Liban

Coronavirus : Bécharré isolée dès demain jusqu'à nouvel ordre

Le président de la municipalité du village du Liban-Nord, Freddy Kayrouz, a indiqué que des tests de dépistage seront effectués dans la localité d'ici lundi.

Un immeuble de l’hôpital gouvernemental de Bécharré consacré au traitement des personnes porteuses du coronavirus. Photo fournie par la municipalité de Bécharré.

Le président de la municipalité de Bécharré, village qui connaît une rapide propagation du coronavirus, a annoncé vendredi que toutes les entrées et sorties de la localité seront interdites à partir de samedi matin afin de freiner la propagation de la maladie. 

"A partir de samedi matin, il sera interdit de sortir de Bécharré et d'y entrer", a annoncé Freddy Kayrouz à la chaîne d'informations locale LBC. Il a indiqué par ailleurs dans des déclarations à l'Agence nationale d'information (Ani, officielle) que 500 tests de dépistage seront effectués samedi et 300 autres lundi dans la localité. "Nous prendrons la décision de maintenir ces interdictions à la lumière des résultats de ces tests", a précisé M. Kayrouz.

En début de soirée, l'hôpital gouvernemental de Bécharré a annoncé que six nouveaux tests de dépistage au coronavirus effectués ces dernières 24 heures étaient revenus positifs. De son côté, le ministre de la Santé a indiqué qu'une équipe médicale avait effectué 54 tests dans la localité qui se sont tous avérés négatifs.

Jeudi, l'hôpital s'était prononcé sur la multiplication des cas dans le village, qui font craindre l'apparition d'un foyer dans cette région. L'hôpital a ainsi expliqué qu'"après plusieurs études effectuées sur les cas de coronavirus à Bécharré, il s'est avéré que tous ne proviennent pas de la même source". "Il en existe plusieurs pour expliquer comment le virus est arrivé dans le village, et jusqu'à présent, personne ne peut identifier scientifiquement et médicalement le patient zéro, indique un communiqué de l'hôpital. Certaines hypothèses affirment qu'un expatrié de Bécharré, ou des habitants ayant séjourné à l'étranger, ou encore des touristes, ou des personnes originaires de la localité mais résidant ailleurs au Liban, ont pu ramener le virus avec eux", avait poursuivi l'hôpital. Face à la crise sanitaire dans cette localité, le ministre de la Santé, Hamad Hassan, avait effectué une tournée sur les lieux mercredi. 

Le bilan total des contaminations au coronavirus enregistrées au Liban depuis le 21 février a désormais dépassé la barre des 600 cas, avec la détection de 27 nouvelles personnes atteintes au cours des dernières 24h, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié dans la journée. Quatorze de ces nouvelles contaminations ont été détectées sur des Libanais revenant de l'étranger. 

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus dans le pays, le gouvernement a décidé jeudi de prolonger jusqu'au 26 avril la période de mobilisation générale, décrétée le 15 mars et renouvelée une première fois jusqu'au 12 avril, suivant les recommandations du Conseil supérieur de la défense.



Lire aussi

Coronavirus au Liban : la mobilisation générale prolongée jusqu'au 26 avril

Douze nouveaux cas de coronavirus à Bécharré en 24 heures : vers un isolement total de la ville ?



Le président de la municipalité de Bécharré, village qui connaît une rapide propagation du coronavirus, a annoncé vendredi que toutes les entrées et sorties de la localité seront interdites à partir de samedi matin afin de freiner la propagation de la maladie. 

"A partir de samedi matin, il sera interdit de sortir de Bécharré et d'y entrer", a annoncé Freddy Kayrouz à...

commentaires (4)

C'est à cause des 2 milices chiites et de leur allié chrétien.

FRIK-A-FRAK

12 h 14, le 11 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • C'est à cause des 2 milices chiites et de leur allié chrétien.

    FRIK-A-FRAK

    12 h 14, le 11 avril 2020

  • Tien tien Notre doktor a toujours insisté que le patient zero est d'origine Iranienne ??? Au moins la deputé Geagea commence a reconnaitre les bienfaits de ses opposants ..

    aliosha

    11 h 07, le 11 avril 2020

  • Faites attention un petit pays comme le Liban. C'est beaucoup 600 cas

    Eleni Caridopoulou

    18 h 11, le 10 avril 2020

  • UNE SEMAINE NE SUFFIT PAS. DEUX A TROIS SEMAINES AU MOINS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 35, le 10 avril 2020