Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Un demain prometteur

Un matin ensoleillé tape à ma fenêtre me réveillant.

D’un sommeil profond me tirant, caressant mes yeux avec ses rayons éclatants.

Tendrement, infiniment, m’incitant à les ouvrir fièrement, bravement et à sa journée m’invitant.

Mon âme assoupie, du cauchemar vite se précipite pour assister à la festivité du jour levant.

Et quelle matinée spéciale, un régal sans égal, une réjouissance rare, unique en son genre.

Un éclat scintillant s’offre dans ma place illuminant l’espace vide sans vie de couleurs amicales, en même temps vives et tendres.

Un état fascinant et ensorcelant qui m’engage radicalement à l’activité quotidienne avec une énergie sans pareille.

En ce lendemain exceptionnel, la nature saute de gaité à faire sursauter les cœurs les plus épuisés les tirant de leur long sommeil.

Un réveil vif plein d’enthousiasme après une longue atonie sans espoir.

La chaleur du matin vient brûler la langueur du soir.

Et mettre fin à l’agonie interminable.

Un jour incomparable prend place dans ce petit jardin oublié le rendant remarquable.

Ajoutant de la magie à ses couleurs ternies.

Quelle journée adorable.

Une sensation de joie indéfinie.

Un réveil agréable qui a mis fin à la souffrance insupportable de la nuit.

Une grâce fut enfin accordée à cet esprit lamentable captif du mal impitoyable et de son enfer à l’infini.

L’âme finalement se libère de toutes les pressions qui lui pèsent lourdement et sans pitié il y a longtemps.

Un grand soulagement dans cette éternelle libération !

Quelle joie de retrouver le soleil caché derrière les nuages sombres échappant hardiment pour pénétrer glorieusement au fond de la grisaille quotidienne et l’étouffer par sa chaleur brûlante définitivement.

L’heure a sonné pour se lever et participer à la présente célébration.

Une invitation gracieuse poussant à l’activité du jour et à ses occupations avec un grand dynamisme déterminant.

Comment ne pas accepter et se précipiter sans hésiter pour être parmi les invités dans les premiers rangs.

Honorés et flattés !

Une félicitation au malheureux de tout temps qu’il soit choisi pour être récompensé mais surtout délivré de tous les soucis.

Une vive amélioration du présent qui se veut bouleversante provoquant une agitation impressionnante éliminant le sinistre inquiétant l’emportant par sa chaleur étouffante si loin d’ici.

La salle d’un coup s’éclaire d’une grâce céleste à éblouir l’esprit le plus triste le transportant haut vers un monde idéal loin du réel accablant et pénible.

Une puissance divine sans doute a dû déposer sa lumière par-ci rappelant sa clémence par-delà la déchéance terrible.

Une chance fut accordée à ce foyer isolé qui manque de vivacité pour que le soleil danse dans sa piste en grande liberté.

Tout semble rebondir ici et là après un long silence hostile,

Qui a envahi l’âme du lieu et abîmé son apparence de gaieté le plongeant dans un état de morosité.

Un espoir naît d’un lendemain frais fait de promesses et beaucoup d’enthousiasme à faire oublier tous les déboires et l’indifférence du soir.

Un soleil splendide paraît en ce jour sublime projetant dans cette cour insipide toutes sortes de couleurs afin de refléter désormais beauté et gloire.

Réveille-toi cœur assoupi et plonge-toi dans la merveille du présent rejetant le passé noir derrière toi.

Ma fenêtre grande ouverte accueille la chaleur ardente avec plaisir et grande foi.

Son éclat noble et brillant anime mon intérieur froid.

Ainsi que les images mornes, éclairées de joie.

Bienvenue chez moi divinité absolue.

Par ta splendeur je t’ai reconnue,

Car ta luminosité est du jamais vu.

Un nouvel espoir.

Une nouvelle journée à percevoir.

Et ta beauté a vêtu le paysage noir.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Un matin ensoleillé tape à ma fenêtre me réveillant.D’un sommeil profond me tirant, caressant mes yeux avec ses rayons éclatants.Tendrement, infiniment, m’incitant à les ouvrir fièrement, bravement et à sa journée m’invitant.Mon âme assoupie, du cauchemar vite se précipite pour assister à la festivité du jour levant.Et quelle matinée spéciale, un régal sans égal, une...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut