Rechercher
Rechercher

Économie - Crise au Liban

Le prix du pain grimpe de 20 %

Le grand paquet de pain blanc vendu dès jeudi en boulangerie à 12 000 livres (contre 9 500 livres auparavant), pour un poids minimal de 1 050 grammes, contre 1 095 grammes.

Le prix du pain grimpe de 20 %

Les paquets de pain ont vu leurs prix augmenter et leurs poids diminuer. Photo M.A.

Le ministère de l’Économie et du Commerce a augmenté mercredi le poids des trois paquets de pain libanais, en raison notamment des fluctuations du taux de change sur le marché parallèle, qui est passé en une semaine de près de 28 000 livres pour un dollar à plus de 33 000 livres mardi, avant de se stabiliser autour des 32 000 livres mercredi, et de l’augmentation des prix des carburants annoncée mardi.

La dernière modification des tarifs datait de début décembre, période durant laquelle plusieurs syndicats de boulangers ont à maintes reprises demandé une augmentation des prix de vente, pointant du doigt la hausse des prix du carburant, à l’image du diesel et du mazout qui sont consommés par les générateurs privés, le palliatif le plus répandu au rationnement imposé par Électricité du Liban.

Lire aussi

Soubresauts de la livre, flambée des carburants, menaces sur le pain : journée banale dans un Liban infernal

Dans sa nouvelle tarification, le ministère a supprimé les prix de vente destinés aux commerces, qu’il avait institués en avril dernier, indiquant que le prix de vente en boulangerie est à présent le même que celui vendu aux commerçants et intermédiaires, tout en précisant que les profits ne doivent pas dépasser les niveaux prévus par la loi, sans fournir plus de détail.

Dès jeudi, le grand paquet de pain blanc sera donc vendu en boulangerie à 12 000 livres (contre 9 500 livres auparavant), mais pour un poids minimal de 1 050 grammes, contre 1 095 grammes, constituant une augmentation de 24,09 %. Le paquet moyen, dont le poids minimum a diminué de 40 grammes pour atteindre 835 grammes, se vend, lui, en boulangerie à 10 000 livres (contre 8 000 livres), soit une hausse de 30,99 %. Quant au petit paquet de pain, il se vend à présent à 6 000 livres (contre 5 000 livres et 5 500 livres respectivement), pour un poids minimal en baisse de 30 grammes (345 grammes, contre 375 grammes la semaine dernière), constituant une hausse de 30,43 %. À noter qu’au kilo, c’est le grand paquet qui est le moins cher, suivi par le moyen et par le petit.

Outre le taux de change et le prix des carburants sur le marché local, les prix du pain se basent également sur les cours mondiaux du blé, dont les importations sont toujours subventionnées à 100 % au taux de change officiel de 1 507,5 livres pour un dollar par la Banque du Liban. Les prix du sucre, de la levure, du sel et du sac plastique entrent également dans cette tarification. Avant la crise, les tarifs des deux paquets de pain, le petit et le moyen, étaient fixés à 1 000 livres et 1 500 livres respectivement. 


Le ministère de l’Économie et du Commerce a augmenté mercredi le poids des trois paquets de pain libanais, en raison notamment des fluctuations du taux de change sur le marché parallèle, qui est passé en une semaine de près de 28 000 livres pour un dollar à plus de 33 000 livres mardi, avant de se stabiliser autour des 32 000 livres mercredi, et de l’augmentation des prix des...

commentaires (1)

DE 9500 A 12000 CA FAIT UNE AUGMENTATION DE 26,32PCT PLUS LA DIFFERENCE DU POIDS ON VA VERS UNE AUGMENTATION DE 30PCT. ILS FONT TOUTES LES COMBINES POUR AFFAMER PLUS LES DEJA AFFAMES. AU KAZAKHSTAN L,AUGMENTATION DU PRIX DE LA BENZINE A RESULTE EN UNE REVOLUTION. ICI ON BAISSE LA TETE, ON MURMURE, ON SE PLAINT ET ON CONTINUE.

PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

18 h 43, le 12 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • DE 9500 A 12000 CA FAIT UNE AUGMENTATION DE 26,32PCT PLUS LA DIFFERENCE DU POIDS ON VA VERS UNE AUGMENTATION DE 30PCT. ILS FONT TOUTES LES COMBINES POUR AFFAMER PLUS LES DEJA AFFAMES. AU KAZAKHSTAN L,AUGMENTATION DU PRIX DE LA BENZINE A RESULTE EN UNE REVOLUTION. ICI ON BAISSE LA TETE, ON MURMURE, ON SE PLAINT ET ON CONTINUE.

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    18 h 43, le 12 janvier 2022

Retour en haut