Rechercher
Rechercher

À l’ombre de l’horloge


Bonjour la ménagerie !

Bonjour l’odyssée de l’espèce ! La place de l’Étoile à l’ombre de l’horloge, avec ses tribus, ses clans, ses communautés, ses sectes, ses copains et ses coquins… Le décor est planté, les acteurs sont en place, la pièce peut commencer. Elle durera 4 ans. Bon courage aux bêlants appelés à déguster le spectacle des 128 nouveaux gesticulants.


En fait, le vide se trouve maintenant ailleurs : qu’est-ce qu’on s’emmerde depuis que le dernier bulletin de vote est tombé dans l’urne et que le ministre du Dedans a ânonné les résultats ! Mais au-delà des futurs équilibres politiques appelés à éclore, impossible de bouder son plaisir devant la kyrielle des biberonnés au Baas syrien qui se sont étalés face au verdict des urnes. Et pas des moindres ! Ferzli, Arslane, Wahhab, Hardane… autant de moutons noirs débarqués des listes, dont la carrière politique soudain passée en jachère leur permet à peine aujourd’hui de briguer un syndicat de copropriété dans un immeuble de quartier. Heureux temps où tous les soirs, ils lisaient des heures avant de se coucher. Il est vrai qu’à l’époque, les instructions de Damas étaient un peu trop longues…


Un autre qui s’est piteusement viandé, mais par sa propre volonté, c’est bien le Mollasson-Ramollo du Futur qui s’est cru un moment propriétaire de ses électeurs, lesquels se sont cotisés pour lui prendre un ticket pour le bal des cocus.


En pays chiite, ce fut plutôt une promenade de santé pour les barbus. Avis aux commerçants qui s’aventureraient encore à vendre de la crème à raser : le règne du poil se confirme… même s’il est éminemment rasoir. Il est vrai que la seule parité proposée dans ces contrées viriles s’articule autour d’un suspense insoutenable : barbe noire ou barbe blanche ? Une angoisse toutefois atténuée par l’existence de candidats poivre et sel mal rasés, laissant présager des radicalités encore embryonnaires.


S’il fallait donc résumer, la nouvelle législature comprend des barbus, des imberbes, des tondus, des oranges amères et quelques moustachus. Voilà pour les idées. Pour le reste, il y aura de l’animation, mais faudra suivre ! En attendant de voir si les nouveaux venus seront réellement différents ou s’ils se mettront à téter un cigare surmonté de lunettes de soleil comme leurs aînés, on pourra toujours se repaître du spectacle des bassilophiles et des fleus se crêpant la touffe pour savoir lesquels ont ramené dans leur gibecière le plus de bulletins Jésus-Marie-Maroun.


Question planétaire : qui de la majorité ou de l’opposition s’est adjugé la majorité populaire ? Aucune importance. Depuis des années, les calculettes se sont mélangé les circuits et délivrent la même réponse : 2 % qui se gavent et 98 % qui en bavent…

[email protected]


Bonjour la ménagerie ! Bonjour l’odyssée de l’espèce ! La place de l’Étoile à l’ombre de l’horloge, avec ses tribus, ses clans, ses communautés, ses sectes, ses copains et ses coquins… Le décor est planté, les acteurs sont en place, la pièce peut commencer. Elle durera 4 ans. Bon courage aux bêlants appelés à déguster le spectacle des 128 nouveaux gesticulants.En fait,...

commentaires (7)

J'aaaadore !!! Merci Gaby !!!

Eva Younes

22 h 40, le 20 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • J'aaaadore !!! Merci Gaby !!!

    Eva Younes

    22 h 40, le 20 mai 2022

  • "Depuis des années, les calculettes se sont mélangé les circuits et délivrent la même réponse : 2 % qui se gavent et 98 % qui en bavent…" magistrale mais inévitable conclusion ....

    Wlek Sanferlou

    14 h 46, le 20 mai 2022

  • Excellentissime . Vive Gaby Nasr qui réussi tous les vendredi à nous faire rire aux éclats de nos propres malheurs.

    Sissi zayyat

    10 h 24, le 20 mai 2022

  • Maestro

    Tony Moubarak OLJ03013

    10 h 13, le 20 mai 2022

  • Très bien écrit! J'espère que nous sommes au moins 98% de lecteurs à se gaver d'avoir L'orientlejour. En revanche, pour les petits garçons qui auraient aimé être les jumeaux siamois de notre "grande sœur" ne faut-il peut-être pas rappeler qu'ils bénéficieront d'avantages et d'un salaire à vie en tant qu'anciens inutiles?

    Georges Olivier

    08 h 22, le 20 mai 2022

  • Bien decrit notre spectacle de desolation. Parions seulement sur le sang neuf de la contestation puisqu’avec treize elus ils peuvent faire pencher la majorité d’un coté ou de l’autre

    Goraieb Nada

    07 h 41, le 20 mai 2022

  • GÉNIAL...

    Christian Samman

    00 h 09, le 20 mai 2022

Retour en haut