X

Santé

Un œuf par jour ne représente pas de danger pour le cœur

Alimentation

Une nouvelle étude montre qu’une consommation modérée de cet aliment n’augmente pas les risques cardiovasculaires ou la mortalité même chez les personnes cardiaques ou diabétiques.

OLJ
14/02/2020

Le débat pour savoir si les œufs sont bons – ou non – pour la santé est loin d’être clos. Les études encourageant leur consommation parce qu’ils sont riches en protéines ou, au contraire, conseillant de les bannir de l’alimentation parce qu’ils contiennent du cholestérol et nuiront par conséquent au cœur, se multiplient. Une nouvelle étude publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition apporte sa pierre au débat. Les résultats sont tranchants : il est possible de consommer un œuf par jour sans craindre pour son cœur.

Selon cette étude, « une consommation modérée de cet aliment, soit un œuf par jour, n’augmente pas les risques cardiovasculaires ou la mortalité même chez les personnes ayant une histoire de maladies cardiovasculaires ou de diabète ».

L’étude, qui a analysé les données de plus de 177 000 personnes, a été financée essentiellement par des organismes de santé des gouvernements provinciaux à Ontario, au Canada, et des ministères de la Santé dans dix-huit pays. Aucun financement n’a été reçu de l’industrie des œufs. L’étude était menée par Mahshid Dehghan, chercheuse à l’Institut de recherches pour la santé des populations (IRSP) à l’Université McMaster, à Hamilton, au Canada.

L’équipe des chercheurs a étudié les données de trois grandes études internationales menées à long terme par l’IRSP sur des personnes issues de différents milieux socioéconomiques recrutées dans cinquante pays sur les six continents. La majorité des personnes interrogées ont confié consommer un œuf, ou moins, par jour. « De plus, nous n’avons pas trouvé une association entre la consommation des œufs et le taux du cholestérol dans le sang ou autres facteurs de risque, assure Mahshid Dehghan. Ces résultats sont solides et largement applicables aux personnes saines comme à celles souffrant de maladies cardiovasculaires. »

Selon certains organismes nutritionnels, il est recommandé de consommer trois œufs au maximum par semaine, parce que cet aliment pourrait augmenter les risques des maladies cardiaques. Toutefois, pour le principal chercheur de cette étude, Salim Yusuf, directeur de l’IRSP, « les anciennes études menées sur les œufs étaient contradictoires ». Selon lui, cela est principalement dû au fait que « la majorité de ces études étaient effectuées sur un échantillon relativement petit ou moyen », comme « elles n’avaient pas inclus des individus d’un grand nombre de pays ».

Réagissant à cette étude, de nombreux nutritionnistes et cardiologues se sont félicités des résultats, d’autant que les œufs sont riches en vitamines et minéraux bénéfiques pour la santé. En effet, les études menées dans ce cadre ont montré que le blanc d’œuf est riche en protéines, alors que le jaune d’œuf est une source notamment de fer, de phosphore et de vitamines B et D.

Sources : American Journal of Clinical Nutrition et WebMD

À la une

Retour à la page "Santé"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

impression de Fifi ABOU DIB

Les démons du fatalisme

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants