Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Merci Gebran !

Qu’avez-vous à dire maintenant Gebran ?

Êtes-vous content ?

Que sommes-nous devenus ?

Nos désirs s’arrêtent à applaudir l’arrivée de l’essence !

Sont-ce là nos visions ?

Nous étions heureux d’applaudir les meilleures troupes du monde !

Les grands opéras !

Les danseurs du Bolchoï

Les artistes avérés !

Un pays ouvert à la culture !

Un pays ouvert à l’instruction !

Un pays ouvert à toutes les civilisations !

Un pays où les universités priment !

Un pays où l’instruction est à la portée de tous !

Un pays où la nature même chantait !

Baalbeck brillait de mille feux par son festival !

Byblos par son éclat au clair de lune !

Beiteddine sous les feux de la rampe !

Sour sous la houppe des arts !

Qu’en avez-vous fait ?

Merci Gebran !

Tous nos sites sont désertés !

Êtes-vous heureux de voir la ville millénaire réduite à applaudir le pétrole iranien !

Mais quelle honte ! Que nos désirs se limitent à quelques gouttes d’eau, à un bidon d’essence, à une miche de pain, à un cachet d’aspirine et à un verre de lait !

Après avoir prôné tout haut vos paroles pour soi-disant protéger les chrétiens, il aurait mieux valu pour vous de réfléchir par mille fois avant d’avoir engouffré non seulement les chrétiens, mais la majeure partie des Libanais !

À nouveau asservis dans le giron de Bachar et de plus de les avoir jetés dans les bras de Nasrallah lui-même sous la tutelle des mollahs d’Iran !

Vous avez raison ! Tous les moyens sont bons pour aboutir à vos fins !

Mais au détriment de tout un peuple ! Au détriment de nous tous Libanais libres, ouverts, indépendants et ambitieux !

Pour vos folies de grandeur tout est permis au détriment d’un peuple à la liberté de pensée, de parole, d’expression et de surcroît un peuple qui respire la joie de vivre !

Qu’en avez-vous fait ?

Le réduire au Moyen Âge après avoir été la lanterne du Moyen-Orient !

Et tout ça pour quoi, pour qui ?

Pour vous Gebran !

Vous avez joué le jeu du sauveur, mais vous n’êtes qu’un homme comme tout le commun des mortels qui se croit pouvoir atteindre la présidence !

Vous avez rampé, mais nous garderons la tête haute ne vous en déplaise !

Détrompez-vous Gebran et revenez à vos moutons ou bien à l’emballage au ruban rouge d’un certain jour de la Saint-Valentin, mais cette fois-ci pour un paquet de non-retour avec un billet pour le lieu que vous souhaitez !

Mais écartez-vous de nos écrans et de notre vie quotidienne que vous avez réussi jusque-là à détruire par vos manigances que vous prenez pour des prouesses !

Rendez-vous pour notre seule issue de secours !

Nous ne baisserons jamais les bras et vous n’attraperez pas ceux qui ont cru en vos palabres par deux fois !

Les élections législatives de l’an prochain ne sont pas loin !

Seuls les Libanais sauveront le pays de toutes les catégories qui vous ressemblent !


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Qu’avez-vous à dire maintenant Gebran ?Êtes-vous content ? Que sommes-nous devenus ? Nos désirs s’arrêtent à applaudir l’arrivée de l’essence ! Sont-ce là nos visions ? Nous étions heureux d’applaudir les meilleures troupes du monde ! Les grands opéras ! Les danseurs du Bolchoï Les artistes avérés ! Un pays ouvert à la culture ! Un pays ouvert à l’instruction ! Un pays...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut