Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Arrestation de Raja Salamé, frère du gouverneur de la BDL, pour des accusations de blanchiment d'argent et de fraude

L'arrestation a été ordonnée par la juge Ghada Aoun, après l'interrogatoire du frère de Riad Salamé.

Arrestation de Raja Salamé, frère du gouverneur de la BDL, pour des accusations de blanchiment d'argent et de fraude

Le palais de Justice de Baabda, au Liban, où Raja Salamé a été arrêté, le 17 mars 2022. Photo REUTERS/Ahmad al-Kerdi

Après avoir été entendu jeudi par la procureure générale près la Cour d’appel du Mont-Liban Ghada Aoun, dans le cadre d’une affaire de transferts suspects de plus de 330 millions de dollars, Raja Salamé, frère du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, a été arrêté.

Son arrestation a eu lieu sur ordre de la juge, « après l’avoir interrogé pendant trois heures en présence de son avocat », a précisé à l’AFP une source judiciaire sous couvert d’anonymat. Le dossier de Raja Salamé a été confié au juge d’instruction qui va enquêter sur les « crimes de blanchiment d’argent, de fraude et d’enrichissement illicite, entre autres allégations », a affirmé cette même source.

Lire aussi

Une partie de l'ABL envisage la grève pour obtenir une loi de contrôle des capitaux

Les transferts dont il s’agit auraient été effectués dans le cadre d’un contrat de courtage sur des eurobonds et des bons du Trésor signé entre la Banque du Liban et Forry Associates Ltd, une société enregistrée aux îles Vierges britanniques en 2001, et dont Raja Salamé est le bénéficiaire économique. Mi-février, l’agence Reuters dévoilait qu’il s’agit de « quatre contrats entre la BDL et une banque commerciale libanaise, datant de 2004 à 2014 », en fonction desquels cette dernière s’engageait à payer une commission équivalente à 3/8e de 1 % (0,375 %) sur des achats de certificats de dépôt du gouvernement de « plusieurs millions de dollars ».

En parallèle, deux autres investigations, l’une au Liban menée par le procureur adjoint près la Cour de cassation Jean Tannous, et l’autre menée en Suisse par le ministère public de la Confédération helvétique (MPC), s’intéressent aussi spécifiquement à ces transferts suspects effectués à partir d’un compte de la BDL entre 2002 et 2014 (et quelques transferts en 2015) vers un compte de HSBC Private Bank (Suisse).

Lire aussi

La BDL loue des bureaux parisiens auprès d'une ex-compagne de Riad Salamé

Contacté par Reuters, le gouverneur Riad Salamé avait affirmé il y a un mois que les commissions figurant dans ces contrats étaient transparentes et approuvées par le conseil d’administration de la Banque du Liban, et que personne n’avait émis de plainte à l’époque.

En novembre 2021, il avait mis en avant les résultats d’un audit personnel commandé par ses soins au cabinet d’audit BDO Semaan, Gholam & Co, qui avait notamment examiné ces fameux transferts. Le rapport, qui n’a pas été transmis à la presse, stipule, selon le gouverneurs qu’une « tierce partie » aurait déposé les « montants dans le compte de compensation à la BDL » (clearing account), et que les frais et les commissions auraient eux aussi été payés par ce tiers. Cela prouve, selon lui, que « pas un seul sou public n’a été utilisé pour payer » Forry.

Lire aussi

Qui veut la peau de Riad Salamé ?

Outre l’affaire Forry, Riad Salamé fait l’objet d’enquêtes en Suisse, en France, au Luxembourg et au Liechtenstein entre autres pour soupçons de « détournement de fonds » et de « blanchiment d’argent ». Il avait aussi fait l’objet d’une interdiction de voyager émise par la juge Ghada Aoun. Le gouverneur a d’ailleurs été convoqué par la juge, mais n’a jamais comparu devant elle.


Après avoir été entendu jeudi par la procureure générale près la Cour d’appel du Mont-Liban Ghada Aoun, dans le cadre d’une affaire de transferts suspects de plus de 330 millions de dollars, Raja Salamé, frère du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, a été arrêté.Son arrestation a eu lieu sur ordre de la juge, « après l’avoir interrogé pendant trois heures en...

commentaires (19)

YALLA,TERMINEZ LE CLEANING, GHADA! YOUR job.

Marie Claude

21 h 23, le 18 mars 2022

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • YALLA,TERMINEZ LE CLEANING, GHADA! YOUR job.

    Marie Claude

    21 h 23, le 18 mars 2022

  • Les commentaires sont souvent plus éloquents que l’article sur la situation morale de notre société. Et si la solution était que tous les juges et procureurs de tous bords fassent leur travail ??

