Rechercher
Rechercher

Les « infaux » du coronavirus

Ail et gingembre vs Covid-19 : 0-1

Parallèlement à l’épidémie de Covid-19, c’est une véritable épidémie d’« infaux », ou fake news, qui s’est répandue sur la planète via les réseaux sociaux ou les groupes de conversation WhatsApp. « L’Orient-Le Jour » lance une minisérie d’articles pour tordre le cou à certaines de ces fausses informations qui, si elles peuvent donner à sourire parfois, peuvent aussi avoir des conséquences désastreuses.

L’ail, le gingembre et le citron ne vous protégeront pas du coronavirus. Photo Bigstock

Depuis une semaine, Yasmine avale religieusement chaque matin une boisson à base d’eau, de jus de citron et de bicarbonate de soude parce que son amie Hoda lui a transmis un message reçu sur WhatsApp selon lequel ce cocktail « alcalinise le système immunitaire », le rendant dès lors « hermétique au coronavirus ». Samir, qui présente une légère fièvre laissant suspecter une infection au coronavirus, a, pour sa part, opté pour une décoction au gingembre. Son cousin Khaled, chef comptable, a réussi à le convaincre de troquer le paracétamol pour la « médecine naturelle » et de boire tous les jours un verre de cette boisson dont les vertus pour guérir le Covid-19 sont vantées... sur Facebook. Quant à Michel, cela fait un mois qu’il mange trois gousses d’ail, trois fois par jour, parce qu’un ancien de son école a lu, « quelque part sur les réseaux sociaux », que c’est « un antibiotique naturel qui protège du coronavirus ».

Depuis trois jours, Yasmine souffre de fortes crampes abdominales, la fièvre de Samir persiste et il commence à sentir une gêne respiratoire. Quant à Michel, confiné avec sa famille dans leur appartement de Beyrouth, il se sent quelque peu rejeté par son épouse qui lui a imposé une distanciation sociale accrue pour cause d’haleine insoutenable.

La progression du Covid-19 dans le monde s’est accompagnée, à l’échelle planétaire, d’une propagation massive de fausses informations sur les moyens de se protéger de l’infection ou de combattre le virus. Infondées, celles-ci sont néanmoins prises pour parole d’Évangile par de nombreuses personnes qui se sont érigées, qui plus est, en virologues, nutritionnistes et spécialistes des maladies infectieuses.

Ail, gingembre, citron, bicarbonate de soude... Une consommation massive de ces aliments peut-elle permettre de renforcer le système immunitaire et donc de se prémunir du Covid-19 ? Rony Abboud, médecin nutritionniste, explique à L’Orient-Le Jour qu’aucune étude n’a montré que la décoction à base de gingembre, le cocktail eau, citron et bicarbonate de soude, l’alcool ou la consommation excessive d’ail aident à combattre le coronavirus. Il souligne que selon l’Institut national de santé aux États-Unis (National Health Institutes), « une prise régulière d’au moins 200 g par jour de vitamine C ne réduit pas le risque d’attraper la grippe ». Quant à l’ail, « c’est un aliment sain qui peut avoir des propriétés antimicrobiennes ». Mais si des études montrent des effets inhibiteurs pour certains coronavirus sur les animaux, « il n’existe toujours pas de preuves que sa consommation protège l’homme du coronavirus ». Et en ce qui concerne l’alcool, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que boire de l’alcool ne protège pas du Covid-19 et peut être dangereux pour la santé.

Cette « infaux » a aussi mis en colère sœur Émilie Jérôme de l’Enfant Jésus. Son message est ci-dessus.


Préserver son système immunitaire

Il est certain qu’une bonne alimentation et un mode de vie sain renforcent le système immunitaire et diminuent la susceptibilité aux maladies infectieuses. Mais quid du Covid-19 ? Le Dr Abboud rappelle que le système immunitaire est principalement constitué des globules blancs qui fabriquent des anticorps pour combattre les virus, microbes et autres envahisseurs de l’organisme. « D’où l’importance de le préserver en conservant un poids sain et donc en évitant de manger mal, d’autant que l’obésité a été associée à une augmentation du risque du Covid-19 et d’autres infections, précise-t-il. Les études ont montré que le fait de réduire les matières grasses, de favoriser les légumes et les fruits riches en fibres végétaux, vitamines, minéraux et antioxydants, et d’opter pour les bonnes sources de protéines aide à renforcer ses défenses immunitaires, à réduire les biomarqueurs inflammatoires et à conserver sa masse musculaire. »

Certes, les légumes et les fruits sont riches en vitamines C, E et D, en bêta-carotène, zinc et autres minéraux. Mais à eux seuls ces micronutriments n’aident pas à combattre ce virus microscopique. Le Dr Abboud affirme dans ce cadre qu’« il n’existe pas de régimes ou d’aliments spécifiques qui renforcent le système immunitaire ». « Il existe par contre des modèles alimentaires qui, combinés à une activité physique régulière, aident à combattre les virus et les maladies », assure-t-il. Et quoi de mieux que notre régime méditerranéen pour adopter ces bonnes habitudes ?

Lire aussi

Coronavirus : la seconde vague de contamination risque d’être plus meurtrière

Pour les protéines, il est recommandé de favoriser la viande blanche (poisson, poulet) à celle rouge. Le blanc d’œuf est également riche en protéines, en fer et en vitamine B12. Côté féculents, il faut se rappeler que le riz, les pâtes, les pommes de terre et les légumineuses peuvent facilement constituer un repas complet au quotidien. Il faut aussi éviter les fritures et bien cuire les aliments à température basse pour éviter une intoxication alimentaire.

Par ailleurs, les études ont montré qu’une bonne nuit de sommeil (sept à huit heures) aide à combattre les infections, à maintenir le métabolisme, à prévenir l’obésité, l’hypertension, les maladies cardiaques et le stress. Plus encore, l’hydratation de l’organisme est vitale. Six à huit verres d’eau par jour aident à maintenir son poids et à prévenir la faim émotionnelle favorisée par le confinement, la pandémie et la crise économique. Tout cela doit être complété par 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée à élevée par semaine.


Ce contenu s'inscrit dans le projet Qarib qui vise à renforcer la cohésion sociale et à rapprocher médias et citoyens au Proche-Orient. Il a été produit avec le soutien de CFI, Agence de développement média, et de l’AFD, Agence Française de Développement.




Depuis une semaine, Yasmine avale religieusement chaque matin une boisson à base d’eau, de jus de citron et de bicarbonate de soude parce que son amie Hoda lui a transmis un message reçu sur WhatsApp selon lequel ce cocktail « alcalinise le système immunitaire », le rendant dès lors « hermétique au coronavirus ». Samir, qui présente une légère fièvre...

commentaires (2)

D'accord avec "régime méditerranéen" mais alors il ne faut pas préparer mousse au chocolat, ou risotto au safran avec la meme quantite de beurre et fromage parmesan que le "riz arborio". La recette du risotto était délicieuse mais un quart (25%) de la quantité de beurre et fromage serait suffisant. (voir https://www.lorientlejour.com/article/1216114/)

Stes David

19 h 35, le 01 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • D'accord avec "régime méditerranéen" mais alors il ne faut pas préparer mousse au chocolat, ou risotto au safran avec la meme quantite de beurre et fromage parmesan que le "riz arborio". La recette du risotto était délicieuse mais un quart (25%) de la quantité de beurre et fromage serait suffisant. (voir https://www.lorientlejour.com/article/1216114/)

    Stes David

    19 h 35, le 01 mai 2020

  • DES PIPEAUX !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 17, le 01 mai 2020