Rechercher
Rechercher

Société - Scandale

Les patients du centre Santa Maria seront accueillis par l’Hôpital de la Croix

Les patients du centre Santa Maria seront accueillis par l’Hôpital de la Croix

Les ministres Firas Abiad et Hector Hajjar au cours de leur visite d’inspection au centre de soins psychiatriques Santa Maria. Photo DR

Les patients du centre d’hébergement psychiatrique Santa Maria, à Ras Osta (Jbeil), fermé par décision du ministre de la Santé Firas Abiad le 19 novembre, seront accueillis par l’Hôpital de la Croix, géré par les religieuses de la Croix, apprend-on de source ministérielle. L’hôpital a déjà donné son accord pour l’accueil de 67 hommes et de 17 femmes, confirme une source proche de ce dossier. Il n’y aurait pas d’autre solution, semble-t-il, après la décision de fermeture des deux centres psychiatriques de Ras Osta et Halate (Jbeil), en raison du « traitement inhumain » infligé, selon la même source, aux pensionnaires (malnutrition et conditions hygiéniques déplorables) par les responsables des deux centres.

On sait que la résiliation des contrats passés avec ces deux centres a été décidée après une rapide visite d’inspection effectuée conjointement par les ministres de la Santé et des Affaires sociales, Firas Abiad et Hector Hajjar, suite au scandale provoqué par des images tournées dans l’établissement par un journaliste. Le ministre de la Santé avait également résilié les contrats des deux médecins qui avaient été désignés par le ministère de la Santé publique pour superviser les centres.

Lire aussi

Hector Hajjar à L’OLJ : La majorité de nos institutions sociales sont en mode survie

On apprend en outre que M. Abiad a demandé que le rapport qu’il a établi sur le centre de Ras Osta soit considéré comme une demande d’ouverture d’une information judiciaire dont se saisirait le ministère public, pour demander des comptes et prendre les mesures appropriées contre le propriétaire du centre et toute autre personne concernée, pour sa gérance qu’il juge « scandaleuse ».

« Il semble clair que la situation inacceptable constatée était une situation chronique, et qu’elle durait depuis longtemps », précise à ce sujet M. Abiad. Certes, le ministre a reconnu clairement que le non-paiement des subventions par l’État (depuis deux ans, NDLR) a eu un impact négatif sur le centre Santa Maria, comme sur d’autres centres, ce qui s’est traduit par une défaillance du service, mais il a vite ajouté que les difficultés financières ne justifient en aucun cas les conditions inhumaines qui y régnaient.

Un délai d’un mois a été accordé à une délégation du ministère de la Santé pour inspecter tous les centres de soins hospitaliers qui s’occupent de santé mentale et de s’assurer que ce qui se passait au centre Santa Maria « n’a pas cours dans d’autres endroits ».


Les patients du centre d’hébergement psychiatrique Santa Maria, à Ras Osta (Jbeil), fermé par décision du ministre de la Santé Firas Abiad le 19 novembre, seront accueillis par l’Hôpital de la Croix, géré par les religieuses de la Croix, apprend-on de source ministérielle. L’hôpital a déjà donné son accord pour l’accueil de 67 hommes et de 17 femmes, confirme une source...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut