Rechercher
Rechercher

Politique - Podcast

Gebran Bassil : Les armes du Hezbollah peuvent nuire à l’intérêt du Liban

Le chef du CPL est le quatrième invité de notre podcast spécial législatives libanaises : "Aux urnes citoyens!"

Gebran Bassil : Les armes du Hezbollah peuvent nuire à l’intérêt du Liban

Le chef du Courant Patriotique Libre Gebran Bassil a répondu à nos questions pour ce quatrième épisode de notre podcast "Aux urnes citoyens!".

Quatrième invité de notre podcast spécial législatives, "Aux Urnes Citoyens!", le chef du Courant Patriotique Libre Gebran Bassil revient longuement sur la relation qui lie son parti au Hezbollah depuis 2006. Alors que la question des armes du parti pro-iranien est l’une des plus clivantes dans le pays, Gebran Bassil tente de jouer les équilibristes en prenant ses distances avec le Hezbollah sans pour autant rompre avec lui. "Les armes du Hezbollah, si elles sont mal utilisées, peuvent nuire à l’intérêt du Liban", dit-il en expliquant les nombreux points de divergences qu’il a avec le parti de Hassan Nasrallah. Concernant leurs convergences, il répond tout de go : "Israël". Le chef du CPL avait pourtant dit en 2017 qu’Israël n’était pas, pour son parti, "une cause idéologique", ce qui le différencie clairement du Hezbollah.

Comment justifie-t-il son alliance électorale avec le chef du parlement Nabih Berry, qu’il ne cesse de critiquer par ailleurs ? Quelle est sa position sur l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth, le 4 août 2020 ? Gebran Bassil répond aussi à ces questions et à bien d’autres encore dans ce long entretien.

"Bien sûr qu’on peut être président (même si on est sous sanctions américaines, NDLR), ça ne veut pas dire que je cherche à l’être mais ce ne sont pas les Etats-Unis qui décident qui doit être notre président", dit-il aussi, en réponse à une question. Le mandat de Michel Aoun doit prendre fin en octobre prochain et son gendre, sous sanctions américaines depuis novembre 2020, est officieusement l'un des candidats à la succession.

Le chef du CPL s'estime en outre "victime d’un grand complot international" qui vise à l’affaiblir. Concernant les armes du Hezbollah, il considère qu'elles peuvent nuire à l’intérêt de l’État tout en insistant sur le fait qu’il n’y a pas d’alliance entre lui et le Hezbollah mais une "entente politique".

Dans le cadre de ce podcast, le premier de L'Orient-Le Jour, des candidats issus de la société civile et des partis traditionnels vont confronter leur programme à nos questions. Notre parti pris, dans le cadre de ces grands entretiens, est d'aller en profondeur, d'explorer les programmes, les stratégies des différents interlocuteurs. Avec toujours la même règle : ni complaisance, ni agressivité.

Paula Yacoubian est la troisième invitée de notre podcast

Paula Yacoubian : "Nous avons besoin de chaque voix libre"

Charbel Nahas est le deuxième invité de notre podcast

Charbel Nahas : "La confrontation doit toucher la légitimité du système"

Samy Gemayel est le premier invité de notre podcast

Samy Gemayel à L’OLJ : « Nous sommes obligés de restructurer le système bancaire »

Toutes nos informations sur les législatives libanaises sont, aussi, rassemblées, sur notre minisite dédié.

Quatrième invité de notre podcast spécial législatives, "Aux Urnes Citoyens!", le chef du Courant Patriotique Libre Gebran Bassil revient longuement sur la relation qui lie son parti au Hezbollah depuis 2006. Alors que la question des armes du parti pro-iranien est l’une des plus clivantes dans le pays, Gebran Bassil tente de jouer les équilibristes en prenant ses distances avec le...
commentaires (41)

Ah bon ? Il vient de decouvrir que leurs armes puisent nuir a l'interet du pays ? Et qu'est ce qu'il va fair sur ce sujet?

hrychsted

23 h 05, le 04 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (41)

  • Ah bon ? Il vient de decouvrir que leurs armes puisent nuir a l'interet du pays ? Et qu'est ce qu'il va fair sur ce sujet?

    hrychsted

    23 h 05, le 04 mars 2023

  • Arrêter ces eculubrations SEUL VOTE UTILE : FL ou ACHARF RIFI aucune voix chrétienne, ni Sunnite, ni Druze (si possible) ne doit aller au tandem chiite ni a ces alliées, réveillez vous bon sang !

    Aboumatta

    16 h 32, le 21 avril 2022

  • EXCELLENTE INTERVIEW PUISQUE CELUI QUI POSE LES QUESTIONS A REUSSI A FAIRE DIRE A BASSIL QU'ON PEUT S'ALLIER A SON ENNEMI POUR GAGNER DES VOIX ET FAIRE PASSER DES CHRETIENS GRACE AUX VOIX CHIITES DE L' ENNEMI BERRY TOUT EN JURANT QUE CE CELA EST JUSTE POUR GAGNER LES ELECTIONS ET VOS AMBITIONS PRESIDENTIELLE ET PAS POUR SERVIR LE PAYS.VOUS NE VOUS RENDEZ MEME PAS COMPTE DES BETISES QUE VOUS VOULEZ FAIRE AVALER AU PEUPLE LIBANAIS. MR HOLA HO J'ESPERE QUE LE 15 MAI VOUS NE SEREZ PLUS DEPUTE VOUS MEME ET QUE LE CPL REUNI VOUS JETERA HORS DU PARTI POUR AVOIR RUINE LE CPL ET LE PAYS PAR VOS EXTRAVAGANCE ET VOTRE ALLIANCE CONTRE NATURE AVEC CEUX QUE VOUS NOMMEZ VOUS MEMES DES ENNEMIS LA VERITE: VOUS AVEZ EU VOTRE CHANCE , VOUS AVEZ DILAPIDE TOUTES LES OCCASIONS DE RENDRE AU LIBAN SA SPLENDEUR, SVP DISPARAISSEZ DE L'ARENE POLITIQUE ET LAISSER DE NOUVELLES PERSONNES REMONTER LE PAYS QUE VOUS AVEZ DEMOLI DE VOS PROPRES MAINS EN CONSEILLANT A VOTRE BEAU PERE DES POSITIONS NON LIBANAISES JUSTE POUR VOTRE AMBITON DEMESUREE. AU REVOIR MR HOLA HO

    LA VERITE

    12 h 28, le 21 avril 2022

  • "Le chef du CPL s'estime en outre "victime d’un grand complot international" qui vise à l’affaiblir. " La paranoia dans tous ses états!

    Georges MELKI

    11 h 59, le 21 avril 2022

  • Ah, quel homme ... il essaye de nous faire avaler des couleuvre, il nous prend pour des cons. Il n'est plus à une contradiction près, il vendrait son âme au diable pourvu qu'il puisse atteindre son objectif, remplacer le vieux sénile père du peuple... mafieux un jour mafieux toujours.

    Zeidan

    22 h 21, le 20 avril 2022

  • Qui écoute encore Bassil?

