne se mouille pas beaucoup. Il serait invraisemblable, en effet, qu'au premier tour, jeudi, un candidat obtienne la majorité des 2/3. Et comme d'habitude, le second tour sera renvoyé aux calendes grecques.

    Yves Prevost

    06 h 48, le 28 septembre 2022

  • GOUPIL AU SERVICE DES BARBUS !

    LA LIBRE EXPRESSION.

    05 h 59, le 28 septembre 2022

  • Un syriaque catholique pourrait peut-être résoudre le problème des maronites incapables de se mettre d'accord pour présenter une candidature unique à la Présidence de la République. Je présente donc ma candidature et j'espère que les autorités maronites n'y opposerons pas leur refus compte tenu du fait que les maronites appartiennent à la Communauté des syriaques maronites. Je précise que je suis souverainiste et que je pense disposer de tous les atouts pour mener le Liban et les Libanais à bon port.

    Moussalli Georges

    02 h 39, le 28 septembre 2022

Retour en haut