Rechercher
Rechercher

Cinéma

« Broken Keys » de Jimmy Keyrouz sélectionné par le Liban pour les Oscars

« Broken Keys » de Jimmy Keyrouz sélectionné par le Liban pour les Oscars

Image tirée du film « Broken Keys » de Jimmy Keyrouz. Photo DR

C’est le film de Jimmy Keyrouz Broken Keys que le Liban a choisi pour le représenter aux Oscars. Le comité libanais a tranché après une rude bataille entre ce long-métrage produit par Ezekiel Produtions et All That Victory (Abbout Productions), le premier ayant fait partie de la sélection cannoise (2020) et le second de la sélection viennoise (2019). Contacté par L’Orient-Le Jour, le jeune cinéaste trentenaire s’est dit ravi de présenter à l’extérieur son plus récent opus. « C’est au moins une bonne nouvelle parmi toutes les mauvaises nouvelles qu’on nous assène tous les jours. Une bonne nouvelle pas seulement pour mon film, mais pour les Libanais. » Et d’insister : « Une lueur d’espoir pour le peuple libanais, et je dis bien pour le peuple et non pour l’État. »

Jimmy Keyrouz (à droite) sur le tournage de « Broken Keys ». Photo DR

L’action du film se déroule en 2014, dans un quartier tombé sous le contrôle de l’État islamique. Le film raconte l’histoire d’un jeune musicien qui lutte pour reconstruire son piano, détruit par des terroristes, dans un lieu où la musique a également été interdite. Keyrouz, qui joue lui-même du piano, s’était d’abord inspiré de ces événements tragiques de la vie réelle et avait développé l’histoire en un court-métrage de fiction. Tourné en 2015 et sorti un an plus tard, Nocturne in Black (titre du court-métrage) a lancé la carrière du jeune cinéaste qui a remporté de nombreux prix prestigieux, notamment l’Or du meilleur récit aux Student Academy Awards en 2016. Keyrouz l’a transformé quelques années plus tard en un long-métrage et le voici aujourd’hui, après « un tournage inoubliable », en course pour l’Oscar du meilleur film étranger.

Pour mémoire

Danielle Arbid et Jimmy Keyrouz, les deux Libanais qui scintillent à Cannes en 2020

« L’histoire de Karim, le personnage principal du film, est celle de tout Libanais qui rêve d’un monde meilleur quoique tous les moyens lui manquent. J’espère que Broken Keys leur parviendra ainsi qu’au monde entier. Malgré tout, malgré les contraintes, les catastrophes, l’espoir ne meurt pas au Liban. Le peuple non plus. »

Les nominations doivent être annoncées le 15 mars 2021 et la cérémonie des Oscars aura lieu le 25 avril 2021.


C’est le film de Jimmy Keyrouz Broken Keys que le Liban a choisi pour le représenter aux Oscars. Le comité libanais a tranché après une rude bataille entre ce long-métrage produit par Ezekiel Produtions et All That Victory (Abbout Productions), le premier ayant fait partie de la sélection cannoise (2020) et le second de la sélection viennoise (2019). Contacté par L’Orient-Le Jour, le...

commentaires (0)

Commentaires (0)