Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Tu renaîtras de tes cendres

Malgré les rudes épreuves à surmonter

Dans le contexte actuel, délétère,

Nous, Libanais, faisons preuve de ténacité

Face à une situation déplorable

Depuis notre révolution contre nos dirigeants

Transformés en des êtres minables

Trempés dans la cupidité, continuant à s’affronter

Tout en ignorant leur devoir à assumer

Avec transparence et probité.

À présent, placés face à leur conscience

Ils sont pointés du doigt

Pour avoir dilapidé nos biens

Pointés du doigt

Pour nous avoir trahis et appauvris

Pointés du doigt

Pour avoir failli à travers la justice

De nous faire connaître

La vérité

Sur les assassinats injustifiés de nos personnalités

Qui ont payé de leur sang

Pour avoir défendu la voix de la liberté

La vérité

Sur la double explosion de Beyrouth

Qui a détruit et ensanglanté le cœur de notre belle ville

Tant de fois convoitée.

À présent, nous voulons entamer cette nouvelle année

Dans l’espoir de voir les mots entente et union

Se conjuguer

Afin que notre pays redevienne

Le havre de paix tant rêvé et souhaité

En le redressant avec persévérance.

Ô mon beau Liban

Tu recouvreras ta dignité tant de fois bafouée

Car tu renaîtras de tes cendres

Plus fort et fier

À l’image de nos cèdres millénaires

Car nous croyons en cette lueur d’espoir

Pointant à l’horizon

Malgré tous nos déboires !

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Malgré les rudes épreuves à surmonter
Dans le contexte actuel, délétère,
Nous, Libanais, faisons preuve de ténacité
Face à une situation déplorable
Depuis notre révolution contre nos dirigeants
Transformés en des êtres minables
Trempés dans la cupidité, continuant à s’affronter
Tout en ignorant leur devoir à assumer
Avec transparence et probité.
À présent, placés...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut