Rechercher
Rechercher

Société - Sécurité

Nitrate d’ammonium dans la Békaa : aucune trace dans les dépôts de Sakr

Nitrate d’ammonium dans la Békaa : aucune trace dans les dépôts de Sakr

Des sacs de nitrate d’ammonium. Photo al-Markaziya

De nouveaux témoins ont été entendus hier dans le cadre de l’enquête sur la saisie de 20 tonnes de nitrate d’ammonium réparties dans des sacs à bord d’un camion à Bednayel, dans la région de Baalbeck, selon notre correspondante dans la Békaa Sarah Abdallah. Trois personnes étaient toujours arrêtées hier, selon une source proche de l’enquête à L’Orient-Le Jour : il s’agit du propriétaire de l’entrepôt où se trouvaient ces matières dangereuses, ainsi que de son fils et du chauffeur du camion qui les transportait. Les accusés maintiennent que ces matières sont destinées à un usage agricole.

De son côté, Maroun Sakr, un homme d’affaires proche des Forces libanaises qui possède un réseau de stations-service dans le pays, était toujours entendu hier par les forces de l’ordre, sans avoir toutefois été arrêté. M. Sakr est soupçonné d’avoir été en contact avec le chauffeur du camion qui a transporté ces substances dans la Békaa. Depuis dimanche midi, il se trouve au poste des services de renseignements des FSI, où il était interrogé hier en présence de son avocat, après la déposition de nouveaux témoins.

Toutefois, toujours selon la source précitée, « les forces de l’ordre ont collecté des échantillons de matières chimiques stockées dans les cinq dépôts de Maroun Sakr situés dans la Békaa et au nord, et aucune trace de nitrate d’ammonium n’y a été trouvée ». Cet homme d’affaires est connu pour importer des substances servant à produire des engrais agricoles telles que le sulfate d’ammonium, conformément à un permis accordé par le ministère de l’Agriculture. Suivant la procédure, les services de sécurité concernés ainsi que le ministère de l’Agriculture sont supposés inspecter les bateaux qui transportent ces produits chimiques vers le Liban.

Par ailleurs, les Forces libanaises (FL) ont réagi hier aux amalgames faits ces dernières 24 heures visant à suggérer leur implication dans cette affaire du fait de la mise en cause de Maroun Sakr. Le parti a démenti, dans un communiqué, toute relation avec cette affaire et accusé le Courant patriotique libre (CPL, aouniste), son principal rival politique sur la scène chrétienne, de déformer les faits pour manipuler l’opinion publique. Les FL ont annoncé qu’elles poursuivraient en justice toute personne qui a « lancé des rumeurs et proféré des mensonges » contre elles. La découverte de ces 20 tonnes de nitrate d’ammonium samedi a secoué l’opinion publique puisqu’il s’agit de la même substance ayant provoqué la double explosion au port de Beyrouth le 4 août 2020. Après s’être saisi du dossier dans un premier temps, le procureur général dans la Békaa, le juge Mounif Barakat, l’a transféré au commissaire du gouvernement auprès de la cour militaire, le juge Fadi Akiki, qui poursuit l’enquête.


De nouveaux témoins ont été entendus hier dans le cadre de l’enquête sur la saisie de 20 tonnes de nitrate d’ammonium réparties dans des sacs à bord d’un camion à Bednayel, dans la région de Baalbeck, selon notre correspondante dans la Békaa Sarah Abdallah. Trois personnes étaient toujours arrêtées hier, selon une source proche de l’enquête à L’Orient-Le Jour : il...

commentaires (2)

Il est clair qu' après un comportement exemplaire lors du passage de ses ministres dans les gouvernement précédant, de leur politique souverainiste sans taches, de leur constance dans leurs positions nationales, les FL les ont tous cloué au pilori a commencer par le Hezbollah, passant par Joumblatt, Hariri, Aoun, etc... et arrivant a leur détracteurs Chrétiens tel que Aoun et compagnie. Elles sont gênantes ces Forces honnêtes et nationales qui vont rafler la majorité des sièges parlementaires aux prochaines élections avec assez de représentants issus des rangs des frondeurs pour débuter a conduire le pays a bon port. Alors ont recommence les bonnes vieilles méthodes de l’ère Assadienne et ont monte alors des dossiers, tel celui de Saydet el Najat, qui n'existent que dans leurs imaginaires, pour essayer de les discréditer. Nous attendons encore beaucoup de Saydet el Najat voir le jour jusque la, mais, a leur grand dam, ni le Fath, ni le régime Assadien, ni la traîtrise de Aoun, n'ont pu éroder leur résistance, leur désir de liberté, de souveraineté et les rêves qu'elles défendent et qui sont ceux de tout le peuple Libanais. Ce n'est pas aujourd’hui que des ploucs de la sorte le pourront.... On continue !

Pierre Hadjigeorgiou

09 h 30, le 22 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Il est clair qu' après un comportement exemplaire lors du passage de ses ministres dans les gouvernement précédant, de leur politique souverainiste sans taches, de leur constance dans leurs positions nationales, les FL les ont tous cloué au pilori a commencer par le Hezbollah, passant par Joumblatt, Hariri, Aoun, etc... et arrivant a leur détracteurs Chrétiens tel que Aoun et compagnie. Elles sont gênantes ces Forces honnêtes et nationales qui vont rafler la majorité des sièges parlementaires aux prochaines élections avec assez de représentants issus des rangs des frondeurs pour débuter a conduire le pays a bon port. Alors ont recommence les bonnes vieilles méthodes de l’ère Assadienne et ont monte alors des dossiers, tel celui de Saydet el Najat, qui n'existent que dans leurs imaginaires, pour essayer de les discréditer. Nous attendons encore beaucoup de Saydet el Najat voir le jour jusque la, mais, a leur grand dam, ni le Fath, ni le régime Assadien, ni la traîtrise de Aoun, n'ont pu éroder leur résistance, leur désir de liberté, de souveraineté et les rêves qu'elles défendent et qui sont ceux de tout le peuple Libanais. Ce n'est pas aujourd’hui que des ploucs de la sorte le pourront.... On continue !

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 30, le 22 septembre 2021

  • La substance n’est pas illégale. Ce qui est illégal est son stockage sans aucune mesure de sécurité dans le port de Beyrouth…

    Gros Gnon

    16 h 26, le 21 septembre 2021

Retour en haut