Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Les fonctionnaires refusent de reprendre le travail à plein effectif ; 6 décès en 24h

242 nouveaux cas enregistrés depuis hier.

Les fonctionnaires refusent de reprendre le travail à plein effectif ; 6 décès en 24h

Une femme se fait administrer un vaccin contre le coronavirus par un soignant au Liban. Photo d'archives Marc Fayad

Alors que les fonctionnaires refusent de reprendre le travail à 100 % des effectifs comme préconisé par les instances sanitaires, le Liban a enregistré 242 cas de coronavirus et 6 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures. Selon le rapport du ministère de la Santé publié mardi en fin de journée, 540.630 contaminations ont été enregistrées depuis février 2020, date de l'apparition de la pandémie au Liban, au nombre desquelles figurent 7.735 décès et un total de 520.473 personnes rétablies. Parmi les cas toujours actifs, on dénombre 244 patients hospitalisés, dont 135 en soins intensifs. Le taux de positivité par rapport au nombre de tests effectués au cours des 14 derniers jours est de 2,6 %.

Ces dernières semaines, un ralentissement de la pandémie au Liban s'est confirmé dans le pays. Les autorités appellent toutefois à la prudence et au respect des mesures sanitaires afin d'éviter un retour à la hausse des contaminations. La coprésidente de la commission nationale chargée du suivi du Covid-19, Petra Khoury, et le Dr Abdel Rahman el-Bizri, président de la Commission nationale de vaccination contre le Covid-19, ont d'ailleurs dressé lundi un bilan en demi-teinte de la lutte contre le coronavirus, Mme Khoury évoquant un "succès relatif".

Fonctionnaires en grève
A l'instar de nombreux pays, le Liban poursuit son déconfinement progressif. La chambre d'opérations nationale pour la gestion des catastrophes a annoncé lundi que les ministères, les directions et les institutions publiques, ainsi que les municipalités, peuvent dorénavant fonctionner à 100% de leurs capacités sur le plan des effectifs, à condition de respecter les mesures sanitaires et le port du masque. Une décision qui a suscité la colère des fonctionnaires. La Ligue des employés de l’administration publique a ainsi appelé mardi à une grève générale de trois jours à partir de mercredi, soulignant la situation catastrophique des fonctionnaires en raison de la dégringolade de la livre libanaise et réclamant un plafond de 50% des effectifs dans la fonction publique en raison de la pandémie. Elle a mis en garde contre un prolongement possible de cette grève. Dans un communiqué, la Ligue a clairement indiqué s'opposer "à la recommandation de la chambre d'opérations nationale pour la gestion des catastrophes".

La présidence du Conseil des ministres a, pour sa part, indiqué qu'elle continuait d'appliquer la circulaire 5/2021 datée du 26 mars 2021 selon laquelle les administrations publiques fonctionnent sur la base d'une rotation de leurs effectifs, à hauteur de 50% minimum. Ce qui semble être en contradiction avec la recommandation de la chambre d'opérations nationale pour la gestion des catastrophes.

Marathons de vaccination
Parallèlement, la campagne de vaccination s'accélère. Au cours des dernières 24 heures, 14.220 personnes ont reçu une première dose d'un des vaccins disponibles au Liban et 7.553 une seconde dose. En tout, depuis le début de la campagne de vaccination mi-février, 10,8 % de la population éligible a reçu une dose et 5,3 % les deux.

Samedi, un "marathon" de vaccination avait été organisé tout au long de la journée à l'initiative du ministère de la Santé. Qualifié de "succès", il a permis à plus de 10.000 personnes âgées de 30 à 65 ans de se faire administrer le vaccin AstraZeneca sans rendez-vous, dans une série de centres et hôpitaux dédiés. Le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé que d'autres "marathons" pour d'autres tranches d'âges, notamment avec le vaccin Pfizer/BioNTech, devraient se tenir dans les prochaines semaines. Reçu mardi par le chef de l'Etat, Michel Aoun, il l'a informé de l'avancée du processus de vaccination et des prochains "marathons".

Alors que les fonctionnaires refusent de reprendre le travail à 100 % des effectifs comme préconisé par les instances sanitaires, le Liban a enregistré 242 cas de coronavirus et 6 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures. Selon le rapport du ministère de la Santé publié mardi en fin de journée, 540.630 contaminations ont été enregistrées depuis février 2020, date de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut