Rechercher
Rechercher

Environnement - Tempête

Des plages recouvertes de neige, le froid s'installe au Liban

De nombreuses routes bloquées à travers le territoire.

Des plages recouvertes de neige, le froid s'installe au Liban

Une plage de Jbeil recouverte de neige, le 27 janvier 2022. Photo Clara El Kouba

Le Liban, frappé par une vague de froid, s'est réveillé jeudi matin avec des scènes rares de chutes de neige sur le littoral, alors que le reste du pays subissait de fortes intempéries qui se poursuivent depuis plusieurs jours. La photo de la neige recouvrant les plages de Jbeil et son port faisait le tour du pays et des réseaux sociaux.

Le port de Jbeil recouvert de neige, le 27 janvier 2022. Photo fournie par notre correspondant Michel Hallak

Sur le littoral, les pluies torrentielles ont fait déborder des rivières, provoquant des dégâts dans des serres. Le trafic maritime était également paralysé par des eaux fortement agitées tout comme l'activité des pêcheurs dans le port de Abdé pour le dixième jour consécutif.

Dans le Nord, un épais manteau neigeux de plus d'un mètre et demi a recouvert la vallée de la Qamouaa dans le Akkar. Les localités de Fneideq et Akkar el-Atika se sont retrouvées enneigées avec près de 80 centimètres de poudreuse. Les routes des localités du Akkar situées à plus de 500 mètres d'altitude étaient inaccessibles ce matin en raison du verglas, dû aux températures nettement plus basses que la moyenne saisonnière. Le ministère des Travaux publics et la Fédération des municipalités de la région sont intervenus, dès 5h du matin, pour rouvrir certaines routes. 

Routes entièrement bloquées
Les routes reliant le Akkar à la Békaa ont également été entièrement bloquées par de la neige tombée en abondance par endroits avec plus de 5 mètres d'épaisseur dans les villages situés à plus de 1.000 mètres d'altitude, notamment au niveau des axes de Fneideq-Qamouaa-Hermel et Qamoua-Chanbouq-Qobeyat.

Des terrains agricoles au Liban-nord inondés par les pluies, le 27 janvier 2022. Photo envoyée par notre correspondant Michel Hallak

Dans le village de Douma (caza de Batroun), la Défense civile a soigné un homme âgé coincé chez lui en raison des chutes de neige, et qui n'arrivait pas à se rendre à l'hôpital pour traiter des brûlures au second degré, selon la chaîne LBCI. Et plus au nord, à Bécharré, un bâtiment abandonné s'est écroulé en fin de journée en raison de l'accumulation de neige, faisant des dégâts uniquement matériels, selon l'Ani.

Dans la Békaa, un épais manteau de neige a recouvert nombre de localités, dépassant un mètre d'épaisseur dans certains villages, notamment à Yammouné, rapporte notre correspondante dans la région Sarah Abdallah. L'accès à plusieurs villages a été bloqué et les écoles publiques et privées ont fermé leurs portes. Selon notre correspondante dans la région, les chutes de neige ont en outre poussé des hyènes à s'approcher de zones habitées de la Békaa, notamment dans les alentours des villages de Nabi Chiit, Khader, Hourtaala, Brital et Taybé. Une association environnementale de la région de Rachaya a recommandé aux habitants de ces régions d'éviter tout contact avec ces animaux, de ne pas essayer de les nourrir et de prévenir les autorités si des hyènes sont observées près des habitations.

Le lac de Qaraoun recouvert de neige, le 27 janvier 2022. Photo fournie par notre correspondante Sarah Abdallah

Egalement dans la plaine de la Békaa, des campements de réfugiés syriens à Marj, Saadnayel et Taanayel ont été endommagés. La situation est particulièrement critique à Ersal, localité plantée à 1.400 mètres dans les montagnes et où vivent des dizaines de milliers de réfugiés syriens. "La plupart des gens ici ne peuvent payer le fioul pour se chauffer", a résumé à l'AFP le président du conseil municipal, Bassel Hojeiri. Plus de quarante familles de réfugiés ont également été évacuées de certains camps de réfugiés dans le Akkar, après que leurs tentes se sont retrouvées inondées, rapporte notre correspondant Michel Hallak. Des volontaires de la Croix-Rouge libanaise ont aidé à ces évacuations temporaires et fourni des couvertures aux réfugiés.

Dans le Sud, une averse de grêle qui s'est abattue sur plusieurs villages a provoqué des accidents de la route et endommagé des plantations. La neige a recouvert les villages situés à plus de 600 mètres d'altitude. Plusieurs magasins et habitations ont en outre été inondés par les pluies torrentielles. Le port de Saïda, lui, reste fermé depuis la veille, tout comme les écoles de la région. Les municipalités ont appelé les habitants à ne sortir qu'en cas de besoin, alors que la Défense civile s'active pour le deuxième jour consécutif à rouvrir les routes. 

Suivant l'évolution de la tempête, le président de la République a demandé aux autorités compétentes d'assurer les besoins vitaux des habitants des régions situées en hauteur et d'œuvrer à la réouverture des routes.


Le Liban, frappé par une vague de froid, s'est réveillé jeudi matin avec des scènes rares de chutes de neige sur le littoral, alors que le reste du pays subissait de fortes intempéries qui se poursuivent depuis plusieurs jours. La photo de la neige recouvrant les plages de Jbeil et son port faisait le tour du pays et des réseaux sociaux. Le port de Jbeil recouvert de neige, le 27 janvier...

commentaires (1)

Ce doit être le réchauffement climatique…

Gros Gnon

11 h 35, le 27 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Ce doit être le réchauffement climatique…

    Gros Gnon

    11 h 35, le 27 janvier 2022

Retour en haut