    Sami Farhat

    08 h 56, le 20 avril 2022

  • Nous découvrons le nouvel Anthonny Samrani qui brille de plus en plus à chaque papier et chaque interview dont il nous gratifie Merci à lui. Super interview très bien menée par lui ! Lors de cette interview l’ex-ministre était mal dans sa peau hésitant ne trouvant pas ses mots, son assurance a disparu, déstabilisé au point qu’il a perdu son Français qu’il n’a d’ailleurs jamais possédé. Il a cité les besoins des Libanais sans pour autant dire pourquoi il ne les a pas réalisés, alors qu’il avait tous les leviers de l’état entre les mains. Les trépidations de cette demie-portion me débectent. Il est capable de tout pour arriver à ses fins. Apparemment il n’aime pas le titre de Bof-fils, lol il a dit clairement Aoun est le chef de l’état et moi, je suis un homme politique hahaha il a repris la citation de Laurent Fabius à propos de Mitterrantd LUI c’est LUI et Moi c’est Moi hahaha ! autrement dit il ne faut pas confondre les torchons et les serviettes ! mais sans préciser s’il est le torchon ou … la serviette. Il finira comme serpillière de Amal/Hezbollah ! Une personne sans envergure sans charisme sans ambition pour le pays ne fera que du sur place tout sa vie. Celui qui n’avance pas recule et dégringole …A Dieu Bof-fils personne ne te regrettera !!!

    Le Point du Jour.

    23 h 17, le 19 avril 2022

  • Quelqu’un écoute-t-il encore ce ventriloque…??

    LeRougeEtLeNoir

    19 h 07, le 19 avril 2022

  • "… Gebran Bassil : Les armes du Hezbollah peuvent nuire à l’intérêt du Liban …" - Eurêka!

    Gros Gnon

    18 h 55, le 19 avril 2022

  • Excellente interview. C'est un as , aucune question ne le coince ! Génial et convainquant . Un vrai homme d'ETAT :

    Chucri Abboud

    17 h 29, le 19 avril 2022

  • On peut ne pas aimer l’individu,le trouver peu charismatique et à la limite antipathique, mais là où le bât blesse, c’est de le voir accepter cette entrevue avec l’OLJ, tribune, bien que neutre politiquement,, mais qui serait carrément anti-institutions et qui dénonce régulièrement dans ses éditoriaux le Hezbollah et les dérives du Président fort et de son gendre….ce n’est pas du courage, mais de l’arrogance et de la suffisance que de l’entendre répondre aux questions avec son accent lourd et dans un français peu châtié pour répéter les mêmes inepties et justifications stupides pour nous décrire ses échecs successifs et les avantages criminels de son association avec le tandem chiite…. Et lorsque Mr Samrani lui relevait à 2 où 3 reprises ses contradictions flagrantes, il avait comme seule réponse un sourire narquois en lui répondant qu’il ne l’avait pas compris et repartait dans des diatribes totalement absurdes…Si c’est comme ça qu’il pensait peut-être se refaire une virginité auprès des lecteurs éduqués et rationnels de l’OLJ, c’est d’un ratage garanti et il n’a fait que renforcer nos convictions d’avant: si ce triste sieur devient le prochain Président…y a plus qu’à plier bagages pour de bon!

    Saliba Nouhad

    15 h 30, le 19 avril 2022

  • Vu sa vacuité il n’ira pas loin. Il n’en vaut pas un commentaire tellement son insignifiance saute aux yeux.

    Le Point du Jour.

    15 h 29, le 19 avril 2022

  • Bien sûr que l'on peut se faire élire président de la République lorsqu'on est sous sanctions américaines surtout quand on peut faire tourner un pays sans budget, mdr......

    Christine KHALIL

    14 h 45, le 19 avril 2022

  • Je ne résiste pas à commenter les propos de cet individu: bien sûr qu’il peut être président du Liban en étant sanctionné par ?? puisque les corrompus voteront pour un corrompu chef. Concernant le complot international, c’est vrai Gebran est une personnalité de renommée internationale qui fait de l’ombre aux dirigeants de ce monde et c’est pour cela qu’ils complotent contre lui…pauvre Gebran, je le plains

    Karam Georges

    14 h 18, le 19 avril 2022

  • Il ne faut pas se poser de questions concernant ce lascar, les baltagis s’attirent et finissent par se rassembler. TOUJOURS

