Rechercher
Rechercher

Politique - Décryptage

Le double message de Nasrallah à l’intérieur libanais et aux Israéliens

Comme à chaque fois qu’il s’exprime dans un discours diffusé sur la chaîne al-Manar, le secrétaire général du Hezbollah envoie de multiples messages à des destinataires différents. Hassan Nasrallah, qui écrit lui-même ses discours suite à des concertations avec ses conseillers médias et politiques, choisit soigneusement les occasions pour qu’elles soient en harmonie avec la nature des messages qu’il compte envoyer.

Dans le discours de mercredi soir à l’occasion de la fête de la Libération le 25 mai 2000, il a donc sciemment décidé d’envoyer un message ferme aux Israéliens. La phrase reprise par les sites d’information électroniques a toutefois inquiété les Libanais. Il avait ainsi déclaré que « des développements pouvaient se produire dans la région au cours des prochains jours, qui pourraient dégénérer en explosion régionale ». Toutefois, cette phrase n’était pas destinée à l’intérieur libanais. Il parlait essentiellement de ce qu’on appelle « la marche des drapeaux » qui se tient chaque année le 29 mai depuis 1968, c’est-à-dire un an après l’occupation de l’ensemble de la ville de Jérusalem par les Israéliens.

Cette marche, organisée par les colons brandissant des drapeaux israéliens pour clamer l’identité de la ville de Jérusalem, intervient cette année à un moment particulièrement délicat, alors que les relations entre ceux qu’on appelle les Palestiniens de 1948 et les colons sont très tendues. Depuis des semaines, les heurts se multiplient autour de la mosquée al-Aqsa, et ils risquent à chaque fois de s’étendre à la Cisjordanie, surtout après ce qu’on a appelé « la bataille de Seif al-Qods ». D’ailleurs, la tension est telle cette année, selon les médias israéliens, que les colons ont annoncé qu’ils comptaient entrer dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa et l’occuper.

C’est pour cette raison que, profitant de l’occasion du 25 mai, Hassan Nasrallah a lancé un avertissement sévère aux Israéliens en disant que toute action inconsidérée pourrait rapidement dégénérer en affrontement. Dans un discours précédent, il avait aussi précisé que toute attaque contre Jérusalem et la mosquée al-Aqsa pourrait déclencher une guerre régionale en raison de ce qu’il appelle « l’unification des fronts ». Il laisse ainsi entendre que toute attaque contre Jérusalem pourrait entraîner une riposte au Golan, au Liban ou ailleurs... En réalité, le dirigeant chiite avait annoncé dans un précédent discours qu’il travaillait pour l’équation « Une attaque contre Jérusalem égale une guerre régionale ». Mercredi, il avait l’air de dire que c’est déjà fait. Cette déclaration reflète-t-elle une nouvelle réalité ou bien s’inscrit-elle dans le cadre de la guerre de dissuasion qu’il manie bien en utilisant les avertissements par le biais des médias ? On ne le sait pas encore, mais ce qui est sûr, c’est que les Israéliens semblent avoir pris ces propos au sérieux, puisque, selon leurs médias, des contacts seraient entrepris par les autorités israéliennes avec les colons pour les pousser à renoncer à entrer dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa dans le cadre de « la marche des drapeaux ». Certains médias ont aussi précisé que des responsables américains auraient demandé aux autorités israéliennes de revenir sur l’autorisation qu’elles avaient donnée aux colons d’entrer dans l’enceinte de la mosquée pendant leur marche prévue en principe dimanche. Mais en même temps, certains médias israéliens insistent pour que les colons puissent organiser leur marche comme elle était prévue, « afin de ne pas donner aux Palestiniens un signe de faiblesse »...

