Rechercher
Rechercher

Société - Rapport

Vingt-cinq mille Beyrouthins sinistrés ont bénéficié du soutien de l’ONG Impact Lebanon

Vingt-cinq mille Beyrouthins sinistrés ont bénéficié du soutien de l’ONG Impact Lebanon

Plus de 1800 habitations ont été réhabilitées grâce à des fonds levés par l'ONG Impact Lebanon. Photo DR

Un an après les explosions meurtrières du 4 août 2020, l’ONG Impact Lebanon a annoncé que la plupart des projets de rénovation qu’elle a menés en réponse à la catastrophe du port ont été achevés. D’autres chantiers concernant des hôpitaux et des bâtisses à caractère traditionnel à réhabiliter devraient être terminés d’ici à fin 2022, a fait savoir l’ONG dans un rapport publié la semaine dernière, dans lequel elle revient en détail sur ses actions menées sur le terrain.

Grâce à sa campagne intitulée « Beirut Disaster Relief », Impact Lebanon avait réussi à lever 9,2 millions de dollars pour venir en aide aux Beyrouthins sinistrés par les explosions du port. Cet argent a été distribué à 18 ONG qui ont été chargées de réaménager des habitations endommagées, de réhabiliter des bâtisses classées, de soutenir des micro et petites entreprises, d’assurer des moyens de subsistance aux personnes sinistrées, d’aider les hôpitaux endommagés et de prodiguer du soutien communautaire et de l’aide en santé mentale. Ces ONG sont : Alfanar, al-Ghina, al-Majmoua, Anti Racism Movement, arcenciel, Basmeh & Zeitooneh, Baytna Baytak, Beb w’ Shebbek, Beit el-Baraka, Catalytic Action, Embrace, The House of Christmas, Croix-Rouge libanaise, Lebanon Needs, Live Love Lebanon, Nusaned, Rise Up Lebanon et Rotary Club.

Lire aussi

« Beyrouth est morte, même si la vie reprend progressivement »

En tout, 25 000 personnes ont bénéficié de l’ensemble des services d’Impact Lebanon et des ONG associées, précise le rapport. Les fonds collectés ont permis de réparer 1 807 unités résidentielles, 168 structures patrimoniales, 434 petites entreprises et 3 hôpitaux. Ils ont également permis de distribuer des aides en espèces à 6 commerces, de fournir des moyens de subsistance à 729 personnes et de financer 303 sessions de support psycho-social.

« Impact Lebanon a été lancé peu après le soulèvement populaire du 17 octobre 2019, pour promouvoir la citoyenneté active parmi la diaspora et faciliter le volontariat. Depuis, le travail d’Impact Lebanon a changé pour suivre la situation du pays. Le Beirut Disaster Relief Fund a permis à Impact Lebanon de repenser son rôle dans le contexte des efforts de la société civile », explique le rapport.

« Aujourd’hui, Impact Lebanon reconnaît que le travail de la société civile devrait en principe se concentrer sur le cycle néfaste de la corruption et l’inaction du gouvernement et accepter que le but final est d’édifier un État fort et des institutions gouvernementales transparentes », précise l’ONG, qui appelle à renforcer les structures étatiques. « Sur le court terme, c’est la société civile qui est en train de fournir un filet sécuritaire. Ce travail devrait être effectué tout en renforçant les capacités des entités publiques. Il devrait y avoir une action continue pour s’assurer que le gouvernement soit celui qui assure les services requis », insiste le document.


Un an après les explosions meurtrières du 4 août 2020, l’ONG Impact Lebanon a annoncé que la plupart des projets de rénovation qu’elle a menés en réponse à la catastrophe du port ont été achevés. D’autres chantiers concernant des hôpitaux et des bâtisses à caractère traditionnel à réhabiliter devraient être terminés d’ici à fin 2022, a fait savoir l’ONG dans un...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut