Rechercher
Rechercher

Politique - Podcast

Paula Yacoubian : "Nous avons besoin de chaque voix libre"

La députée issue de la société civile est la troisième invitée de notre podcast consacré aux législatives libanaises : "Aux urnes citoyens !"

Paula Yacoubian :

Paula Yacoubian est l'invitée du troisième épisode de notre podcast spécial législatives libanaises "Aux urnes citoyens!"

Seule candidate de la société civile a avoir été élue en 2018, la député de Beyrouth, Paula Yacoubian estime que le scénario sera tout autre lors du scrutin du 15 mai prochain.

Troisième invitée de notre podcast "Aux Urnes Citoyens" consacré aux législatives libanaises, Paula Yacoubian estime que les “forces de l’opposition ont aujourd’hui besoin de chaque voix libre”. "Beaucoup de gens viennent nous dire que nous avions raison en 2018”, dit-elle aussi.

Quel bilan tire-t-elle de son passage à l’Assemblée ? Pense-t-elle qu’il soit possible de changer le système de l’intérieur ? Pourquoi les mouvements de l’opposition n’ont-ils pas construit un seul grand parti qui pourrait réunir toutes les forces ? Les réponses sont dans notre podcast.

(A noter que cette émission a été tournée avant la constitution finale des listes électorales qui a abouti à de nombreuses divisions au sein des forces de la contestation, notamment à Beyrouth I)

Dans le cadre de ce podcast, le premier de L'Orient-Le Jour, des candidats issus de la société civile et des partis traditionnels vont confronter leur programme à nos questions. Notre parti pris, dans le cadre de ces grands entretiens, est d'aller en profondeur, d'explorer les programmes, les stratégies des différents interlocuteurs. Avec toujours la même règle : ni complaisance, ni agressivité.

Retrouvez, ici, le deuxième épisode de notre podcast

Charbel Nahas : "La confrontation doit toucher la légitimité du système"

Retrouvez, ici, le premier épisode de notre podcast

Samy Gemayel à L’OLJ : « Nous sommes obligés de restructurer le système bancaire »

Et pour une information complète -analyses, décryptages, repères- sur les législatives de mai, rendez-vous sur notre site dédié.

Et notre dossier spécial consacré aux forces de l'opposition est ici




Seule candidate de la société civile a avoir été élue en 2018, la député de Beyrouth, Paula Yacoubian estime que le scénario sera tout autre lors du scrutin du 15 mai prochain. Troisième invitée de notre podcast "Aux Urnes Citoyens" consacré aux législatives libanaises, Paula Yacoubian estime que les “forces de l’opposition ont aujourd’hui besoin de chaque voix libre”....
commentaires (5)

Le « laissez-nous le temps de nous unifier » me reste quand-même en travers de la gorge, même si Mme Yacoubian a la délicatesse de reconnaître que le Liban a besoin qu’on travaille pour lui en urgence. Depuis 2019 trois longues années noires se sont écoulées, et les partisans du kellon ya3né kellon n’ont fait qu’étaler leurs querelles d’égo plutôt que de progresser vers l’unification. Seule une lutte commune sur le terrain pour un objectif commun concret et réalisable aurait pu unifier les partisans du kellon ya3né kellon. Il y avait un objectif tout désigné: anticiper les législatives. C’est vers décembre 2019 que tout a basculé, lorsque chaque groupe a préféré manifester pour son propre objectif individuel allant de la protection des animaux à l’abolition du confessionnalisme politique en passant par la défense des droits des LGBT, et que personne n’a voulu manifester pour demander des législatives anticipées. Les partisans du kellon ya3né kellon ont montré le même orgueil que les partis au pouvoir. Et l’orgueil est la racine de tous les vices. Donc celui qui est déjà égoïste avant d’être au pouvoir finira très certainement corrompu une fois au pouvoir. Il n’y a au Liban qu’un seul parti qui a déjà été au pouvoir (enfin plutôt qui a récupéré les miettes de pouvoir qu’on a bien voulu lui laisser) et qui de l’aveu de tous même de ses plus grands détracteurs n’a jamais versé dans la corruption. Je fais bien plus confiance à ce parti qu’aux partisans du kellon ya3né kellon.

