Maladies infectieuses

Le fort taux de résistance aux antimicrobiens inquiète l’OMS

Le fort taux de résistance aux antimicrobiens inquiète l’OMS

Photo d’illustration Bigstock

Un nombre record de pays ont signalé la résistance aux antimicrobiens et font ainsi un pas important dans la lutte contre la pharmacorésistance. Les données qu’ils communiquent toutefois « montrent qu’un nombre inquiétant d’infections bactériennes sont de plus en plus résistantes aux médicaments disponibles pour les traiter », s’est inquiétée récemment l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans un communiqué, elle souligne l’importance de « protéger les antimicrobiens » disponibles et de développer de nouvelles molécules « pour traiter efficacement les infections afin de préserver les acquis du siècle passé et d’assurer l’avenir ».

Trois années après la publication, en 2018, du rapport de l’OMS sur le système mondial de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (GLASS), la participation à ce système a augmenté. Désormais, il rassemble les données de plus de 64 000 sites de surveillance ayant recruté plus de deux millions de patients dans 66 pays, alors qu’en 2018, le système comptait 729 sites de surveillance dans 22 pays. De plus, davantage de pays communiquent des données sur l’indicateur relatif à la résistance aux antimicrobiens.

Lire aussi

Résistance antimicrobienne : le point de non-retour serait déjà atteint

« Les taux élevés de résistance aux antimicrobiens souvent utilisés pour traiter des infections courantes, comme les infections urinaires ou certains types de diarrhée, montrent que le monde est à court de moyens efficaces pour lutter contre ces maladies », a déploré l’OMS. L’agence onusienne craint que cette évolution soit favorisée par l’usage inapproprié des antibiotiques pendant la pandémie de Covid-19. « Les données montrent qu’une petite proportion seulement de patients atteints de Covid-19 a besoin d’antibiotiques pour des surinfections bactériennes », constate l’OMS, précisant avoir publié « des orientations déconseillant, à moins d’une indication clinique, un traitement ou une prophylaxie antibiotique pour les patients atteints d’une forme bénigne de Covid-19 ou pour ceux chez qui la maladie est suspectée ou confirmée et qui présentent des symptômes modérés ».

Source : OMS


Un nombre record de pays ont signalé la résistance aux antimicrobiens et font ainsi un pas important dans la lutte contre la pharmacorésistance. Les données qu’ils communiquent toutefois « montrent qu’un nombre inquiétant d’infections bactériennes sont de plus en plus résistantes aux médicaments disponibles pour les traiter », s’est inquiétée récemment...

commentaires (0)

Commentaires (0)