Rechercher
Rechercher

Politique - 13 Octobre 1990

Bassil ratisse large dans ses attaques : Geagea, Berry et le Hezbollah dans son viseur

Des militants du Courant patriotique libre rassemblés à Nahr el-Mott pour le 31e anniversaire de la bataille du 13 octobre 1990, date de l'assaut des troupes syriennes contre le palais présidentiel de Baabda où se trouvait à l'époque le général Michel Aoun.

Bassil ratisse large dans ses attaques : Geagea, Berry et le Hezbollah dans son viseur

Le chef du Courant patriotique libre, le député libanais Gebran Bassil. Photo d'archives AFP

À l'occasion du 31e anniversaire de l'offensive du 13 octobre 1990, date de l'assaut des troupes syriennes contre le palais présidentiel de Baabda où se trouvait le général Michel Aoun, qui à l'époque était chef de l'armée et Premier ministre d'un gouvernement militaire de transition, son gendre, Gebran Bassil, a multiplié les attaques verbales contre ses adversaires politiques, Nabih Berry et Samir Geagea, mais aussi son allié chiite, le Hezbollah, sans toutefois nommer aucun d'entre eux.

Le 13 octobre 1990, près d'un an après la signature de l'accord de Taëf qui devait mettre fin à la guerre civile mais qui avait consacré l'emprise de la Syrie sur le Liban, les troupes de Damas avaient pris d’assaut, avec le blanc-seing de la communauté internationale, les régions tenues par l’armée libanaise sous le commandement du général Michel Aoun, opposé à la pax syriana et retranché au palais de Baabda. Au terme de cette journée sanglante, l'homme qui avait lancé la "guerre de libération" contre la Syrie, 19 mois plus tôt, annonçait sa reddition puis se réfugiait à l'ambassade de France à Beyrouth avant de quitter le Liban dix mois plus tard.

L'édito de Issa GORAIEB

Boulevards de crises

Le discours incendiaire de Gebran Bassil, prononcé dans le cadre d'un rassemblement de militants aounistes à Nahr el-Mott à l'entrée-nord de Beyrouth, intervient deux jours après des combats meurtriers qui ont opposé pendant de longues heures à Tayouné, dans le sud de la capitale, des miliciens du Hezbollah et du mouvement Amal du président du Parlement Nabih Berry, à d'autres positionnés dans des quartiers chrétiens adjacents. Ces combats avaient éclaté en marge d'une manifestation du Hezbollah contre le juge Tarek Bitar, en charge de l'enquête sur l'explosion meurtrière du 4 août 2020 au port de Beyrouth. Le parti chiite et son allié Amal réclament la récusation du juge qu'ils accusent de "politiser" l'enquête, alors que plusieurs responsables qui leur sont affiliés sont poursuivis par le magistrat. Le Courant patriotique libre de Gebran Bassil affirme pour sa part soutenir l'enquête en cours, même s'il critique parfois le juge Bitar.

"La clique du 13 Octobre"

Selon le site d'information tayyar.org, affilié au Courant patriotique libre fondé par le président Aoun et dirigé par M. Bassil, une foule nombreuse s'est rassemblée samedi après-midi à Nahr el-Mott, en présence de plusieurs cadres de la formation aouniste, notamment le député de Jbeil Simon Abiramia.

"La clique du 13 Octobre ne nous a jamais acceptés et n'a jamais accepté que Michel Aoun soit président. Vous vous souvenez de celui qui avait clairement dit +Que Dieu m'emporte si je le laisse gouverner", a lancé Gebran Bassil à ses partisans, en faisant référence à des propos attribués au président du Parlement Nabih Berry. 

Gebran Bassil est accusé par une large frange de la population, ainsi que par ses adversaires politiques, de corruption et d'opportunisme. Le gendre du chef de l’État était ainsi l'une des figures politiques les plus honnies par la contestation populaire qui avait éclaté le 17 octobre 2019. Le chef du CPL et le président de la République entretiennent des relations tendues avec Nabih Berry, pourtant proche de leur allié chiite, le Hezbollah.

