Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Important incendie suite au sabotage d'un pipeline dans le Akkar

L'opération motivée par le vol d'hydrocarbures qui se trouveraient encore dans les infrastructures.

Important incendie suite au sabotage d'un pipeline dans le Akkar

Une épaisse fumée noire se dégageant au-dessus du Akkar au Liban-Nord, après l'incendie du pipeline, le 14 novembre 2020. Photo ANI

Un important incendie s'est déclaré samedi matin dans un oléoduc dans le Akkar au Liban-Nord, après un acte de sabotage commis par des inconnus dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Le sinistre a toutefois été maîtrisé en fin de matinée par les équipes de la Défense civile.

Les suspects ont perforé à plusieurs endroits cet oléoduc reliant la ville de Kirkouk en Irak à la raffinerie de Tripoli, sur la route menant au restaurant Diwan, dans la plaine du Akkar du côté de la mer. Ces pipelines, qui sont liés aux infrastructures pétrolières de Beddaoui, sont à l'arrêt depuis la guerre civile libanaise de 1975-1990. Cependant, des hydrocarbures se trouveraient dans ce pipeline, ce qui a provoqué d'épaisses colonnes de fumées noir suite aux actes de sabotage. D'importantes fuites ont été constatées dans des évacuations d'eau reliées à des champs agricoles et des routes. Des équipes de la Défense civile ont été dépêchées sur les lieux mais l'incendie nécessite des produits spéciaux pour être éteint. Le feu a été maîtrisé vers 11h ce matin, et les opérations de refroidissement étaient toujours en cours. Le président de la fédération des moukhtars du Akkar, Zaher el-Kassar, a fait état de "dégâts uniquement matériels, sans victimes". Il a appelé les autorités à dépêcher leurs équipes afin de sécuriser ces oléoducs et empêcher que ce genre d'incident ne se reproduise, afin d'"éviter une catastrophe", selon ses propos. Les forces de sécurité se sont rendues sur les lieux.


Vidéo YouTube/LBCI

En début d'après-midi des ingénieurs et ouvriers ont entamé les travaux de réparation. Ils ont eu recours à un bulldozer pour faire une excavation et y stocker le pétrole qui fuit des pipelines. Une quantité de pétrole a toutefois atteint et pollué la côte. 


Travaux de réparation en cours. Photo Ani.


Mais en soirée, la direction générale du pétrole au sein du ministère de l'Energie a indiqué que les travaux en cours depuis samedi matin n'avaient pas réussi à stopper les fuites de pétrole. Elle a de ce fait demandé à toutes les équipes techniques présentes sur place de proposer des solutions rapides pour limiter la pollution des lieux.

Plus tôt dans la journée, a direction générale du pétrole avait rappelé dans un communiqué que ce n'est pas la première fois que des pipelines font l'objet d'actes de sabotage. Selon elle, les auteurs de tels actes cherchent à dérober les résidus d'hydrocarbures dans ces infrastructures, malgré les patrouilles quotidiennes dans le secteur et les travaux de maintenance. La direction a prévenu qu'elle allait envoyer une mémorandum aux autorités compétentes afin que "les mesures dissuasives nécessaires soient prises".

Le Liban est encore traumatisé par l'énorme explosion du 4 août dernier au port de Beyrouth, qui a tué plus de 200 personnes, blessé 6.500 autres et ravagé des quartiers entiers de la capitale. Des travaux de soudure dans un entrepôt contenant 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium avaient provoqué l'immense explosion. Des travaux du même genre avaient également provoqué un important incendie dans ce même port, le 10 septembre.


Un important incendie s'est déclaré samedi matin dans un oléoduc dans le Akkar au Liban-Nord, après un acte de sabotage commis par des inconnus dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Le sinistre a toutefois été maîtrisé en fin de matinée par les équipes de la Défense civile.Les suspects ont perforé à plusieurs endroits cet...

commentaires (1)

C'est intéressant de savoir depuis quand ce pipeline fonctionne de nouveau. On demandera aux irakiens de nous aider avec des carburants par pipeline au lieu des citernes !

Esber

14 h 55, le 14 novembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • C'est intéressant de savoir depuis quand ce pipeline fonctionne de nouveau. On demandera aux irakiens de nous aider avec des carburants par pipeline au lieu des citernes !

    Esber

    14 h 55, le 14 novembre 2020

Retour en haut