    Sissi zayyat

    12 h 44, le 19 avril 2022

  • SI ON ARRIVE A LA PRESIDENCE, QUE CE SOIT LE BACILLE OU LE FRANGIOTE, PAR DES VOTES CHRETIENS C,EST QU,IL N,Y A QUE DES MOUTONS STUPIDES ET ACHETES DANS LA COMMUNAUTE. MAIS SI ON ARRIVE PAR DES VOTES DE MERCENAIRES IRANIENS C,EST QUE LE PAYS EST UNE SATRAPIE PERSE AUX MAINS DES MERCENAIRES PERSES. MALHEUR ET MALEDICTION DANS LES DEUX CAS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 12, le 19 avril 2022

  • Oui bien sûr que la perversion est une trademark actuelle chez ce monsieur mais il est impératif de changer de trottoir lorsqu’on rencontre un pervers narcissique aussi foudroyant.

    Wow

    11 h 09, le 19 avril 2022

  • Le journaliste pose une question claire à M. Bassil : « (…) demain, vous pouvez faire tout ce que vous voulez, une seule réforme, ce serait laquelle? Qu’est-ce qui est le plus important pour vous aujourd’hui? » Au lieu de saisir la balle au vol et de répondre promptement au journaliste en trouvant que l’occasion est parfaite pour qu’il exprime ses idées, son programme, le cas échéant, montrant ainsi qu’il a déjà longuement réfléchi au sujet en disant, par exemple : Ma réforme sera globale et rapide. Nous n’avons pas de temps à perdre. Je donnerai la priorité à la stabilisation de la situation financière et monétaire et à la protection des fonds des déposants, ce qui redonnera de l’espoir aux Libanais et stimulera l’économie, etc. » Non. Rien de tel. Rien de clair. On l’entend marmonner que chaque segment de la population a ses propres revendications alors qu’il avait une occasion idéale pour exprimer son propre calendrier. Il semble étonné que le journaliste lui ait demandé de dire sa priorité, son unique réforme et lui demande s’il est sûr de la question qu’il lui pose! Le verbe est mou, flasque, manque de fermeté et de clarté. On est déçu après avoir écouté M. Bassil. Nous restons sur notre faim. Je ne suis pas partisan de M. Hassan Nasrallah et ne partage pas son idéologie, mais j’admire la force de son verbe et la clarté de son discours.

    Hippolyte

    10 h 51, le 19 avril 2022

  • Cher Gebran. C'est vrai que ta lutte est la bonne lutte. Et que ta croisade anti Berri est juste. Mais ta legalisation de la milice Iranienne est absolument impardonable. On votera contre toi.

    ..... No comment

    10 h 48, le 19 avril 2022

  • En géneral ce journal (l'OLJ) est très négatif pour Gebran Bassil donc c'est pourtant correct de Gebran Bassil et aussi courageux et correct de la part de l'OLJ d'au moins faire un podcast/interview et de se parler meme si il y a visiblement des désaccords.

    Stes David

    10 h 10, le 19 avril 2022

  • Ces discours deviennent surreels, tragicomiques. Ah si il existait des expressions qui mesurent notre degout, assez puissantes, pour decrire ces characteres nefastes......

    Sabri

    05 h 41, le 19 avril 2022

  • Tres mauvais interview

    Zampano

    04 h 26, le 19 avril 2022

  • M. Bassil accuse sans ambages certains partis (un en particulier) d'acheter des voix de Libanais. S'il est en mesure de le démontrer, il devrait le faire. Dans le cas contraire, il s'agirait de diffamation. Cette dernière est uniquement une qualification pour les politiques libanais, pas une infraction pénale puisqu'on ne peut toucher aux politiques au Liban n'est-ce pas? M. Bassil justifie notamment le fait que le Hezbollah ait des armes car les USA n'aident pas assez l'armée libanaise et aident Israël. Il faudrait en effet inviter l'Iran à remplacer les USA pour aider notre vaillante armée. Vraiment quel dommage que Michel Aoun soit relativement âgé, son bras droit (et gauche sans oublier les jambes) n'est pas à la hauteur des grands personnages qui ont marqué l'histoire du Liban

    Georges Olivier

    00 h 25, le 19 avril 2022

  • Dreams are Dreams Monsieur Bassil. Vous qui savez tout vous pourriez quand même informer ce pauvre peuple libanais des raisons qui ont pousser les US a vous mettre sous sanctions. Très probablement , entre autre , les affaires des barges génératrices loués a la Turquie du temps de votre mandant . Les sanctions ne tombent pas sans raison.

    DRAGHI Umberto

    23 h 12, le 18 avril 2022

  • Oui mais non.

    Chris G.

    22 h 37, le 18 avril 2022

  • La loi électorale actuelle a travesti les valeurs démocratiques. Les "alliances" sans programme politique consensuel défini d'avance est un non sens, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    Desperados

    22 h 34, le 18 avril 2022

  • Il ne s’agit pas de sanctions mais de d’incompétence manifeste. D’un autre côté s’il fallait être compétent pour devenir président au Liban, on l’aurait déjà su … vivent les bananes …

    Ayoub Elie

    22 h 14, le 18 avril 2022

  • Je l’ai tellement retournée Qu’elle craque de tous cotés A la prochaine revolution Je retourne mon

    Dubitatif

    22 h 13, le 18 avril 2022

  • Non on ne peut être président du Liban si on est sous sanctions US- a moins d etre L Iran, La Syrie ou la Coree du Nord

    KARIM GHAZZAOUI

    21 h 49, le 18 avril 2022

  • C’est Pâques, je vais être sympa et ne pas commenter…

    Gros Gnon

    21 h 36, le 18 avril 2022

  • Tu te fourres le doigt dans l’œil.. Disparais au plus vite! Ce sera mieux pour toi et pour le Liban. Et rappelles-toi, combien le public t’aimes. Il t’a dédié une chanson !

    LeRougeEtLeNoir

    21 h 34, le 18 avril 2022

  • Incroyable. Avec tous ses échecs catastrophiques durant 6 ans, il a la hardiesse de vouloir recommencer ! Mais, il semble qu'il a été contaminé par les dictateurs actuels.

    Esber

    21 h 29, le 18 avril 2022

  • Parfois, l'effronterie de nos gamins et leur sans-gêne réussissent à nous faire rire...même dans des circonstances difficiles, pour ne pas dire...tragiques ! - Irène Saïd

    Irene Said

    21 h 27, le 18 avril 2022

  • Bien sûr qu'il peut devenir président... on a eu du mégalomane 1, du castré au temps du syrien et puis du mégalomane 2...alors, pourquoi pas ?

    Wlek Sanferlou

    21 h 26, le 18 avril 2022

  • Faux capitaine (marionette) qui coule et veut faire couler le navire (pays) avec lui.

    Ramy Paul Kiwan

    21 h 15, le 18 avril 2022

  • Son culot m épate

    Lina Daher

    21 h 15, le 18 avril 2022

  • Dommage, tres mauvais interview, au lieu de focaliser en profondeur les failles de basil (ce qui aurait ete facile), on l'a laisse embobiner notre correspondant.

    Zampano

    20 h 54, le 18 avril 2022

  • Mr Bassil veut rejoindre le club restreint des chefs d'etats sous sanctions qui compte deja des personnalites marquantes du siecle tels Kim Jong Un ou le dictateur Birman Ming Aung Hlaing.

    Michel Trad

    20 h 48, le 18 avril 2022

  • Chante toujours, tu auras une cage neuve,,,,, avec de solides barreaux.

    Christine KHALIL

    19 h 41, le 18 avril 2022

  • ouf...il est toujours la?

    Marie Claude

    19 h 37, le 18 avril 2022

  • Il fallait juste maintenir une distanciation d'au moins 2 mètres, non seulement politique, mais aussi sanitaire.

    Ronald Barakat

    19 h 27, le 18 avril 2022

Retour en haut