Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Covid-19, cancer et vaccin

Douze mois plus tard, notre vie est transformée par la pandémie. Nous avions appris beaucoup sur le Covid-19, mais en nous ignorons autant, certes. Cette maladie a malheureusement fauché la vie de centaines de milliers de personnes, et les patients qui vivent avec le cancer sont particulièrement à risque en raison de leur maladie, des traitements et d’un système immunitaire affaibli. Ces patients ont un risque augmenté de complications sévères et de mortalité liées au Covid-19(1,2). Ce risque est particulièrement élevé chez les patients atteints de cancers hématologiques, de cancer du poumon ou ayant un cancer à un stade avancé. Avec l’arrivée des vaccins depuis quelques semaines, nous voyons une lueur d’espoir. Les patients avec un diagnostic de cancer se demandent s’ils doivent oui ou non se faire vacciner.

Aux patients, je réponds : oui, faites confiance à la science, à la médecine et surtout n’hésitez pas à en parler avec votre médecin hématologue-oncologue.

Les recherches sur l’utilisation de l’ARN messager et son développement comme vaccin ne datent pas de 2020, mais remontent aux années 90.

Même si peu de patients avec un cancer ont participé aux études cliniques des vaccins récemment approuvés contre le Covid-19, les sociétés savantes d’hématologie et d’oncologie (ASH, ASTCT, ESMO, ASCO)(3,4,5) considèrent que les bénéfices du vaccin dépassent les risques liés au vaccin et au Covid-19, et ont clairement recommandé la vaccination. Plusieurs pays comme l’Australie, la Belgique, le Luxembourg et la Suède priorisent les patients atteints de pathologie maligne, avec les personnes âgées et les professionnels de la santé dans leur plan vaccinal. Les autres pays, y compris le Liban qui est durement touché par cette pandémie, doivent leur emboîter le pas pour protéger ce groupe de patients.

Et pour garder espoir, je me permets de citer Albert Camus : « Et pour dire simplement ce qu’on apprend au milieu des fléaux, qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser. »

1. Hyun JH et al. « International Immunopharmacology » 2021.

2. Kuderer NM et al. « The Lancet » 2020.

3. ASH-ASTCT Covid-19 and Vaccines 2020.

4. « ESMO Statements for Vaccination Against Covid-19 In Patients With Cancer » 2020

5. ASCO: Covid-19 vaccine and patients with cancer 2020

Mustapha TEHFE

Hématologue-oncologue au CHUM

Professeur agrégé de clinique à la faculté de médecine de l’Université de Montréal

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Douze mois plus tard, notre vie est transformée par la pandémie. Nous avions appris beaucoup sur le Covid-19, mais en nous ignorons autant, certes. Cette maladie a malheureusement fauché la vie de centaines de milliers de personnes, et les patients qui vivent avec le cancer sont particulièrement à risque en raison de leur maladie, des traitements et d’un système immunitaire affaibli. Ces...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut