Rechercher
Rechercher

Environnement - Liban

Le Akkar en proie aux flammes, un adolescent volontaire tué

Le chef de l'Etat envisage de demander l'aide de Chypre pour éteindre les incendies.

Le Akkar en proie aux flammes, un adolescent volontaire tué

Un important incendie dans la région de Kobeyyate, au Liban-nord. Photo Antoine Daher

Plusieurs localités du Akkar, notamment Kobeyate, au Liban-nord, étaient en proie à d'immenses flammes depuis mercredi après-midi, au moment où le pays connaît des pics d'intense chaleur. Les gigantesques flammes à Kobeyate ont ravagé de grands espaces verts, atteignant les habitations et nécessitant l'évacuation des civils. Le sinistre a fait au moins un mort, un adolescent volontaire, et plusieurs blessés, dont certains ont été hospitalisés. Des dizaines d'habitants ont également été évacués par les secours. D'autres feux ont également ravagé les localités de Beino, Akroum et Kfar Toun, elles aussi situées dans le Nord. En soirée, les incendies n'étaient toujours pas maîtrisés.

"L'incendie s'est déclaré dans des terrains domaniaux au niveau de la route reliant Kobeyate au Hermel, dans la Békaa", a expliqué en fin d'après-midi à L'Orient-Le Jour Antoine Daher, fondateur du Comité de l'environnement à Kobeyate. "Il s'agit d'une forêt de pins et de chênes. Ce qui est suspect à propos de cet incendie est le fait qu'il se soit déclaré très subitement et de manière spectaculaire, ce qui nous laisse penser qu'il s'agit d'un acte criminel", a-t-il affirmé. "La défense civile a déjà commencé à lutter contre les flammes, aidée par des volontaires sur place. Nous avons également contacté l'armée afin qu'elle intervienne avec ses hélicoptères", a ajouté M. Daher.  "Cette affaire ne devrait pas être classée. Une enquête doit être ouverte car le cas est flagrant", a insisté Antoine Daher.

La Croix-Rouge a annoncé sur Twitter que ses équipes ont été envoyées sur place pour "secourir les blessés et évacuer les civils". Dans un entretien accordé à la chaîne LBCI, le directeur de la CRL, Georges Kettané, a indiqué que 17 personnes ont été évacuées, huit soignées sur place, et huit autres hospitalisées. L'Agence nationale d'information (Ani, officielle), a pour sa part indiqué qu'un volontaire civil, l'adolescent A. M., qui luttait contre le feu est décédé après avoir fait une chute dans la région de Kfar Toun.

Selon, l'Ani, l'incendie à Kobeyate a atteint plusieurs habitations. Les équipes locales de la Défense civile tentaient de circonscrire le feu qui a atteint la forêt de pins de Marghane. Deux hélicoptères de l'armée ont été dépêchés sur les lieux peu avant 19h et ont réussi à éloigner les flammes des habitations, mais le président du conseil municipal de la localité, Abdo Abdo, a affirmé que l'incendie continuait de menacer les résidences. La Défense civile a envoyé en renfort pour Kobeyate des véhicules depuis Zahlé dans la Békaa, rapporte notre correspondante dans la région, Sarah Abdallah.

Dans la localité de Beino, les flammes ont ravagé 2000 m2 d'oliviers et de chênes.  Là aussi, la Défense civile tentait de venir à bout des flammes mais faisait face à des difficultés en raison d'un manque d'équipement adéquat. Un autre feu a été signalé dans la région de Akroum, à Wadi Khaled, où des dizaines de personnes ont dû être évacuées. La Défense civile n'était toujours pas intervenue dans cette localité, ce qui a poussé les habitants à prendre les choses en main. Au moins deux d'entre eux ont été blessés en tentant de venir à bout des flammes.

Réagissant au désastre, le chef de l'État Michel Aoun a demandé à l'armée et aux pompiers de tout mettre en œuvre pour empêcher que le feu n'atteigne les habitations et aider les résidents. "Le président Aoun a suivi l'évolution des incendies qui se sont déclenchés dans le Akkar", a écrit la présidence de la République sur son compte Twitter. "Il a demandé au commandement de l'armée et à la Défense civile de tout mettre en œuvre pour les éteindre, empêcher qu'ils ne se propagent aux maisons et aider les résidents". Le chef de l'État a également donné des directives pour demander "l'aide de Chypre, au besoin". Le Premier ministre sortant, Hassane Diab, a lui aussi réclamé l'aide de Nicosie.

Chaque année, le Liban est en proie à de graves incendies à la saison d'été. Certains s'avèrent d'origine criminelle, mais les autorités font continuellement preuve de passivité alors que les secours souffrent d'un manque de financement et d'équipements.


Plusieurs localités du Akkar, notamment Kobeyate, au Liban-nord, étaient en proie à d'immenses flammes depuis mercredi après-midi, au moment où le pays connaît des pics d'intense chaleur. Les gigantesques flammes à Kobeyate ont ravagé de grands espaces verts, atteignant les habitations et nécessitant l'évacuation des civils. Le sinistre a fait au moins un mort, un adolescent...

commentaires (5)

Tant qu'il y ait pourquoi pas demander l'aide de notre grande sueur syrie...

Wlek Sanferlou

00 h 53, le 29 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Tant qu'il y ait pourquoi pas demander l'aide de notre grande sueur syrie...

    Wlek Sanferlou

    00 h 53, le 29 juillet 2021

  • L’acte criminel semble certain de ceux qui sont jaloux de nos forêts

    Liberté de Penser

    21 h 32, le 28 juillet 2021

  • Les Libanais ont la memoire courte. Il n'y a pas si longtemps (3 ou 4ans) il avait ete question d'aeronefs offerts par un pays ami destines a combattre les feux de forets et qui etaient inoperants parceque la societe en charge de la maintenance avait touche ses emoluments pendant plusieurs annees SANS ASSURER la maintenance en question. Prevarication ? Corruption ?????

    Michel Trad

    21 h 25, le 28 juillet 2021

  • Le chef de l'Etat envisage de demander l'aide de Chypre pour éteindre les flammes. Mais qu’est-ce qu’il attend pour le faire ??? Cet homme souffre d’impéritie totale ! pourvu que le Liban lui survive parce qu’à ce train là il va finir par achever le beau Pays du Cèdre

    Le Point du Jour.

    21 h 07, le 28 juillet 2021

  • Des gouvernements d'incompétents qui se sont succédés l'un après l'autre depuis 30 ans (et j'y inclus tous les présidents). Aucune planification pour quoi ce que soit, y compris pour lutter contre les incendies récurrents qui détruisent ce qui reste de zones vertes dans le pays. Que Dieu — s'il n'en a pas marre de nous — nous protège de ce qui va venir. Le réchauffement climatique est là, et tout le pays va littéralement brûler avant d'être noyé dans la Méditerranée. Mais il n'y a pas le quart du tier de la moitié d'une réflexion sur la stratégie à suivre. Kobeyate est proche de mon coeur. Et mon coeur prie que nos dirigeants brûlent dans un feu semblable à celui en train de consumer cette belle région. TOUS.

    C'est moi

    19 h 58, le 28 juillet 2021

Retour en haut