Citoyen libanais

14 h 24, le 07 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Le « laissez-nous le temps de nous unifier » me reste quand-même en travers de la gorge, même si Mme Yacoubian a la délicatesse de reconnaître que le Liban a besoin qu’on travaille pour lui en urgence. Depuis 2019 trois longues années noires se sont écoulées, et les partisans du kellon ya3né kellon n’ont fait qu’étaler leurs querelles d’égo plutôt que de progresser vers l’unification. Seule une lutte commune sur le terrain pour un objectif commun concret et réalisable aurait pu unifier les partisans du kellon ya3né kellon. Il y avait un objectif tout désigné: anticiper les législatives. C’est vers décembre 2019 que tout a basculé, lorsque chaque groupe a préféré manifester pour son propre objectif individuel allant de la protection des animaux à l’abolition du confessionnalisme politique en passant par la défense des droits des LGBT, et que personne n’a voulu manifester pour demander des législatives anticipées. Les partisans du kellon ya3né kellon ont montré le même orgueil que les partis au pouvoir. Et l’orgueil est la racine de tous les vices. Donc celui qui est déjà égoïste avant d’être au pouvoir finira très certainement corrompu une fois au pouvoir. Il n’y a au Liban qu’un seul parti qui a déjà été au pouvoir (enfin plutôt qui a récupéré les miettes de pouvoir qu’on a bien voulu lui laisser) et qui de l’aveu de tous même de ses plus grands détracteurs n’a jamais versé dans la corruption. Je fais bien plus confiance à ce parti qu’aux partisans du kellon ya3né kellon.

    Citoyen libanais

    14 h 24, le 07 mai 2022

  • Bravissimo….Foncez ! Good luck and Blessings

    Rita Selouan

    23 h 27, le 13 avril 2022

  • Très bel échange et cela fait plaisir pour une fois d'avoir une politique qui parle de mesures concrètes. Dommage qu'on n'ait pas le temps et l'espace d'évoquer les mesures que l'on souhaite adopter. Bon courage à Madame Yacoubian!

    Georges Olivier

    23 h 20, le 13 avril 2022

  • WOUAAAHH !!! C’est le cri du cœur…32minutes 39 secondes de pur bonheur. Merci à Mr Anthony Samrani pour cette interview très bien menée, qui nous a permis de découvrir Madame Paula Yacoubian ! elle nous a éclairé sur ses intentions politiques ainsi que sur son travail effectué pour le bien-être des Libanais. Porte étendard du Liban, Phare de la Vraie résistance pacifique, une LEADER NATURELLE humble et spontanée, elle mène un combat sans ménager ses forces ni personne avec des mots justes et une volonté inébranlable ! Pugnace elle met les points sur les i, expliquant calmement mais fermement ce qu’elle ressent au plus profond de ses NOBLES sentiments. Je crois aux gestuelles lors d’une interview de cette qualité, elle a fermé le poing plusieurs fois en martelant des mots forts et en s’opposant à l’obscurantisme ambiant de la classe politique d’où qu’il vienne. N’a pas ménagé la chèvre et le chou, appelant un chat un chat sans détour ni crainte. A ce jour personne n’a fait mieux ou même aussi bien ! Voilà la personnalité qu’il nous faudrait pour la Présidence du pays ! Elle est explicite avec sa douceur naturelle et sa féminité, elle va au fond des choses, n’occulte aucune question, prend le taureau par les cornes et fonce à fond la caisse. Regardez sa position assise, ses bras ne sont PAS ballants elle n’est PAS affalée, mais prête à bondir pour agir, et s’exprime haut et fort sans aucune hésitation. Contrairement à d’autres qui s’expriment par onomatopées…

    Le Point du Jour.

    23 h 10, le 13 avril 2022

  • ouiiii jl'adore

    Elementaire

    20 h 50, le 13 avril 2022

Retour en haut