Rechercher
Rechercher

Société - Scandale

Le mariage fastueux de la fille d’un ex-député du Hezbollah provoque un tollé

Le mariage fastueux de la fille d’un ex-député du Hezbollah provoque un tollé

Hala el-Sahili, fille de l’ex-député du Hezbollah Nawar el-Sahili, lors de son mariage fastueux qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Photo Twitter/@AmalHijazi

Les images largement partagées du mariage de la fille d’un ex-député du Hezbollah, Nawar el-Sahili, ont provoqué une véritable tempête sur les réseaux sociaux. Le faste évident de la cérémonie tranche avec la misère dans laquelle vit actuellement une grande partie des Libanais, qui traversent l’une des pires crises de leur histoire, notent les internautes, qui n’ont pas épargné M. Sahili et sa famille dans leurs commentaires acerbes.

Les photos qui ont circulé sur les réseaux sociaux ne montrent pas seulement la salle de réception richement décorée, ou encore la robe luxueuse de la jeune mariée, mais également le menu (en français) du dîner comportant des mets délicats et onéreux.

Face au tollé provoqué par cette affaire, l’ancien député a annoncé dimanche soir qu’il suspendait ses activités au sein du Hezbollah. Dans un communiqué, M. Sahili a présenté ses excuses au public de son parti et à sa communauté au cas où ils se seraient sentis offensés par ces images, et a souligné que le mariage, où on le voit au bras de sa fille, non voilée – née d’un premier mariage –, avait été financé par son gendre. « J’ai assisté au mariage de ma fille qui a été organisé par mon gendre, et je n’ai pas réalisé que cela porterait préjudice à notre public bien-aimé », a affirmé l’ex-député de la formation chiite dans un communiqué. « Je présente mes excuses aux miens et à ceux que j’aime pour ce qui s’est passé. J’ai également porté préjudice sans le vouloir au parti auquel j’appartiens, c’est pourquoi je suspends toutes mes activités partisanes en attendant que la direction (du Hezbollah) prenne la décision adéquate à laquelle je me conformerai », a-t-il ajouté.

Aux antipodes de son parti…

« Voici les enfants de nos députés et ministres, alors que nos enfants émigrent pour trouver leur gagne-pain et la dignité dont ils ont été privés dans leur pays », a réagi une internaute. « Mariage de la fille de (l’ex-)député de l’axe de la moumanaa Nawar el-Sahili. Salutations à la Résistance qui nous demande de planter et de dormir sur notre balcon afin de défier l’Amérique et de vivre comme les résistants en Iran et dans les pays occupés par l’Iran », ironise une autre.

Une troisième internaute relève, non sans ironie : « Le mariage extravagant de la fille de l’ancien député Sahili est quelque peu aux antipodes de la position de son parti, pseudo-révolutionnaire et dénonçant les inégalités sociales, alors même que les Libanais ne peuvent plus se nourrir. Redistribuez les richesses, mais pas les nôtres, n’est-ce pas M. le Député ? »

D’autres internautes ont en revanche dénoncé la cabale engagée sur les réseaux sociaux contre l’homme politique. Un commentaire note qu’il « n’a pas payé pour ce mariage », et qu’il « a montré que son amour pour sa fille est plus fort que tous les fanatismes religieux et politiques, puisqu’il a accepté de se conformer à ses volontés, ce qui prouve qu’il est ouvert d’esprit, contrairement à ceux qui le critiquent ».


Les images largement partagées du mariage de la fille d’un ex-député du Hezbollah, Nawar el-Sahili, ont provoqué une véritable tempête sur les réseaux sociaux. Le faste évident de la cérémonie tranche avec la misère dans laquelle vit actuellement une grande partie des Libanais, qui traversent l’une des pires crises de leur histoire, notent les internautes, qui n’ont pas...

commentaires (5)

"où on le voit au bras de sa fille, non voilée – née d’un premier mariage –, avait été financé par son gendre. " En voilà une excuse! Décidément, comme le dit le proverbe libanais: "ceux qui ont honte sont morts..."

Georges MELKI

12 h 21, le 27 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • "où on le voit au bras de sa fille, non voilée – née d’un premier mariage –, avait été financé par son gendre. " En voilà une excuse! Décidément, comme le dit le proverbe libanais: "ceux qui ont honte sont morts..."

    Georges MELKI

    12 h 21, le 27 juillet 2021

  • Plus bling-bling tiu meurs..!

    LeRougeEtLeNoir

    10 h 59, le 27 juillet 2021

  • Le deputé est libre de faire ce qu'il veut tant qu'il n a pas volé l'argent. N oubliont pas tout les commerces qui ont profités de ce mariage. La haine du riche ou de la depense ne meneront nulle part et ce n est l affaire de personne ce quil depense.

    Le Liban d'abord

    08 h 27, le 27 juillet 2021

  • Mariage royal et tres occidentalise…l on voit l hypocrisie de l axe de la resistance ds toute sa splendeur ….

    HABIBI FRANCAIS

    07 h 50, le 27 juillet 2021

  • Quand certaines banlieues septentrionales s'efforcent d'imiter celles aux antipodes géographiquement, culturellement et religieusement, ça donne an arrière gout du bourgeois gentilhomme (et je suis tendre)

    Zampano

    07 h 24, le 27 juillet 2021

Retour en haut