Rechercher
Rechercher

Politique

L’audience de Riad Salamé reportée au 20 décembre

L’audience de Riad Salamé reportée au 20 décembre

L’audience du gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, prévue hier sur la base d’une plainte du groupe d’activistes « Le peuple veut la réforme du régime », a été reportée au 20 décembre prochain après le dépôt d’une requête, rapporte l’Agence nationale d’information. Cette décision a été prise par la juge unique de la cour pénale de Beyrouth, Lara Abdel Samad.

Dans cette affaire, le patron de la BDL sera notamment jugé pour avoir affaibli la monnaie nationale, porté atteinte à la confiance dans les finances publiques ainsi que pour détournement de fonds publics.


L’audience du gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, prévue hier sur la base d’une plainte du groupe d’activistes « Le peuple veut la réforme du régime », a été reportée au 20 décembre prochain après le dépôt d’une requête, rapporte l’Agence nationale d’information. Cette décision a été prise par la juge unique de la cour pénale de...

commentaires (4)

Il a asséché les dollars et maintenant il s’attaque à faire disparaître la livre du marché. Les commerçants commencent à refuser les paiements par carte bancaire. Je crains que les decisions de la BdL deviennent de plus en plus en plus arbitraires sans aucune réflexion. Ce Monsieur devrait au moins être en détention préventive ou sous contrôle judiciaire ne serait ce que pour manquement à ses obligations professionnelles

Liberté de Penser

07 h 52, le 16 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Il a asséché les dollars et maintenant il s’attaque à faire disparaître la livre du marché. Les commerçants commencent à refuser les paiements par carte bancaire. Je crains que les decisions de la BdL deviennent de plus en plus en plus arbitraires sans aucune réflexion. Ce Monsieur devrait au moins être en détention préventive ou sous contrôle judiciaire ne serait ce que pour manquement à ses obligations professionnelles

    Liberté de Penser

    07 h 52, le 16 octobre 2020

  • Quelle parodie de justice! Aucun juge libanais n'a encore osé condamner un responsable haut placé, quels que soient les crimes qu'il a pu commettre. De report en report, cette affaire aussi sera ajournée aux calendes grecques. Au Liban, voler tous les déposants des banques, provoquer une explosion qui provoque des milliers de morts et de blessés et détruit la moitié de la capitale ne sont que broutilles qui ne méritent même pas que la Justice s'y attarde.

    Georges Airut

    00 h 57, le 16 octobre 2020

  • QUELLE MASCARADE. IL FAUT QUE TOUTES LES PLAINTES SOIENT DÉPOSÉES AUPRÈS DES INSTANCES INTERNATIONALES. IL NE FAUT RIEN ESPERER DE CES VENDUS HAUTS PLACÉS PUISQU’ILS SONT AUSSI POURRIS QUE CES POURRITURES. LE REFUS DE LA JUSTICE DU PAYS DE FAIRE SON TRAVAIL JUSTIFIE UNE TELLE DEMANDE.

    Sissi zayyat

    13 h 09, le 15 octobre 2020

  • Quelle farce! Le 20 décembre ils vont prétendre que c'est la période des fêtes et ils reporteront l'audience encore et encore...

    Fadi Chami

    07 h 46, le 15 octobre 2020