Les droits des chrétiens

S'attaquant ensuite au chef des Forces libanaises, son rival chrétien Samir Geagea, accusé par le Hezbollah d'être derrière les tirs contre des manifestants du parti jeudi, Gebran Bassil l'a lui aussi tenu pour responsable du déclenchement des combats de Tayouné. "Sur la scène intérieure, vous resterez des criminels, des corrompus ou encore des traîtres aux yeux d'une frange de la population. L'un d'entre vous, à chaque fois qu'il essaie de redorer son blason, il le salit à nouveau en provoquant des effusions de sang, car cela est dans sa nature", a fustigé M. Bassil, sans prononcer le nom de Samir Geagea. "Les droits des chrétiens ne se recouvrent pas à travers le sang. Ils sont restitués à travers la loi (électorale dite) Orthodoxe, ou encore par les lois votées au Parlement ou dans le travail gouvernemental. Ils sont restitués en protégeant les prérogatives du chef de l’État", a poursuivi le chef du CPL.

Lire aussi

Quand le Hezbollah met Michel Aoun dans une position intenable


Commentant enfin les combats de Tayouné et les craintes de nouveaux dérapages sécuritaires, le leader aouniste a affirmé que sa formation constituait "une garantie pour la paix civile". Il a ensuite lancé des piques implicites à son allié, le Hezbollah, avec qui les relations se sont tendues ces derniers jours en raisons de divergences sur le dossier de l'enquête du 4 août. "Les armes n'empêchent pas la sédition", a-t-il estimé, en allusion à l'arsenal illégal du parti chiite. "Seul l’État peut le faire", a insisté Gebran Bassil. Après avoir accusé implicitement les FL d'avoir déployé des franc-tireurs sur les toits d'immeubles donnant sur Tayouné, il a critiqué une nouvelle fois le Hezbollah et ses partisans. "Ceux qui ont pénétré dans les quartiers de Chiyah, Tayouné et Aïn el-Remmaneh en criant des slogans provocateurs, acceptent-ils que des familles de victimes (de l'explosion) ou des partisans se rendent dans la banlieue-sud et crient contre les habitants ?", a demandé M. Bassil. "Ce n'est pas une manifestation pacifique dans ce cas. Et il est inacceptable que des gens soient tués dans la rue", a-t-il ajouté.

"Innocents détenus"

S'adressant ensuite au juge Bitar, Gebran Bassil a dit : "Monsieur le juge, soit vous ramenez tous le monde pour être interrogé, soit vous relâchez les innocents détenus", en allusion notamment au directeur des Douanes Badri Daher, réputé proche du président Aoun et dont le CPL témoigne de l'innocence alors qu'il est derrière les barreaux depuis un an. "Cela veut dire quoi, quand quelqu'un plonge le pays dans le chaos pour ne pas être entendu par le juge ?", a encore lancé M. Bassil, une allusion claire aux responsables proches du Hezbollah, d'Amal et du courant des Marada qui refusent d'être entendus par le magistrat.


À l'occasion du 31e anniversaire de l'offensive du 13 octobre 1990, date de l'assaut des troupes syriennes contre le palais présidentiel de Baabda où se trouvait le général Michel Aoun, qui à l'époque était chef de l'armée et Premier ministre d'un gouvernement militaire de transition, son gendre, Gebran Bassil, a multiplié les attaques verbales contre ses adversaires politiques, Nabih...

commentaires (35)

L'épopée suicidaire du Général Michel Aoun, ordonnée, avant sa fuite vers l'Ambassade de France, en 1990 contre les syriens qui avaient envahi le palais de Baabda ressemble à l'offensive ordonnée par le Général Nivelle en 1917 lorsqu'il avait envoyé les meilleurs de ses soldats pour se faire massacrer sur le Chemin des Dames à Verdun par les allemands supérieurs en nombre et en matériel. Cela s'appelle une boucherie et non de la bravoure.

Honneur et Patrie

16 h 47, le 18 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (35)

  • L'épopée suicidaire du Général Michel Aoun, ordonnée, avant sa fuite vers l'Ambassade de France, en 1990 contre les syriens qui avaient envahi le palais de Baabda ressemble à l'offensive ordonnée par le Général Nivelle en 1917 lorsqu'il avait envoyé les meilleurs de ses soldats pour se faire massacrer sur le Chemin des Dames à Verdun par les allemands supérieurs en nombre et en matériel. Cela s'appelle une boucherie et non de la bravoure.

    Honneur et Patrie

    16 h 47, le 18 octobre 2021

  • Il s'en prend aux FL qui elles célèbrent les batailles de Billa, de Fayadiyeh et de la Quarantaine, de Tell el Zaatar, d'Achrafieh et de Zahlé. Toutes des batailles victorieuses dans lesquelles nous avons perdus l’élite de notre jeunesse pour que le Liban reste souverain, libre et indépendant. Pour que le Liban puisse rester le pays de la tolérance, du vivre ensemble et de la démocratie participative. Que font ils eux ? Son beau père a vendu le pays aux Syriens en 1989-90 et a l'Iran en 2005. Leur deux seules réussites, a leurs yeux, bien entendu. Alors ils célèbrent ! Ils célèbrent leur fuite en pyjama ! Ils célèbrent le fameux adage "Wa fil haribati kal ghazali" ! Sans oublier le très prisé "100 marra 7amdellah 3a salemeh wala marra allah yer7amo". Dans son cas le peuple auraient préféré le voir crever et lui en donner des "Allah yer7amo". Le pays a perdu alors son potentiel Héros. Grace aux FL, Nous avons des milliers de héros dont nous sommes tous fiers ! Et ils n'ont encore rien vu !

    Pierre Hadjigeorgiou

    14 h 11, le 18 octobre 2021

  • TFOU !

    Wow

    13 h 22, le 18 octobre 2021

  • Aoun avait fui. En pyjama abandonnant ses troupes et sa famille; belle commemorration.!

    Robert Moumdjian

    12 h 02, le 18 octobre 2021

  • Pas un mot sur les Syriens qui ont detruit le Liban et donné un coups de pied a son beau-pere ! Ni sur nos pauvres militaires abandonnés a leur triste sort. Pavoiser et commemorer une defaite humiliante il n’y a que des pauvres d’esprit pour le faire. Lui on le connait, mais l’on pense aux honnetes gens qui croient encore naivement au CPL

    Goraieb Nada

    07 h 59, le 18 octobre 2021

  • IL N,OUVRE LA BOUCHE QUE POUR VOMIR DES BETISES L,ARCHITECTE DES BARGES TURQUES SCANDALE ET COMBINE DU SIECLE. OU EST LA JUSTICE ?

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    20 h 59, le 17 octobre 2021

  • Je n’ai pas lu son débit d’âneries mais déjà pour célébrer une défaite il faut le faire. Ça explique pourquoi ils prennent lui et son père artificiel la catastrophe de leur mandat pour un triomphe

    Sissi zayyat

    19 h 46, le 17 octobre 2021

  • Bassil, pour le moment t’es encore député ; en 2022 tu seras dépité ! HAHAHA

    Le Point du Jour.

    19 h 10, le 17 octobre 2021

  • Bizarre de commémorer une défaite sanglante de l’actuel habitant de baabdath Qui a fuit en pyjama et laisser mourrir ou être prisonnier des centaines de ses soldats. LA VÉRITÉ :SI AU MOINS ARRIVE AU POUVOIR IL AVAIT FAIT LA MOINDRE ACTION POUR REUSSIR À LIBÉRER CEUX QUI ÉTAIENT ENCORE VIVANT ON POURRAIT LUI DONNER AU MOINS UNE RÉUSSITE DANS SON MANDAT QUI EST LE PIRE DE L’HISTOIRE DES PRÉSIDENTS DU LIBAN ET QUI RESTERA DANS L’HISTOIRE LIBANAISE L’EXAMPLE DE NE JAMAIS FAIRE CE QUI A ÉTÉ FAIT DURANT LES ANNÉES AOUN ET SURTOUT NE PAS AVOIR UN MEMBRE DE LA FAMILLE À SES CÔTÉS QUI LUI DICTE EN FAIT QUOI DIRE OU FAIRE

    LA VERITE

    19 h 05, le 17 octobre 2021

  • Bassil, aujourd’hui t’as l’huminité parlementaire t’es député, en 2022 tu seras dépisté par le juge tarek Bitar HAHAHA

    Le Point du Jour.

    18 h 48, le 17 octobre 2021

  • Bassil, pour le moment t’es encore député ; en 2022 tu seras dépité ! HAHAHA

    Le Point du Jour.

    18 h 44, le 17 octobre 2021

  • Les droits des chrétiens - et de tous les Libanais, tous, sans exception - c'est de vivre dans un État qui les protège et leur assure les besoins essentiels, tels que l'eau, l'électricité, les soins médicaux et l'éducation. Il faut avouer que les Libanais qui s'attendaient, à juste titre, à un redressement de la situation ont été déçus.

    Youssef Al-Najjar

    16 h 18, le 17 octobre 2021

  • Notre Pitchounet National est obligé de revenir 31 ans en arrière pour faire une bastringue populaire qui occupera ses moutons durant quelques heures... En 1990, il n'était qu'un mini-pitchounet d'environ 20 ans...Savait-il alors déjà qui était Michel Aoun ? En tant que soi-disant "Chef du CPL" en 2021, ce serait tellement mieux qu'il puisse célébrer une réalisation personnelle, utile et mémorable pour...le Liban actuel ! - Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 12, le 17 octobre 2021

  • Célébrer le 13 octobre?? Ah pt'etre c'est célébrer des vacances, voyage, séjour, bouffe et boisson, argent de poche et tout, tout payé, en France en attendant l'accalmie! Puis retourner pour faire sombrer le pays dans la chaleur de l'enfer, chaleur et lumière de feu de bois qu'on jouit 24/24h! ...Ben oui ça se célèbre...

    Wlek Sanferlou

    15 h 23, le 17 octobre 2021

  • Libanais, aux urnes de grâce! C'est notre seule arme (100% pacifique et légitime). Surtout ne vous laissez pas convaincre que votre voix n'apportera aucun changement. Bravez les intempéries, la météo, les intimidations at allez crier votre rage dans les urnes. Et que les élections soient bien supervisées, car leurs manœuvres pour tricher, on les connaît bien. Mais nous avons l'ultime conviction que cette fois-ci nous serons entendus

    Tous Dehors

    13 h 22, le 17 octobre 2021

  • Le voilà qui ressort de sa boîte et va comme les autres à la pêche aux électeurs... le jour où il redonnera sa fortune volée aux pauvres, le jour où il rompra son accord funeste avec les barbus, le jours où il saura être enfin humain avec un peu d'humilité ... nous en reparlerons.

    Zeidan

    11 h 56, le 17 octobre 2021

  • JE NE COMPREND PAS C'EST UNE CÉLÉBRATION QUI NOUS RAPPELLE DE LA TRAHISON DE AOUN PLUTÔT QU'AUTRE CHOSE. SACRÉ GENDRE POURRI.

    Gebran Eid

    11 h 28, le 17 octobre 2021

  • Tiens … Mr Propre de nouveau à la barre ovine, élections obligent… le grand écart lui réussit si bien … faut le faire, d’un côté célébrer une infamie dans l’ histoire du Liban où le grand vizir de l’époque est parti à la bonne franquette abandonnant ses troupes au bûcher des petits hommes verts et de l’autre le “far niente” d’un parti aussi insipide que stérile … les gros travaux du petit gendre, saccageant un ministère après l’autre, pour un résultat éloquent, tenant de la grosse flatulence sur la grosse dalle … dans le monde des aveugles, les aveugles sont aveugles …

    Ayoub Elie

    10 h 35, le 17 octobre 2021

  • AH SI SEULEMENT L'OLJ AVAIT DONNE QQ INDICATION SUR LE NOMBRE DES PARTISANS PRESENTS CET APRES MIDI LA ? SEULE INFO INTERRESSANTE EN FAIT, LE RESTE DU DISCOURS ETANT FUTILE, VIDE,INCOHERENT.

    Gaby SIOUFI

    09 h 50, le 17 octobre 2021

  • je pense que tout pti gendre n'a pus toute sa tete ! attaquer geagea je veux bien, mais l'attaquer tout en lui donnant justificatifs , en attaquant son allie divin hezb & et son ennemi sacre berri COUPABLES pour les memes raisons donnees par geagea ? Mais ou est donc passe jreissati aka raspoutine maitre a peaufiner des discours et autres violation sde la constitution ! sans lui tout cela manque diantrement de consistance , de tonic...

    Gaby SIOUFI

    09 h 48, le 17 octobre 2021

  • Et j’en passe. Commémorer une défaite !!!!! Accuser les autres, il n’ a que lui qui est blanc comme neige!!! Ceci ne prend qu’avec les endoctrinés à l’esprit étriqué. Bas s’il, vous ne représentez pas les chrétiens et je hais chaque dirigeant qui veut être le champion de SA Communauté car c’est cela à l’origine du mal libanais. Bon dimanche aux lecteurs

    Karam Georges

    09 h 36, le 17 octobre 2021

  • Basil a été condamné par les USA. Cette condamnation repose sur des éléments concrets. La crasse politique libanaise a commencé à sortir son argent du Liban en 2016-2017 et elle a continué après octobre 2019 malgré l’interdiction. Cet homme est mal placé, comme les autres d’ailleurs type Berry, mikati et j’enpasse

    Karam Georges

    09 h 33, le 17 octobre 2021

  • Alors, Pitchounet, t'as eu ton heure de gloire, indispensable pour ton bien-être mental et physique ? - Irène Saïd

    Irene Said

    07 h 51, le 17 octobre 2021

  • Étrange façon de " commémorer " leur Waterloo, événement aussi funeste, il manquait le derbakeh. Ce monsieur propre, qui lave plus blanc que blanc, arrive toujours après pour distribuer les bons points et s'ériger en donneurs de leçons. Cet homme à la probité absolue et à la perfection morale sans faille n'a pas eu, lors de cette commémoration une pensée pour ceux abandonnés sur le champ de ruines créé par son généralissime. Mais il est à la recherche immodérée de la domination et des honneurs. Il est pourtant condamné à échouer du fait des sanctions qu'il encourt ( l'union Européenne ) de celles déjà en place ( usa) et de l'unanimité quasi totale localement. Mis à part les hezbollahis qui ,eux aussi, commencent à se demander s'ils ont misé sur le bon cheval, il ne lui reste que quelques illuminés à l'image de celui qui paradait comme un paon du toit de sa voiture..

    C…

    07 h 40, le 17 octobre 2021

  • J;ai toujours trouvé bizarre que le CPL célèbre le 13 octobre, jour où son fpndateur s'est enfui, laissant ses hommes se faire massaxrer. Est-ce qu'en France, on célèbre Trafalgar ou Waterloo?

    Yves Prevost

    07 h 36, le 17 octobre 2021

  • Bla bla bla blaaaa blaaaa!

    Sabri

    05 h 09, le 17 octobre 2021

  • De meme vous dates que "Gebran Bassil est accusé par une large frange de la population, ainsi que par ses adversaires politiques, de corruption et d'opportunisme."IL est aussi accuse par les etats unis,et rappelez vous la journaliste et l'affaire de l'avion prive,et bientot les Europeens!

    Nassar Jamal

    23 h 27, le 16 octobre 2021

  • Vous dites que Aoun "annonçait sa reddition puis se réfugiait à l'ambassade de France à Beyrouth avant de quitter le Liban dix mois plus tard". Si je ne me trompes pas ,IL s'est refugier avant sa rendition. Mail pourquoi est un jour de celebration et non de honte?

    Nassar Jamal

    23 h 16, le 16 octobre 2021

  • Hahaha ! revoilà l’autre … De quel chapeau est réapparu ce lapin aux grandes oreilles ? nous avons la preuve que NOUS Chrétiens nous ne pouvons aucunement compter sur des lapins qui prennent la poudre d’escampette à la première alerte. Où était-il avec ses gardes du corps et ses adjoints pendant que Ain el Rémaneh était la proie du HEZB et AMAL. Il s’attaquait encore une fois à une femme seule qui lui demandait des comptes ? décidément tape l’eau eau, dék el may may ! cet énergumène ne doute de rien, plus de cinq ans au pouvoir, il a mené le pays dans un chaos indescriptible et ose venir encore donner des leçons ! qu’il aille se coucher ça lui évitera de dire des conneries.

    Le Point du Jour.

    22 h 36, le 16 octobre 2021

  • Le 13 octobre n'est pas le 15 octobre, vous voulez commémorer une date faites le bon jour ! Maintenant, c'est une défaite qu'a essuyer le beau-père ce jour là. Cela se fête-t-il ? Première défaite ou abdication d'une longue liste. Le perdant ? Le peuple libanais sous la houlette de politicards rétrogrades et corrompus qui ont amassés des millions investis essentiellement à l'étranger.

    TrucMuche

    21 h 23, le 16 octobre 2021

  • Allez vous coucher monsieur !! Car c’est grâce à vous que le hezb a reçu une couverture chrétienne !! Vous n’allez plus être même député … les prochaines élections nous le prouverons voyez votre garantie de la paix civil ….. et la protection des chretiens selon vous c’est de laisser nos femmes et nos biens se faire maltraité sans même prononcer un désaccord … mais cela est finit

    Bery tus

    21 h 20, le 16 octobre 2021

  • Mr. Bassil is celebrating with his supporters an event of the civil war that the majority of Lebanese want to forget and put behind them once and for all. It is clear that the traditional Parties in power are in the business of politics to further their own political power. They do not behave as public servants and have no interest in improving the lives of the Lebanese people who are reeling from an unprecedented economic crisis with skyrocketing poverty and unemployment, while all productive sectors are crumbling e.g. education, healthcare, tourism etc. The shameful behavior of the ruling class proves once again that they do not have the interests of the people they were elected to serve at heart. We should vote them all out in the upcoming elections and vote in non-sectarian political Parties that have a clear agenda for lifting the country out of its many crises. We want peace, security and prosperity.

    Mireille Kang

    21 h 20, le 16 octobre 2021

  • Vas te cacher vas !!! Tu ne sera même plus député de Batroun attend les élections … CAR TOUTES CETTE MERDE EST DE VOTRE FAUTE …. VOUS AVEZ DONNER LA LÉGITIMITÉ CHRÉTIENNE AU HEZB … donc vas te coucher c’est mieux et ne te représente pas car la défaite vas faire mal

    Bery tus

    21 h 10, le 16 octobre 2021

  • Si Monsieur Bassil est le moindrement honnête, il aurait souligné que ses alliés en se faufilant dans 3ayn el remeneh frappaient des femmes, brisant les vitres des voitures, endommageant des voitures et entré e d'immeubles ! Prétendre encore une fois qu'il est le défenseur des droits des chrétiens est une Mascarade et un mensonge ! Nous avons vu comment le CPL s'est comporté, "pacifiquement", contre les souar de Tripoli dans son fief. Je me ferais un plaisir de retrouver le clip, et de la lui balancer en pleine face ! Ou bien durant leur manifestation pacifique, pour nous imposer l'usurpateur de Baabda! Quand on omet, volontairement dans sa campagne de salissage Nasrallah, démontre sa soumission au Hezbollah! Conclusion aucune impartialité de ce Nabot Politique de Batroun!

    Marwan Takchi

    20 h 49, le 16 octobre 2021

  • Le jeu sur les mots ne fait pas sensation. Dans quelques mois, vous risquez le chômage, et pour longtemps.

    Esber

    20 h 39, le 16 octobre 2021

Retour en haut