Ce message glissé dans le discours de la fête de la Libération n’occulte pas ceux qu’il a lancés à l’adresse de l’intérieur libanais. Après un long développement sur l’histoire de la résistance depuis l’invasion israélienne de 1982 jusqu’à la libération en 2000 et les remerciements d’usage envers tous ceux qui ont contribué à sa naissance et à son développement, avec une mention spéciale pour les trois responsables à l’époque de cette libération, le chef de l’État Émile Lahoud, le président de la Chambre Nabih Berry et le président du Conseil Salim Hoss, dans ce qui semble être un rappel intentionnel, Hassan Nasrallah a affirmé que « la résistance est plus forte que jamais. Elle est même désormais dotée d’une force inimaginable... ». Il a ensuite précisé que malgré sa force, cette résistance n’a jamais gouverné et ne veut pas le pouvoir. Il a ainsi appelé au dialogue et au partenariat, ajoutant que tous les sujets peuvent être discutés, y compris la stratégie de défense nationale et les armes de la résistance. Mais il faudrait d’abord commencer par les sujets prioritaires, c’est-à-dire sortir le pays du gouffre dans lequel il est en train de s’enfoncer, et empêcher l’effondrement total de l’État et de ses institutions. Il a aussi déclaré à ceux qui affirment que le Hezbollah veut imposer son emprise sur l’État et ses décisions qu’ils se trompent et que, pour le Hezbollah, sa présence au sein du gouvernement vise à protéger la résistance et à servir les gens, sans plus. Il a encore ajouté que les Libanais sont devant un choix : soit avoir un État fort et riche parce qu’il exploite ses ressources et sait les défendre, soit un État faible et mendiant... Tout cela devrait, selon lui, faire l’objet de discussions.

Toutefois, la question qui se pose est la suivante : qui pourrait aujourd’hui initier un dialogue national ?


Comme à chaque fois qu’il s’exprime dans un discours diffusé sur la chaîne al-Manar, le secrétaire général du Hezbollah envoie de multiples messages à des destinataires différents. Hassan Nasrallah, qui écrit lui-même ses discours suite à des concertations avec ses conseillers médias et politiques, choisit soigneusement les occasions pour qu’elles soient en harmonie avec la...

commentaires (13)

Le barbu de la banlieue n’est pas prêt à se calmer ?

Wow

01 h 15, le 28 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Le barbu de la banlieue n’est pas prêt à se calmer ?

    Wow

    01 h 15, le 28 mai 2022

  • Comme les regimes arabes dictatoriaux naguere, et comme d'hab pour ces hableurs du Hezb, chaque fois qu'ils sont en difficulte ils font appel a l'anti-Israelianisme primaire pour justifier leurs agissements stupides et criminels aupres de leurs partisans. Ca ne marche plus !

    Michel Trad

    18 h 17, le 27 mai 2022

  • Encore une fois, un tissu de balivernes debite par le mec cache sous terre! Les Israeliens n'obt jamais voulu occuper Al-Aqsa! Il le sait et tout le monde lesait. Donc dire que si jamais.. cela n'arrivera pas. Pauvre idiot, Israel est en train d'assassiner et de detruire en Iran et toi tu veut lui faire peur?

    IMB a SPO

    17 h 27, le 27 mai 2022

  • C’est à croire que Mme Haddad a été formée par la Pravda sous Staline : comment peut-on aligner tant de langue de bois et d’inepties en si peu de mots?

    Prinzatour

    14 h 37, le 27 mai 2022

  • Ceci est un non commentaire qui résume ce que je pense.

    Levantine

    14 h 15, le 27 mai 2022

  • Une seule phrase a discrédité votre article: « Une attaque contre Jérusalem égale une guerre régionale ». Régionale eh ! comme que dirait feu Abdel Nasser. Pour qu'elle soit régionale il faut que tous les pays arabes s'en mêlent. Doit on lui rappeler qu'ils ont tous signe la paix avec Israël et se porte tous a merveille? Seul le Liban est encore dans l’arène a cause justement de Hassouna et de ses voyous? De qu'elle région parle-t-il? A la première cartouche tirée, il se retrouvera avec plus de 60% du peuple Libanais contre lui, pour commencer, et Israël détruira le peu qui reste de notre pays. Si l'Iran cherche a déstabiliser le Moyen Orient en attaquant un peu partout, elle se retrouvera avec le monde entier sur le dos. Deja qu'elle s'en sort très mal en raison de ses problèmes internes. Le matamorisme de Nasrallah ne passe plus, il n'est pas passe a Tayyouneh vous croyez vraiment qu'il le fera En Israël? Je lui souhaite bonne chance!