    Sam

    17 h 33, le 18 mars 2022

  • Ghada va sûrement decouvrir que les salèmès étaient les cervaux derrière la guerre de 67, l'arrivée des armées de palestiniens de jordanie, de la guerre libanaise, de l'invasion syrienne, de l'invasion israélienne, des assassinats multiples de leaders libanais, de l'invasion de 2006 suivie de " Damm law kountou aflame...", de la destruction de l'infrastructure de l'état sous toutes ses formes, de la mainmise sur la justice etc. En somme Belzebul lui même n'aurait pas été aussi puissant que ça...

    Wlek Sanferlou

    15 h 32, le 18 mars 2022

  • L,ANESSE EN FRAPPANT DES COUPS DE PIEDS L,ANON DE LA GRANDE HERDE DES ANES CROIT AVOIR SERVI A MOITIE SON ANIER CAR LE BAUDET VISE LUI ECHAPPE ENCORE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    11 h 16, le 18 mars 2022

  • Une justice sélective n’est pas une justice ! Nous ne pourrions malheureusement aspirer à une vraie justice qu’en se débarrassant de l’emprise politique sur le système judiciaire!

    Skaff Soumaya

    10 h 20, le 18 mars 2022

  • La justice suppose bien toujours un rapport D ÉGALITÉ , que l’on considère cette égalité comme arithmétique ou proportionnelle. En outre, le juste établissement des rapports politiques et sociaux implique nécessairement et fondamentalement le strict respect de LÉGALE liberté entre les hommes….. Procedure dilatoire ou abusive !!! Seul L avenir proche nous le dira .. l on s attend quand même à ce que le juge motive publiquement une décision probante ..…

    Menassa Antoine

    08 h 31, le 18 mars 2022

  • Alors Salâmé passera-t-il à l’étale suivant en dénonçant tous ses complices ou acceptera -il de tomber seul et de faire tomber toute sa famille et amis pour conserver sa tête. Son silence jusque là est plus que louche.

    Sissi zayyat

    22 h 22, le 17 mars 2022

  • A quand tous les autres ?

    TrucMuche

    20 h 34, le 17 mars 2022

  • Est-ce que tout cela est réellement de la justice ? Et s'il arrive que des manipulations sont derrière cette activité acharnée de certains juges, contestés par d'autres, comment tout ça peut être bénéfique pour les déposants lésés ?

    Esber

    20 h 28, le 17 mars 2022

  • Il ne faut pas s'arrêter à un voleur mais attaquer les autres aussi et les JETER en prison et surtout soutirer les informations pour récuperer l'argent des déposants et VITE

    Georges Zehil Daniele

    20 h 04, le 17 mars 2022

  • La chute d’un criminel en col blanc est imminente. Vivement la scène finale !

    JoNad

    19 h 54, le 17 mars 2022

  • Enfin le début de l'effet dominos, ou juste un règlement de compte politique de plus ?

    Pandora

    19 h 06, le 17 mars 2022

  • Si cette fois la Justice va toucher touts les grands chapeaux ce serait un bon pas sinon ce serait une justice à la libanaise ou vengeance tribale .

    Antoine Sabbagha

    18 h 20, le 17 mars 2022

  • Bien fait ... C'est au tour de Hanna et Cie

    Emile G

    17 h 49, le 17 mars 2022

  • Il suffit qu'un mafieux tombe, les autres suivront.

    Achkar Carlos

    17 h 45, le 17 mars 2022

  • L,ADAGE DIT QUE L,ANESSE SOUS L,IMPULSION ET POUR LE PROFIT DE SON ANIER CHOISIT ET DONNE DES COUPS DE PIEDS AU SEUL ANON D,UNE HERDE DE GROS ANES.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    17 h 45, le 17 mars 2022

  • Les têtes vont tmber EN CASCADE tres bientôt : Nous allons savoir où tout l'argent des déposants à été transféré juste après la pseudo-révolution !

    Chucri Abboud

    17 h 19, le 17 mars 2022

  • Les beneficiaires des commissions versees lors de la souscription des bons du tresor etaient Forry et 6 autres societes. Pourquoi on ne parle pas des autres ? Seraient elles la propriete de canailles politichiennes par hazard ? Il ne suffira pas d'accabler Riad Salame et son frere Raja, il faudra aussi se saisir de leur protecteurs mafieux du pouvoir politique.

    Michel Trad

    17 h 13, le 17 mars 2022

  • On pourrait aussi enquêter sur l'affaire des commissions des barges Karadeniz?

    Gros Gnon

    17 h 08, le 17 mars 2022

Retour en haut