(Dé)confinés en cuisine

Le poulet sauce blanche de Léa Sednaoui : comme une offrande

En ces jours de (dé)confinement, continuons à investir notre cuisine, histoire de nous faire du bien, de passer le temps, de redécouvrir le plaisir du fait maison. Pour vous accompagner dans cette savoureuse aventure, « L’Orient-Le Jour » vous propose, deux fois par semaine, des recettes faciles et rapides, des recettes « bonne humeur » confiées par des chefs libanais établis au pays ou dans un autre coin de ce monde encore au ralenti. Entre une pincée de sel et de poivre, ils nous confient, aussi, comment cette épidémie a bouleversé leur vie, leur travail, leurs attentes ou leurs craintes à l’occasion de ce retour à une vie quasi normale.

Aujourd’hui, Léa Sednaoui (Chewchoose) nous accompagne aux fourneaux.

Le poulet sauce blanche de Léa Sednaoui : comme une offrande

Léa Sednaoui adepte d’une nourriture saine.

« Nous avons vécu une période d’incertitude profonde, confinés, protégés, rassurés, dans notre propre maison. C’est ironique… Nos modes de vie ont été bouleversés par ce retour à soi, mais nous sommes adaptables. Chacun a affronté, à sa manière, les contraintes pratiques, logistiques, financières, familiales ou personnelles durant cette période. Mais le plus important était et demeure de maintenir une hygiène de vie rigoureuse, pour garder le moral et rester optimiste. L’alimentation joue un rôle très important sur notre état d’esprit et nos énergies. Nos choix de repas doivent rester simples, essentiels et équilibrés. Cette période a également été idéale pour se recentrer sur soi, vivre plus lentement et explorer une harmonie qui nous accompagnera longtemps.

J’ai toujours travaillé de la maison, je suis donc habituée, en “indépendante”, à suivre un rythme de vie rigoureux.

Mon travail consiste à promouvoir une alimentation saine à travers des recettes et des vidéos sur mon site et les réseaux sociaux, mais je crée aussi des recettes et je fais de la photographie culinaire pour des clients qui recherchent ce genre de contenu pour leurs plateformes.

Léa Sednaoui adepte d’une nourriture saine. Photo DR

Il y a quelques mois, j’ai créé, à Londres où je réside, un service de catering en tant que chef privé. Ce que vous voyez sur mon compte Instagram (@Chewchoose), qui est “une plateforme bien-être”, les recettes que je propose, sont les mêmes qui se retrouvent dans votre assiette : des menus saisonniers, inspirés par des produits locaux et des producteurs de qualité.

La pandémie actuelle est pour moi très alarmante sur le plan émotionnel et humain, parce que le chaos extérieur peut facilement s’infiltrer à l’intérieur, dans la maison, si on a des difficultés à adapter nos modes de vie et se restructurer.

Tout ceci me rapproche de mon objectif : étendre ma passion du manger bien et sain, beau et bon, chez vous. J’ai lancé il y a quelques semaines Dinner at home, une livraison de repas à domicile pour 2 ou 4 personnes.

Lire aussi

La kebbé arnabiyé de Samia Massoud

Lorsque je ne suis pas aux fourneaux, je profite de ce ralentissement pour me détoxifier. Stretching et yoga quotidien, je bois plus (j’adore les infusions de plantes), mange moins, prends soin de ma maison, et cuisine avec beaucoup d’amour ! J’essaie de limiter mon exposition à la lumière bleue (écrans et digital) qui dérègle le cycle circadien, vu que la lumière naturelle est moins accessible, et je dors tôt. En résumé, j’en profite pour me refaire une santé, au ralenti !

Parce que nous traversons une période menaçante, je propose que l’on invite le réconfort dans nos assiettes avec des recettes maternelles, douces, chaudes qui apportent un peu de baume au cœur.

C’est pour cette raison que j’ai choisi une recette classique de ma mère, revisitée à ma manière : le poulet sauce blanche, qui peut être réalisé avec des denrées basiques (riz, farine, poulet frais/congelé, etc). »

Le poulet sauce blanche de Léa Sednaoui, une recette réconfortante. Photos DR

POULET SAUCE BLANCHE

Pour 4 personnes

INGRÉDIENTS

Pour le poulet :

1 poulet entier (ou en morceaux)

1 oignon entier épluché

1 carotte entière épluchée

Un gros morceau de gingembre, coupé en morceaux

4 feuilles de laurier

1 ail entier, tranché en large

1 c. à café de poivre blanc

1 anis étoilé

1 c. à soupe de sel

Pour la sauce blanche :

2 c. à café de farine

50g de beurre

500 ml de bouillon de poule

Le jus d’un demi-citron, ou un peu plus

Noix de muscade, si disponible

Poivre blanc

1 c. à café de sel

Riz

240g de riz de votre choix, cuit à l’eau ou au bouillon de poule

Finition

1 portion de coriandre, ail des ours, ciboulette et/ou herbes de votre choix, hachées (optionnel)

2 portions d’huile d’olive

Pincée de sel

PRÉPARATION

Le poulet :

Si vous utilisez du poulet congelé, il doit être complètement décongelé avant d’être cuit.

Mettez le poulet dans une grande cocotte. Recouvrez d’eau, salez et portez à ébullition. Écumez les impuretés à la surface.

Une fois le bouillon clarifié, incorporez les légumes, les épices et les aromates. Portez à feu moyen environ 45 à 60 minutes. Goûtez et ajustez l’assaisonnement.

Filtrez le bouillon dans une grande casserole et réservez les légumes cuits.

Avec des gants, défaites délicatement le poulet, en vous débarrassant de la peau et désossez-le en gardant de beaux morceaux blancs, d’une part, et les petits morceaux, d’autre part, dans une petite poêle.

La sauce blanche :

Réchauffez le bouillon de poule filtré.

Dans une casserole à feu moyen, faites fondre le beurre et ajoutez la farine. Avec une spatule, mélangez bien jusqu’à l’obtention d’un roux. Faites cuire cette pâte 2 à 3 minutes sur le feu pour la sécher. À l’aide d’une louche, mouillez le roux tout en mélangeant, et ajoutez du bouillon jusqu’à ce que la pâte se délaie et se transforme en sauce onctueuse. Les grumeaux apparents se déferont vite à la chaleur. Mélangez avec la spatule ou à l’aide d’un fouet, la texture devrait être souple, fluide et luisante.

Finissez la sauce avec un peu de jus de citron.

Le riz blanc se prépare selon le goût de chacun.

Finition :

Simplement passez l’huile et les herbes au mixer, sans trop hacher les herbes.

DRESSAGE

Pour réchauffer le poulet, imbibez-le simplement de bouillon chaud jusqu’au service.

Dans un grand plat, ou des assiettes creuses individuelles, servez le riz, rajoutez le poulet avec les petits légumes, recouvrez de sauce blanche bien chaude, et une belle cuillerée d’huile d’herbes.

Mon conseil :

Un poulet est comme une offrande. Une poule bouillie vous permettra de manger toute une semaine : soupe avec le bouillon, la chair en sandwich ou mijotée avec du riz, légumes, salades ou accompagnement de votre choix.


« Nous avons vécu une période d’incertitude profonde, confinés, protégés, rassurés, dans notre propre maison. C’est ironique… Nos modes de vie ont été bouleversés par ce retour à soi, mais nous sommes adaptables. Chacun a affronté, à sa manière, les contraintes pratiques, logistiques, financières, familiales ou personnelles durant cette période. Mais le plus...

commentaires (0)

Commentaires (0)