    Pierre Hadjigeorgiou

    12 h 39, le 27 mai 2022

  • mme haddad serait-elle le porte parole attitré des ignobles barbus qui "terrorisent" les israeliens ?

    Citoyen Lambda

    12 h 03, le 27 mai 2022

  • Chiche!

    Je partage mon avis

    11 h 21, le 27 mai 2022

  • Madame Haddad. Aussi fort que soit votre Hezbollah, il n’a pas tenu plus que quelques minutes devant les défenseurs de Ain El Remmaneh et a eu 7 morts en quelques secondes. Votre Hezbollah ne nous impressionne pas et il ne pourra jamais gouverner le Liban car nous n’en voulons pas et nous avons prouvé plus d’une fois que nous sommes plus forts que lui malgré ses 100.000 portefaix, bagagistes et voituriers déguisés en miliciens. Si vous êtes tellement heureuse de sa force, je vous suggère vivement d’aller habiter dans la banlieue sud où vous pourrez être une journaliste de la chaîne multiculturelle qu’est Al Manar et vous pourrez ainsi débiter toutes vos louanges à vos idoles ainsi que vos articles totalement loufoques. Nous on ne vous prend pas au sérieux (sauf les 3 aounistes lecteurs de l’OLJ)

    Liberté de penser et d’écrire

    11 h 15, le 27 mai 2022

  • Décidément la liberté d’expression au sein de l’OLJ est très sélective. Publier de tels articles, au delà de leur côté surréaliste, peut laisser penser que l’OLJ permet les publications les plus fantaisistes. En revanche, la censure appliquée systématiquement sur certains commentaires nous persuade qu’il existe un parti pris au sein de l’OLJ incompréhensible sauf s’il y a eu des menaces dirigées contre le journal, ce qui expliquerait ce comportement. A défaut, l’OLJ approuve donc les articles de Mme Haddad.

    Liberté de penser et d’écrire

    11 h 04, le 27 mai 2022

  • la fidelite de dame scarlett est unique, proverbiale meme: des ex aounistes et pas des moindres, des ex hezbiotes et pas des moindres, des ex allies au hezb et pas des moindres, toutes ces bonnes gens se sont extirpes et ont pris des positions TRES eloignees , se rapprochant a presque 100% a celles des FL,Kataeb & (certains de la Contestation), mais dame scarlett n'en demord pas. Aoun, Bo Fils & nasroullah sont infaillibles, sont les plus forts. ecoute t elle , voiet elle, lit elle les critiques de leurs EX.... CLAIREMENT elle le fait mieux que vous et moi , et ca la rend d'autant plus convaincue de la justesse de leur position & consequemment de les defendre aussi surement. l'expression libre de la pensee quoi !dans tte sa splendeur.

    Gaby SIOUFI

    10 h 41, le 27 mai 2022

  • Chaque fois que nasrallah a fait la guerre à Israël, ce dernier s’est renforcé. Triste constat. L’ennemi aujourd’hui a des liens avec la majorité des pays arabes. Son aviation a le champs libre en Syrie, il assassine ses ennemis en Iran et a une oreille tres attentive à Washington. La moumanaa aura par contre grandement contribué à détruire la Syrie, l’Irak, le yemen et notre pays. La libération du Sud en l’an 2000 , au prix de sacrifices grandement reconnus, qui aurait dû permettre au Liban de se remettre à flot n’a pas eu l’impact local salutaire espéré. Elle a permis à une milice armée sectaire téléguidée par l’Iran, de squatter l’Etat et finalement nous a amenés en enfer, comme le dit l’un de nos illustres dirigeants

    Goraieb Nada

    08 h 17, le 27 mai 2022

  • Mais que n’ineptie cette articles … WoW mais qui goberais de tel propos ?!? C’est des messages partout il écrit lui même ces speech (c’est pour cela qu’il a des feuilles devant lui) mais allons y avec ça pas grave donc cela veut dire que l’indépendance du Liban chez le Sayyed c’est bien en 1948 lol … bref quand vous dites des messages aux israéliens et que cela commence e à gesticuler de peur et de ne pas rentrer dans l’enceinte de la mosquée … chapeau hien mais et après a t il libérer un mètre carré ?!?!

    Bery tus

    01 h 31, le 27 mai 2022

Retour en haut