Rechercher
Rechercher

Lifestyle - La Mode

Élie Saab, comme une caresse solaire

La collection Croisière 2022 d’Élie Saab, délicieusement fraîche et légère, annonce un monde enfin libéré de la pandémie et prêt à refaire la fête. Comme avant ? Peut-être pas tout à fait. Cette ligne marque visiblement le passage vers une nouvelle ère. Il y a une sobriété inédite dans ce noir et blanc qui court sur les patrons, de la collection hiver 21-22 à ce printemps solaire et marin.

Élie Saab, comme une caresse solaire

Élie Saab Croisière 2022. Photos DR

Filmée au musée Nabu, à Chekka, la collection Élie Saab croisière 2022 annonce une nouvelle attitude, sobre avec sensualité, sérieuse avec une touche d’énergie fantasque, un rien vintage mais ébouriffée par des imprimés et broderies surdimensionnés, résolument contemporains. Le monogramme Élie Saab – une rosace où se cachent les initiales du créateur – court sur toute la ligne en boucles de ceintures, en fermoirs de sacs, sur les branches des lunettes de soleil ou en boucles d’oreille précieuses.

Un peu de Soulages, un peu de Nahas, beaucoup de Riviera

Cette collection, annonciatrice d’un art de vivre réinventé, a pour maîtres mots le confort, la légèreté et la fluidité. L’univers marin y est traduit avec subtilité, du pont des bateaux au mouvement des vagues, à la faune et la flore des hautes profondeurs. Signe des temps, le bleu marine est remplacé par une nuance de noir et les rayures blanc sur noir ou noir sur blanc, espacées, élargies, abandonnent la classique horizontalité pour un mouvement ondulatoire dicté par la fluidité de la soie et du jersey. Ce caractère « fille de la marine » est accentué par un petit blazer court à boutons dorés, noir à revers surlignés de blanc.

Le plissé soleil, caractérisé par son tombé parfait dû à l’abondance de tissu, rayonne en soie transparente sur des robes pleine couleur faciles à vivre malgré la sophistication des drapés caryatide et des bouquets en relief, réalisés dans le même plissage, qui forment aux épaules des jeux d’algues et de lents falbalas empruntés à la mer. Le miroitement des vagues au soleil se prolonge la nuit sur une robe longue noire pailletée de reliefs blancs. Les embruns eux-mêmes éclaboussent en semis de cristaux une robe jaune-lumière où se profilent, comme aperçus à travers l’incertitude sous-marine, les contours d’une fleur inconnue ou d’une anémone de mer. Sur une robe champagne doublée d’un voile blanc, une végétation en relief, stylisée, n’est pas sans rappeler les peintures 3D de Nabil Nahas dans une version vaporeuse, sensuelle et mouvante. Les hauts transparents sont parfois mouchetés de pastilles brodées, mais le bal chez l’Amiral ne manquera pas de splendeur avec des broderies autrement sophistiquées en rayonnement bleu et or. Dans la même note, des robes de soirée pailletées noir sur noir en motifs texturés, ainsi que des capes de la même eau, animées de cascades de franges signature, jouent un outre-noir à la Soulages et rutilent d’une lumière infuse. Une adorable robe blanche à pois, alternant froufrous et lignes noires en espacements inégaux qui tombent en transparence d’un corset léotard, ajoute à l’atmosphère de la collection un petit clin d’œil Riviera années 1960.

Élie Saab Croisière 2022. Photo DR

Beyrouth toujours

Nostalgique de l’âge d’or de Beyrouth, Élie Saab invite toujours dans ses collections le récit d’une époque où les Libanaises lançaient les modes au Moyen-Orient. Ainsi, la robe chemise, pilier des étés d’avant-guerre, souvent interprétée sur le modèle de la saharienne, apparaît dans cette collection à la manière d’un « revival » raffiné, dans une soie dense, pleine couleur bleu-Klein. Malgré les imperceptibles complications du drapé et de la coupe, elle se laisse enfiler comme un peignoir kimono, et sa ceinture rappelle l’obsession d’Élie Saab pour l’obi, un détail qui court dans ses créations depuis plusieurs années. Sur la série la plus « prêt-à-porter » de cette ligne, on découvre un imprimé floral surdimensionné jusqu’à l’abstraction, très rock’n’roll sur des combinaisons shorts ou des hauts façon sweats sur pantalons de même esprit, à la fois sport et resort, dynamisés par un large galon blanc latéral. Les dominantes blanche et noire sont ici vivifiées par des rayons bleus et jaunes, couleurs littérales, annonciatrices de l’été.

Lire aussi

Le prêt-à-porter Élie Saab, automne-hiver 2021/22, un nouveau commencement

En apparence disparate, la collection Élie Saab croisière 2022 trouve sa cohérence dans son adaptation à tous les moments de la journée. De la ligne la plus sportive à la ligne la plus festive, il n’y a qu’à suivre la course du soleil, maître absolu de cette saison future où l’on a déjà envie de se projeter comme on rêve.


Filmée au musée Nabu, à Chekka, la collection Élie Saab croisière 2022 annonce une nouvelle attitude, sobre avec sensualité, sérieuse avec une touche d’énergie fantasque, un rien vintage mais ébouriffée par des imprimés et broderies surdimensionnés, résolument contemporains. Le monogramme Élie Saab – une rosace où se cachent les initiales du créateur – court sur toute la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut